Édouard Prisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Édouard Prisse
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
LiègeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Blason de la famille Prisse: D'or au léopard lionné de sable, lampassé de gueules, au canton d'argent chargé d'une main senestre de gueules[1].

Le baron Édouard Prisse, né à Maestricht le , et décédé le à Liège, est un ingénieur belge.

Il est surtout connu pour son rôle dans la création et l'extension du réseau ferroviaire de ce nouvel État européen.

Il devint ingénieur des chemins de fer de l'État de 1841 à 1862, puis il présida aux chemins de fer du pays de Waes de 1862 à 1887.

Il existe de lui un portrait par Jacques de Lalaing[2].

Son action religieuse[modifier | modifier le code]

Il eut également une importante activité dans des sociétés religieuses protestantes et devint membre du comité administratif de l'Église chrétienne missionnaire belge dès 1853, il en devint président de 1864 à 1890 et en fut plusieurs fois président du comité synodal.

Il était le fils du général Albert Prisse et le beau frère d'Émile de Laveleye époux de sa sœur, Marie Esther Prisse (1826-1907).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Legrain, Dictionnaire des Belges, Bruxelles, 1981.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Armorial Europe Rietstap », sur www.heraldique-blasons-armoiries.com (consulté le 3 février 2020)
  2. Catherine Leclercq, Jacques de Lalaing : artiste et homme du monde (1858-1917), avec de larges extraits de son journal, Bruxelles, 2006, pp. 394-395.

Article connexe[modifier | modifier le code]