Église Notre-Dame de Larmor-Plage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Notre-Dame.
Église Notre-Dame de Larmor-Plage
Église de Larmor-Plage.JPG

L'église

Présentation
Destination initiale
Culte
Destination actuelle
Culte
Style
Roman
Construction
XVe siècle
XVIe siècle
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Place Notre-DameVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte du Morbihan
voir sur la carte du Morbihan
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’arrondissement de Lorient
voir sur la carte de l’arrondissement de Lorient
Red pog.svg

L'église Notre-Dame est une église catholique située à Larmor-Plage, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame est située dans le département français du Morbihan, sur la commune de Larmor-Plage.

Historique[modifier | modifier le code]

L'édifice est classé au titre des monuments historiques par arrêté du 8 février 1990[1].

Objets mobiliers[modifier | modifier le code]

  • Plaque commémorative, en granit, de la construction de la chapelle portant l'inscription 1506, classée au titre objet des monuments historiques par arrêté du 12 juillet 1907[2],[3];
  • Sous le porche nord, un groupe de douze statues de pierre du début du XVIe siècle représentant les douze Apôtres, classé au titre objet des monuments historiques par arrêté du 12 juillet 1907[4];
  • Groupe sculpté en pierre représentant une « Vierge de Pitié », formé de six figures, de la première moitié du XVIe siècle, classé au titre objet des monuments historiques par arrêté du 12 juillet 1907[5];
  • Statue en bois du XVIe siècle figurant un Christ de pitié, classé au titre objet des monuments historiques par arrêté du 12 juillet 1907[6];
  • Groupe sculpté en pierre de la première moitié du XVIe siècle représentant saint Roch et son chien, classé au titre objet des monuments historiques par arrêté du 12 juillet 1907[7];
  • Deux statuettes en bois du milieu du XVIe siècle représentant sainte Barbe et saint Efflam, classé au titre objet des monuments historiques par arrêté du 12 juillet 1907[8];
  • Statuette en bois du XVIIIe siècle représentant Salomé, classé au titre objet des monuments historiques par arrêté du 24 avril 1966[9];
  • Statue en bois polychrome du XVIe siècle, représentant une vierge avec longues tresses, une robe rouge et un manteau bleu, portant avec le bras droit un enfant qui tient un livre. Elle est classée au titre objet des monuments historiques par arrêté du 19 avril 1966[10];
  • Maquette (hauteur 66 cm, longueur 92 cm) ex-voto du navire « Le Saint-Jean », frégate portant trois mâts carré. La carène est peinte en vert, le dessus en noir avec une ligne blanche pour la batterie. Son orientation indiquerait le temps à venir[11]. Cet ex-voto est classé au titre objet des monuments historiques par arrêté du 21 janvier 1901[11]. Deux autres ex-voto maquettes plus récentes sont présentes dans la nef de l'église.
  • Retable appelé "l'autel des Juifs" composé de trente huit figurines en triangle daté du début du XVIe siècle ;
  • Ensemble de menuiseries de la fin du XVIIe siècle, restauré, composé de 3 retables et 3 autels : retable du chevet avec comme toile centrale, la Vierge à l'Enfant entourée de têtes d'angelots et les donateurs. Dans les niches latérales sont placées les statues de saint Efflam et sainte Barbe. L'autel, orné de colonnes torses, conserve dans les niches la statue du Bon Pasteur et celles des quatre Évangélistes.
  • Antependium en toile peinte dont le médaillon central représente à la Vierge à l'Enfant ;
  • Retables des bas-côtés du chœur comportant une niche centrale flanquée de pilastres, avec au sommet, un tableau représentant le Père Éternel.
    • Retable Sud décoré d'une statue de saint Jean le Baptiste et Antependium en bois sculpté avec guirlandes de fleurs.
    • Retable Nord avec la statue de la Vierge à l'Enfant et Antependium sur toile peinte figurant Saint Roch.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Eglise Notre-Dame », notice no PA00091359, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Notice no , base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. « Plaque commémorative de la construction de la chapelle », notice no PM56000490, base Palissy, ministère français de la Culture (consulté le 17/09/2009).
  4. « Statues (12) : douze apôtres (les) », notice no PM56000491, base Palissy, ministère français de la Culture (consulté le 17/09/2009).
  5. « Groupe sculpté : Vierge de Pitié », notice no PM56000492, base Palissy, ministère français de la Culture (consulté le 17/09/2009).
  6. « Christ de pitié », notice no PM56000493, base Palissy, ministère français de la Culture (consulté le 17/09/2009).
  7. « Groupe sculpté (statuette) : saint Roch », notice no PM56000494, base Palissy, ministère français de la Culture (consulté le 17/09/2009).
  8. « Statues (2) (statuette) : sainte Barbe, saint Efflam », notice no PM56000495, base Palissy, ministère français de la Culture (consulté le 17/09/2009).
  9. « Statue (statuette) : Salomé », notice no PM56000496, base Palissy, ministère français de la Culture (consulté le 17/09/2009).
  10. « Statue dite Notre-Dame-des-Anges : Vierge à l'Enfant », notice no PM56001467, base Palissy, ministère français de la Culture (consulté le 17/09/2009).
  11. a et b « Maquette, ex-voto (maquette votive) : saint Jean (le) », notice no PM56000498, base Palissy, ministère français de la Culture (consulté le 17/09/2009).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]