Églantine (A771)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Églantine
Image illustrative de l’article Églantine (A771)
Type Bâtiment d'instruction de navigation (BIN)
Histoire
A servi dans Ensign of France.svg Marine nationale
Chantier naval Socarenam Boulogne-sur-Mer
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut En service actif
Équipage
Équipage 13 + 12 élèves
Caractéristiques techniques
Longueur 28,3 m
Maître-bau 7,7 m
Tirant d'eau 3,75 m
Déplacement 250 tonnes
Port en lourd 295 tonnes
Propulsion 1 moteur diesel Baudouin 12P15-2SR
1 hélice à pas variable
1 propulseur d'étrave
Puissance 800 cv
Vitesse 10 nœuds
Caractéristiques militaires
Rayon d'action 3600 nautiques à 10 nœuds
Carrière
Port d'attache Brest
Indicatif A 771

L’Églantine (A771) est un bâtiment d'instruction de navigation (BIN). C'est un bâtiment-école de la Marine nationale.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est le deuxième bâtiment de type Glycine dont le premier est la Glycine. Ils possèdent la coque et la silhouette de chalutier à pêche arrière caractéristique du chantier naval boulonnais Socarenam .

Trois autres bâtiments, de silhouettes très proches, sont des bâtiments remorqueur de sonar (BSR) : Antarès, Altaïr et Aldébaran. Ils sont intégrés à la Force d'action navale.

Service[modifier | modifier le code]

Les deux bâtiments sont intégrés à la Force d'action navale..

Leur mission principale est l'instruction à la navigation pour les élèves de l'École navale.

Leur mission secondaire est tournée vers le service public : la surveillance des zones de pêche et l'assistance aux missions des bâtiments hydrographiques.

La durée de vie prévue est de 25 ans.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Équipement électronique[modifier | modifier le code]

  • 1 radar de navigation Furuno
  • 1 pilote automatique

Drome[modifier | modifier le code]

  • 1 embarcation pneumatique de 6 places (moteur 20 cv)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Prézelin 2012 : Bernard Prézelin, Flottes de combat 2012, combats fleets of the world, Éditions maritimes & et d'outre-mer, Édilarge S.A., (ISBN 978-2-7373-5021-4), p. 61, type Glycine.