Édouard Lardillier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Édouard Lardillier est un architecte français du XXe siècle spécialisé dans la construction de salles de spectacle et de cinémas. Il a essentiellement œuvré des années 1930 aux années 1960. Il peut être considéré comme l'un des grands noms français du XXe siècle dans le domaine de la salle de spectacle[1]. Ses réalisations sont malheureusement nombreuses à avoir été détruites ou altérées. L'un de ses très rares édifices d'envergure à subsister sur le territoire français et à témoigner de l'art de cet architecte, le Théâtre Municipal de Poitiers devrait être, selon un projet de la municipalité actuelle de Poitiers, en partie transformé en bureaux, logements et commerces, dans le cadre d'une opération de promotion immobilière controversée[2]. La façade, le hall d'entrée, le miroir figuratif de Pansart et le mobilier seraient alors « valorisés » au travers de la création d'une salle d'exposition d'art visuel de 500m2[3].

Principales constructions[4][modifier | modifier le code]

Paris[modifier | modifier le code]

  • Cinéma Studio-Caumartin, 25 rue Caumartin, (1933)
  • Cinéma Gaîté-Rochechouart, 15 boulevard Rochechouart (1933)
  • Cinéma Studio-Parnasse, 11 rue Jules-Chaplain (1933)
  • Cinéma Studio-Bertrand, 29 rue du Général-Bertrand (1934)
  • Ciné-Radio-Cité, 8 boulevard des Capucines (1937)
  • Ciné-Sports, 2 rue Chauchat, (1937)
  • Ciné-Saint-Lazare, 44 rue Pasquier (1938)
  • Ciné-Radio-Cité-Étoile, 131 Champs-Élysées (1938)
  • Ciné-Sébastopol, 43 boulevard de Sébastopol (1938)
  • Cinévog, 101 rue St-Lazare (1939)
  • Cinéma Le Mortier-47, 47 boulevard Mortier (1939)
  • Cinéma Star, rue des Boulets (1942)
  • Cinéma de l'Hôtel-de-Ville, 20 rue du Temple (1942)
  • Cinéma Royal-Haussmann, 2 rue Chauchat (1943)
  • Cinéma Gaumont-Théâtre, 7 boulevard Poissonnière (1946)
  • Cinéma Ritz-Louis Delluc, 8 boulevard de Clichy (1947)
  • Cinéma Napoléon, 4 avenue de la Grande-Armée (1947)
  • Cinéma Atomic, 10 place de Clichy (1948)
  • Cinéma Berlitz (1950)
  • Cinéma l'Idéal 114 rue d'Alésia (1952)
  • Cinéma Liberté, 12 rue de Lyon (1955)
  • Cinéma Le Féérique, 146 rue de Belleville (1953)
  • Cinéma Zénith, 17 rue Malte-Brun (1958)
  • Cinéma Calypso, 27 avenue des Ternes (1958)
  • Cinéma La Rotonde, 103 boulevard du Montparnasse (1959)

Bruay-la-Buissière[modifier | modifier le code]

  • Cinéma le Colisée

Calais[modifier | modifier le code]

  • Cinéma L'Alhambra
  • Cinéma Le Colisée

Créteil[modifier | modifier le code]

  • Cinéma le Star (1952)

Dunkerque[modifier | modifier le code]

  • Cinéma Le Rex

Étampes[modifier | modifier le code]

  • Cinéma La Rotonde (1952)[5]

Lille[modifier | modifier le code]

  • Cinéma Le Capitole (1946)

Poitiers[modifier | modifier le code]

Roubaix[modifier | modifier le code]

  • Le Colisée (1951)[6]

Thionville[modifier | modifier le code]

  • Théâtre municipal (1960)[7]

Troyes[modifier | modifier le code]

  • Cinéma le ¨Paris

Publications[modifier | modifier le code]

  • Lardillier, Édouard, « Pour transformer ou construire une salle de cinéma », article publié dans La Technique cinématographique, aout 1932, p. 717.
  • Lardillier, Édouard, « Le cinémascope dans les salles », article publié dans La Cinématographie française, n°1525, juillet 1953, p 45-46.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rendre à Édouard Lardillier… », Jean-Pierre Thiollet, Centre Presse, 10 décembre 2013, http://www.centre-presse.fr/article-275253-rendre-a-edouard-lardillier.html
  2. http://www.centre-presse.fr/article-226917-un-avenir-commercial-br-pour-l-ancien-theatre.html ; Médiapart, 28 novembre 2013, « Poitiers, le maire, le théâtre et le promoteur », http://www.mediapart.fr/journal/france/281113/poitiers-le-maire-le-theatre-et-le-promoteur
  3. "L'ancien théâtre en chantier", Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment, 24 janvier 2014, http://www.lemoniteur.fr/
  4. Cette liste est élaborée essentiellement grâce aux recherches de Denis Ambrois ("Silver Screens") et d'Olivier Joos. Leurs blogs respectifs sont indiqués en lien
  5. [1] ; http://histoiredecinema.canalblog.com/archives/2013/09/15/28025244.html
  6. http://www.coliseeroubaix.com/le-colisee/histoire.php
  7. http://www.thionville.fr/assets/magazine_ti/TI_AUTOMNE_2012_web.pdf

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Le Capitole de Lille, Édouard Lardillier architecte, La nouvelle salle de la Compagnie générale française d'exploitation cinématographique », La Cinématographie française, n°1159, 1er juin 1946.
  • L'architecture française, numéro double spécial « Salles de spectacle », 1951.

Liens externes[modifier | modifier le code]