Édouard Pommier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Édouard Pommier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions
Prix Eugène-Carrière ( et )
Prix Italiques (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Édouard Pommier est un historien de l'art français, né le à Hyères et mort le . Il est spécialiste de l'histoire des théories de l'art des institutions artistiques à l'époque moderne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École des chartes, Édouard Pommier obtient le diplôme d'archiviste paléographe en 1950, avec une thèse intitulée Le comté de Montbéliard des origines à la fin du XIVe siècle. Il est agrégé d’histoire en 1954 et ancien membre de l'École française de Rome. Il a été conservateur aux Archives nationales, professeur à l'Institut français de Vienne, directeur de l'Institut français de Stuttgart, conseiller culturel à Santiago du Chili, Mexico et Madrid, directeur régional des affaires culturelles de Bourgogne, professeur à l'École du Louvre, de 1983 à 2004, et inspecteur général des musées de France en 1983[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'Art de la liberté. Doctrines et débats de la Révolution française, Gallimard, 1991
  • Théories du portrait, de la Renaissance aux Lumières, Gallimard, 1998
- Prix Eugène Carrière de l’Académie française
  • Winckelmann, inventeur de l'histoire de l'art, Gallimard, 2003
- Prix Eugène Carrière de l’Académie française 2004
  • Comment l'art devient l'Art dans l'Italie de la Renaissance, Gallimard, 2007

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]