Église Saint-Étienne de Château-Renard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Église Saint-Étienne de Château-Renard
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Diocèse
Paroisse
Groupement paroissial de Chateau-Renard (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Religion
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Logo monument historique Classé MH (1914, partiellement)
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Rue du Vieux-ChâteauVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte du Loiret
voir sur la carte du Loiret
Red pog.svg

L’église Saint-Étienne est une église française située à Château-Renard dans le département du Loiret et la région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'église est située dans la région naturelle du Gâtinais sur le territoire de la commune de Château-Renard.

Cette église du groupement paroissial de Château-Renard est rattachée au doyenné du Gâtinais-Est, à la zone pastorale du Gâtinais et du Giennois, au diocèse d'Orléans et à la province ecclésiastique de Tours[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès le début du Moyen Âge, les bénédictins établissent un prieuré dédié à St Amand sur le Mont d'Ouanne. Comme pour tout le Gâtinais carolingien, il est administré par l'abbaye de Ferrières-en-Gâtinais. Renard Ier, devenu comte de Sens, met main basse sur le prieuré par voie de pillage, construit le château-haut autour de l'église en 961 et donne son nom au bourg. Ses descendants n'étant pas moins que lui portés au banditisme, Louis VI le Gros fait détruire leur château-haut en 1110 - église y compris. Elle est reconstruite par les villageois dans la seconde moitié du XIIe siècle, après assagissement manu militari des Renard, et dédiée à Saint Étienne[2].

Patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église est classée au titre des monuments historiques le puis déclassée le à l'exception du clocher et du portail[3].

Elle contient aussi plusieurs éléments classés, dont un tableau Présentation par Laurent de la Hire du 2e quart du XVIIe siècle, un calice par Claude Rosnel du 4e quart du XVIIe siècle, et une plaque commémorative du 3e quart du XVIe siècle[4].

Les orgues datent du XVIIe siècle, de facture par Suret. Elles ont été restaurées pour la première fois en 1970-1973 par Anselm, qui leur a donné une facture se rapprochant plus de la fin XVIIIe siècle[5]. Des concerts utilisant ces orgues sont régulièrement organisés[6],[7].

Renard Ier a donné des reliques de Saint Pavas à l'église vers la fin du Xe siècle[2]. L'église possède des reliques de Saint Armel[8].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Doyenné du Gâtinais-Est », sur www.orleans.catholique.fr, Diocèse d'Orléans (consulté le )
  2. a et b Histoire de Château-Renard. Liliane Violas.
  3. « Église Saint-Étienne », notice no PA00098741, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. Mobilier de l'église classé MH.
  5. Orgues de l'église, sur le site de l'association "Les amis de l’orgue de Château-Renard.
  6. Concerts passés et à venir sur les orgues de l'église de Château-Renard. Sur le site classic45.
  7. Concerts passés et à venir sur les orgues de l'église de Château-Renard et dans les environs. Sur le site amis.orgue.chateau.
  8. Saint Armel, par F. Duine. Dans Annales de Bretagne, 1904, Volume 20, N° 20-2, pp. 136-145.