Église Notre-Dame-de-la-Gare de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Notre-Dame de la Gare
Image illustrative de l’article Église Notre-Dame-de-la-Gare de Paris
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Paris
Début de la construction 1847
Fin des travaux XIXe siècle
Architecte Claude Naissant
Style dominant Néo-roman
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Paris
Ville Paris
Arrondissement 13e arrondissement
Coordonnées 48° 49′ 47″ nord, 2° 22′ 06″ est
Géolocalisation sur la carte : 13e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 13e arrondissement de Paris)
Église Notre-Dame de la Gare
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Église Notre-Dame de la Gare

L'église Notre-Dame de la Gare est une église paroissiale située sur la place Jeanne-d'Arc dans le 13e arrondissement de Paris, en France. Elle tire son nom du quartier dans lequel elle se trouve, le quartier de la Gare. Elle fut consacrée le . Le nom de l'église est parfois abrégée par le sigle « NDG »[réf. nécessaire].


Histoire[modifier | modifier le code]

La construction de l'église débute en 1847, alors que le territoire de la paroisse est sur la commune d'Ivry. Claude Naissant en est l'architecte. Elle est consacrée en 1859 sous le nom « Notre-Dame de l'Immaculée-Conception »[1]. Le quartier d'Ivry dont dépend la paroisse est rattaché à Paris en 1860. C’est à la suite de ce rattachement que la place de l’église devient place Jeanne d’Arc (à cette époque Jeanne d’Arc n’a pas encore été canonisée et aucune église ne pouvait porter son nom). Dans les documents d’archive, elle porte le nom du quartier d’Ivry de Paris Quartier de La Gare et des deux moulins (devenu quartier de la Gare). Au moment de sa construction et dans les archives, elle est parfois simplement désignée comme église des deux moulins (nom donné par la suite à l’église construite à proximité de la Place d’Italie Église Saint-Jean-des-Deux-Moulins ) Le projet de ravalement de l’église et d’accessibilité handicapé a été retenu dans le cadre du budget participatif organisé par la Mairie de Paris.

Une nouvelle maison paroissiale a été ouverte en 2009 au 8 rue Dunois en remplacement des locaux devenus inadaptés de la rue Xaintrailles[2].

En 2016, un groupe de scouts et guides de France est créé à la paroisse.

Architecture et décorations[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

Construite au milieu du XIXe siècle, l'église est de style néo-roman. L'arcature en plein cintre de la porte, les colonnes trapues de la nef et les trois absides du chevet sont caractéristiques de l'art roman[1].

Intérieur[modifier | modifier le code]

La voûte est peinte en 1862 par Félix Jobbé-Duval. Elle représente alors une Vierge en majesté à l'Enfant-Jésus[1].

Le chœur fut repeint en 1953 par le peintre Anders Osterlind assisté de Jean-François Dolbeau[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Les orgues[modifier | modifier le code]

Orgue de tribune

Le grand orgue construit en 1863 par Aristide Cavaillé-Coll, restauré par Gutschenritter (1928, 1983) et Haerpfer (1984), comporte 24 jeux, 2 claviers de 56 notes et un pédalier de 30 notes. Transmissions mécaniques. La partie instrumentale de l'orgue de cette église est classée monument historique au titre des objets depuis le [4].

Le petit orgue de chœur, construit en 1860, est entièrement expressif ; il comporte 4 jeux, 1 clavier de 54 notes et un pédalier en tirasse permanente de 18 notes. Les transmissions sont mécaniques.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Dans le film du réalisateur français Jean-Pierre Mocky, Un drôle de paroissien (1963), Notre-Dame de la Gare compte parmi les lieux de prédilection de Bourvil, expert dans l'art de piller les troncs d'église à l'aide de caramels mous.

Événements[modifier | modifier le code]

  • Le à 13 h 13, le chanteur Ringo a épousé religieusement en cette église la chanteuse Sheila. Notre-Dame de la Gare était la paroisse d'enfance de la chanteuse, qui y avait été baptisée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Le guide de la paroisse Notre-Dame de la Gare, septembre 2016, p.14. Lire en ligne.
  2. Le guide de la paroisse Notre-Dame de la Gare, septembre 2016, p.3. Lire en ligne.
  3. Anders Osterlind, repères biographiques, site de l'association Anders Osterlind
  4. Notice no PM75002444, base Palissy, ministère français de la Culture, 2 février 1994.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]