Église Notre-Dame de Ferrière-sur-Beaulieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Église Notre-Dame de Ferrière-sur-Beaulieu
Image dans Infobox.
L'église Notre-Dame.
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Diocèse
Paroisse
Paroisse Sainte-Monégonde-en-Lochois (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Style
Construction
XIe siècle, XIIe siècle
Religion
Propriétaire
commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Centre-Val de Loire
voir sur la carte du Centre-Val de Loire
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’Indre-et-Loire
voir sur la carte de l’Indre-et-Loire
Red pog.svg

L’église Notre-Dame de Ferrière-sur-Beaulieu, également appelée église Saint-Gilles, est un édifice religieux, dédié au culte catholique, situé sur la commune française de Ferrière-sur-Beaulieu, dans le département d’Indre-et-Loire.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame se trouve dans le centre de Ferrière-sur-Beaulieu, à l'écart de la rue principale qui traverse le bourg, à mi-chemin entre cette dernière et l'orée de la forêt de Loches. L'édifice est rigoureusement orienté d'ouest (nef) en est (chœur) et le cimetière communal le borde au nord.

Historique[modifier | modifier le code]

Une partie de la nef semble construite au Xe ou au XIe siècle. La nef et la façade paraissent être remaniées au XIIe siècle[2]. Le chœur et les voûtes sont datés du XIIIe siècle, ces dernières présentant les caractéristiques architecturales et décoratives du style gothique de l'Ouest[3]. Ultérieurement, une tourelle, à escalier à vis, est engagée dans le mur gouttereau sud de la nef[4]. Au début du XVIIIe siècle, des travaux intéressent l'intérieur et l'extérieur du chevet[5].

Depuis le , l'église est inscrite au titre des monuments historiques[1].

Architecture et décor[modifier | modifier le code]

La façade montre un pignon du début du second millénaire, repris dans l'agrandissement du XIIe siècle[2].

La nef primitive, non organisée en travées, est à l'origine couverte d'une charpente dont ne subsiste aucune trace[6].

Le mur gouttereau nord présente, sur sa face intérieure, des peintures murales[6].

Un retable du XVIIe siècle dans le chœur[7] et une cloche de 1762 dans le clocher[8] font partie des objets protégés au titre des monuments historiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Pour en savoir plus[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]