Église Notre-Dame d'Aix-les-Bains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Notre-Dame.
Église Notre-Dame
d'Aix-les-Bains
Image illustrative de l'article Église Notre-Dame d'Aix-les-Bains
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Diocèse
Début de la construction 1890
Fin des travaux 1905
Style dominant Inspiration byzantine
Protection Inventaire
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Ville Aix-les-Bains
Coordonnées 45° 41′ 28″ nord, 5° 54′ 57″ est

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Église Notre-Damed'Aix-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Notre-Damed'Aix-les-Bains

L’Église Notre-Dame d'Aix-les-Bains est une église construite dans un style d'inspiration byzantine à la fin du XIXe siècle dans la ville d'Aix-les-Bains en Savoie.

Son origine[modifier | modifier le code]

Le projet de construction débuta dans les années 1875 sur les instances du curé Pavy. L’Église Notre-Dame, paroisse de l’Assomption se trouve dans le Centre ville d'Aix-les-Bains. Un concours d'architectes fut organisé pour la concevoir l'édifice religieux et fut remporté par Arthur Bertin. La construction fut confiée à l'entreprise Bonna[1]. Les travaux débutèrent en 1890 pour se terminer en 1892 bien qu'en réalité des modifications fussent encore apportées jusqu'en 1905.

Description[modifier | modifier le code]

Le bâtiment prend la forme d'une croix. L'aspect général est d'inspiration byzantine. La croisée des transepts supporte une coupole. Son clocher de couleur verte, à cause de l'oxydation de sa couverture, est fait de bois, sa tour s’élève à 55 mètres au-dessus du parvis. On peut également contempler ses voûtes en berceau simple qui, pour leur part, sont plutôt d’inspiration romane. Le chemin de croix, en cours de classement à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, provient d’Espagne, d’où il a été ramené par le général Forestier, lors des campagnes de Napoléon. Quant aux tableaux des douze apôtres, classés depuis 1976, et conservés dans le chœur, ils proviennent certainement d’Italie, d’après les expertises, et seraient du XVIIe siècle. Cet édifice domine de ses hauteurs la ville aixoise. Il est très présent dans la vie quotidienne des habitants. Son parking se transforme durant la semaine en parking public et ce en raison de son emplacement central dans le tissu urbain.

L'église en images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]