Église à nef unique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une église à nef unique est un sanctuaire dont le plan type comporte un vaisseau (nef unique) sans collatéraux, bas-côtés ni supports intérieurs.

Les plans typiques sont les églises à nef unique sans ou, plus rarement avec transept. Elles peuvent être en couvrement léger (charpente en bois) ou lourd (voûte en pierre), comporter des chapelles latérales ménagées entre les contreforts.

Le choix de ce style architectural peut avoir plusieurs origines : mesure d'économie, ce qui explique qu'au cours des siècles l'agrandissement de petites églises comme Saint-Pierre de Vienne originellement à nef unique s'est accompagné de l'implantation d'une double file de piliers et d'arcades qui divise la nef en plusieurs vaisseaux ; choix esthétique d'austérité et de sobriété (églises protestantes, églises monastiques des ordres mendiants) ; volonté d'améliorer l'acoustique pour les prédicateurs et de faciliter l'accueil des pèlerins (églises dominicaines et franciscaines) ; styles régionaux qui privilégient ce plan. Ainsi, dans le Centre et le Sud-Ouest de la France, très influencés par l'Orient, l'église à nef unique et les variantes de l'église-halle prévalent sur le plan basilical qui triomphe dans les autres régions[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Babelon, Histoire de l'art, Gallimard, , p. 1699

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]