Édouard Herzig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Herzig.
Édouard Herzig
Édouard Herzig - La Koubba d'Étienne Dinet.jpg

La Koubba d'Étienne Dinet

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
AlgerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Édouard Herzig, né le à Neuchâtel et décédé à Alger le , est un peintre et caricaturiste français, d'origine suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Édouard Herzig, Sous le préau, Aquarelle sur papier

Il se prépare à l'enseignement et suit les cours de l'école normale d'instituteur de Neuchâtel, mais son goût de l'indépendance et de l'aventure le pousse à Marseille ou il s'embarque pour l'Algérie en 1883, à l'âge de 23 ans. Il s'installe en Kabylie où il deviendra greffier de la justice de paix à Tizi Ouzou, et c'est là qu'il fera la connaissance du jeune peintre Azouaou Mammeri qu'il va former par la suite. Installé à Alger il suivra les cours de l'école des Beaux-Arts, il fournira pour l'Exposition Universelle de Paris 1900 trois diaporama en vogue à l'époque (un sur Alger, un sur la Kabylie, et un sur le Sud Saharien), et défendra sa vie entière l'artisanat et la conservation de l'art algérien traditionnel. Il s'installera à Paris en 1914 afin de suivre l'éducation de ses filles à l'École Nationale des Beaux-Arts, et reviendra en Algérie en 1918. Son travail sera unanimement reconnu et rendu populaire, à l'occasion de l'Exposition des arts décoratifs de Paris en 1925 (Pavillon de l'Algérie).

Il est le père de Fernande Herzig, et Yvonne Kleiss-Herzig (1895-1968) toutes deux peintres reconnues.

Principales expositions[modifier | modifier le code]

  • 1900, Paris, Exposition Coloniale
  • 1907, Alger, Salon des orientalistes algériens
  • 1922, Alger, galerie du Vieux Chêne
  • 1925, Alger, Salon des humoristes et, Paris, Salon des Arts décoratifs
  • 1926, Alger, Union Artistique de l'Afrique du Nord
  • Musée National des beaux-arts d'Alger : Médersa à Marrakech
  • C.A.O.M, (outre-mer), L'Hiver en Algérie

Sources[modifier | modifier le code]

  • Algéria, mars 1949
  • Les Maîtres de la peinture algérienne, Victor Prouteau, 1927
  • Les artistes de l'Algérie - Dictionnaire des peintres, sculpteurs, graveurs 1830-1962, Elizabeth Cazenave, Bernard Giovanangeli Éditeur et Association Abd el Tif.

Sur les autres projets Wikimedia :