Église Notre-Dame de Beauficel-en-Lyons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Notre-Dame de Beauficel-en-Lyons
Image illustrative de l’article Église Notre-Dame de Beauficel-en-Lyons
L'église dans son enclos.
Présentation
Culte catholique
Type Église paroissiale
Rattachement diocèse d'Évreux
Début de la construction XIIIe siècle
Protection  Inscrit MH (1940)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Commune Beauficel-en-Lyons
Coordonnées 49° 24′ 27″ nord, 1° 31′ 25″ est

Géolocalisation sur la carte : Eure

(Voir situation sur carte : Eure)
Église Notre-Dame de Beauficel-en-Lyons

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Église Notre-Dame de Beauficel-en-Lyons

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Notre-Dame de Beauficel-en-Lyons

L'église Notre-Dame est un édifice religieux sur la commune de Beauficel-en-Lyons.

Historique[modifier | modifier le code]

Jean de France, duc de Normandie à titre honorifique et futur roi de France, revendique en 1343 le patronage de l'église de Beauficel, s'opposant à l’archevêque de Rouen. En 1382, le Parlement de Paris décide que le patron sera alternativement le roi et l'archevêque de Rouen[1].

Description[modifier | modifier le code]

L'église se trouve dans son enclos paroissial, au milieu du cimetière. Orientée, elle est de plan cruciforme. Elle est précédée à l'ouest d'un porche pentagonal en bois sculpté de 1570, classé monument historique.

Le clocher du XVIe siècle, grosse tour carrée, située au nord de la nef, dont le mur est constitué d'un damier de pierre et silex, est surmonté d'une charpente à flèche octogonale avec quatre clochetons.

Le chevet se termine par une abside à trois pans. La sacristie est au sud.

À l'intérieur se trouve une magnifique Vierge à l'Enfant du XIVe siècle, classée monument historique[2]. Elle a été dorée en 1732 pour la somme de 20 livres. D'après le docteur Dollfus, la statue était exposée au revers de la façade ouest, avant sa restauration en 1949. La décapitation daterait de la Révolution.

Protection[modifier | modifier le code]

L'église fait l'objet de plusieurs protections successives au titre des monuments historiques : le porche fait l'objet d'un classement par arrêté du [3] ; l'église fait l'objet d'une inscription par un arrêté du [4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Commission régionale de Haute-Normandie, Lyons-la-Forêt : Inventaire topographique, Paris, Imprimerie nationale, , 369 p..

Liens externes[modifier | modifier le code]