Église Notre-Dame du Finistère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (février 2016).

Vous pouvez aider en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails.

Notre-Dame du Finistère
Notre-Dame du Finistère à Bruxelles
Notre-Dame du Finistère à Bruxelles
Présentation
Culte catholique
Rattachement Archidiocèse de Malines-Bruxelles
Style dominant Baroque
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Région de Bruxelles-Capitale
Ville Bruxelles
Coordonnées 50° 51′ 11″ nord, 4° 21′ 20″ est

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Notre-Dame du Finistère

L'église Notre-Dame du Finistère, construite au XVIIIe siècle, est une église paroissiale sise à la rue Neuve, à Bruxelles. Ce quartier étant très commerçant l’église est fort fréquentée par passants et visiteurs qui y cherchent calme, silence et un peu de repos.

Origine et histoire[modifier | modifier le code]

Déjà au XVe siècle une petite chapelle dédiée à Notre-Dame se trouvait dans ce quartier de jardins potagers situés alors à l’extrémité du territoire (Finis Terrae) de Bruxelles. D’où le nom qu’elle acquit de Notre-Dame du Finistère. Une autre tradition veut que le nom lui vienne d’une petite statue de Notre-Dame rapportée du cap Finisterre en Espagne et devenue objet de la dévotion populaire.

La chapelle primitive fut détruite lors de l’invasion des Pays-Bas. Elle fut rebâtie en plus grand, grâce aux dons des pèlerins. En 1617 l’archevêque de Malines consacra solennellement le nouveau sanctuaire, et en 1620 la statue de Notre-Dame du Finistère y retrouva sa place. Malades et affligés le fréquentaient assidûment.

Au XVIIe siècle, le quartier s’étant fort urbanisé, il est incorporé à la ville de Bruxelles. Pour cette nombreuse population on érigea une église paroissiale en 1646 qu’il fallut déjà agrandir 10 ans plus tard.

L’église que l’on voit aujourd’hui est la troisième. Commencée en 1708, elle fut achevée en 1730. Elle a un aspect de renaissance classique, même si l’influence du baroque brabançon, refusant des lignes droites trop sévères, y est perceptible.

En 1828, la partie supérieure de la façade est construite et couronnée du lanterneau octogonal. Une statue de la vierge Marie entourée des 12 étoiles de l’Apocalypse y est fixée en 1857.

Chapelle de Notre-Dame du Bon Succès[modifier | modifier le code]

Une autre statue en bois polychrome de la Vierge (XVIe siècle) - miraculeuse et miraculée - a trouvé sa place dans l’église Notre-Dame du Finistère. Provenant d'Aberdeen en Écosse elle était vénérée depuis le XVIIe siècle dans l’église des Augustins. Elle fut transférée au Finistère en 1814. Vu l’affluence des fidèles venant prier Notre-Dame du Bon succès, une chapelle latérale fut construite en 1854 pour l'abriter.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • La chaire de vérité date de 1758 : architecture fantastique en chêne sculpté représentant la chute de l’humanité, entre l’arbre de vie et celui de la mort. Moïse avec les tables de la Loi, et Aaron le prêtre de l’ancienne alliance. Le Christ en croix est le nouvel arbre de vie.

Sur les autres projets Wikimedia :