Édouard Robert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robert.
Tombe de Jean-Pierre Robert (le père) au cimetière de Presle (Dampierre-sur-Linotte, Haute-Saône)

Édouard Robert est un industriel français mort en 1897. Il fait passer au stade industriel l'invention à la fin des années 1860 du biberon Robert à soupape (système long tuyau agrémenté d'un second trou dit « soupape » pour la régulation du débit), due à son père Jean-Pierre Robert (Granges-le-Bourg, 1814 - Presle, 1886). Les biberons Robert dominent le marché du biberon en France pendant plusieurs dizaines d'années.

L'entreprise de biberons[modifier | modifier le code]

Édouard Robert dépose un brevet en 1869 pour l'invention de son père (brevet n°86900 du 22 septembre 1869[1]. Il vit alors à Dijon et y fonde une usine pour l'exploiter, avant de poursuivre son travail à Paris.

Le biberon inventé par les Robert reçut les louanges de nombreuses personnes. Ainsi en 1873, le biberon Robert à soupape reçoit une médaille d'honneur, Inscription : « Paris 1873 - Exposition Universelle - Honneur à Robert »[2] et une autre à Marseille l'année suivante par la Société protectrice de l'enfance. Vers 1880, il déménage à Paris, place Daumesnil. Pendant les années 1890, alors que le biberon à soupape est de plus en plus décrié, Robert lance le biberon tuteur.


L'eau de Saint-Yorre[modifier | modifier le code]

En 1891, Édouard Robert s'installe à Saint-Yorre : il y fait bâtir le Château-Robert et creuse des puits afin d'exploiter l'eau minérale[1]. Il ouvre un magasin en ville (eau en bouteille et pastilles) et fait du parc de son château un parc d'attraction avant la lettre[1].

Fin de vie et héritage[modifier | modifier le code]

Il meurt en 1897[1].

La rue Édouard-Robert a été ouverte à proximité de la place Daumesnil le 2 novembre 1921 sur les propriétés d'Édouard Robert, elle s'est tout d'abord appelée rue du Biberon-Robert[3]

Le terme argotique de « roberts » afin de désigner les seins d'une femme provient de la relation entre ses fameuses inventions de biberons et son nom.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Biberon

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Edouard Robert, Biberon Robert : biberons, stérilisateurs, téterelles, tétines, tubes 'Robert Paris-Londres', 1910 (Lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Pierre Julien, « Édouard Robert et ses biberons ; Nicolas Larbaud et ses sources », Revue d'histoire de la pharmacie, 2002, n° 336, p. 670. Lire en ligne
  2. Cependant l'exposition universelle de 1873 a eu lieu à Vienne.
  3. Nomenclature des voies de Paris.