Église Notre-Dame-de-l'Assomption de Cavagnac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église de Notre-Dame-de-l'Assomption
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Diocèse de Cahors (siège)
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux 1779
Style dominant Roman
Protection Logo monument historique Classé MH (1976)
Géographie
Pays France
Région Occitanie
Département Lot
Commune Cavagnac
Coordonnées 45° 00′ 30″ nord, 1° 38′ 26″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église de Notre-Dame-de-l'Assomption

Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Midi-Pyrénées)
Église de Notre-Dame-de-l'Assomption

Géolocalisation sur la carte : Lot

(Voir situation sur carte : Lot)
Église de Notre-Dame-de-l'Assomption

L'église Notre-Dame-de-l'Assomption est une église catholique située à Cavagnac, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église de l'Assomption est située dans le département français du Lot, à Cavagnac.

Historique[modifier | modifier le code]

Plusieurs chartes du cartulaire de l'abbaye de Beaulieu permettent de savoir qu'une église dédiée à la Vierge existait à Cavagnac depuis le IXe siècle.

L'abside et la nef de l'église datent du XIIe siècle et sont presque conservées dans leur intégralité.

Les deux chapelles latérales formant transept ne semblent pas antérieures à la fin du XVe siècle. Le décor de la litre funéraire permet de la situer au XVIIIe siècle.

La voûte de la première travée de la nef s'est effondrée en 1704. Le portail occidental porte la date 1779.

L'édifice est classé au titre des monuments historiques le [1].

Description[modifier | modifier le code]

L'église est en croix latine avec une nef à un seul vaisseau de deux travées et se terminant par une abside voûtée en cul-de-four et couverte de lauzes.

La première travée est plafonnée et la seconde est couverte d'une voûte en berceau brisé avec doubleaux retombant sur des colonnes engagées surmontées de chapiteaux sculptés. Un clocher à deux étages, percé de fenêtres en plein cintre surmonte cette travée. Les quatre chapiteaux romans sont sculptés de motifs végétaux et géométriques. Sur un de ces chapiteaux, deux personnages ont été sculptés parmi les branches.

Les deux chapelles ajoutées au nord et au sud de cette seconde travée sont voûtées d'ogives.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sous la direction de Nicolas Bru, Archives de pierre. Les églises du Moyen Âge dans le Lot, p. 181, SilvanaEditoriale, Milan, 2012 (ISBN 978-8-836621-04-0)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]