Église Notre-Dame de Trèves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Notre-Dame et Frauenkirche.

Église Notre-Dame de Trèves
Image illustrative de l’article Église Notre-Dame de Trèves
Présentation
Nom local Liebfrauenkirche
Culte Catholique
Type Église
Début de la construction 1235
Fin des travaux 1260
Style dominant Gothique
Protection Patrimoine mondial Patrimoine mondial (1986)
Site web www.liebfrauen-trier.deVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région Rhénanie-Palatinat
Ville Trèves
Coordonnées 49° 45′ 21″ nord, 6° 38′ 35″ est

Géolocalisation sur la carte : Rhénanie-Palatinat

(Voir situation sur carte : Rhénanie-Palatinat)
Église Notre-Dame de Trèves

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Église Notre-Dame de Trèves

Trèves – monuments romains, cathédrale Saint-Pierre et église Notre-Dame *
Coordonnées 49° 45′ 21″ nord, 6° 38′ 35″ est
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Type Culturel
Critères (i)(iii)(iv)(vi)
Numéro
d’identification
367
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1986 (10e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

L'église Notre-Dame de Trèves (en allemand : Liebfrauenkirche), qui jouxte la cathédrale Saint-Pierre de Trèves, est une église construite entre 1235 et 1260 dans la ville de Trèves, en Allemagne.

Avec la cathédrale de Magdebourg, elle constitue l'un des premiers exemples d'architecture gothique en Allemagne. Son plan est fondé sur la croix grecque, la tour au-dessus du dôme soulignant l'intersection des nefs. Le portail ouest est richement décoré de sculptures et de symboles iconographiques.

L'intérieur recèle de magnifiques fresques du XVe siècle peintes sur douze colonnes et symbolisant les apôtres.

L'église abrite également quelques tombeaux importants, dont celui d'un noble local Karl von Metternich (1636), situé dans le nord-est de la chapelle.

En 1986, l'église a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, conjointement avec la cathédrale Saint-Pierre et les monuments romains de Trèves (Porta Nigra, l'amphithéâtre, la basilique de Constantin, les thermes de Barbara, le pont romain, les thermes impériaux et le mausolée d'Igel).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Sur les autres projets Wikimedia :