Édouard Duleu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Édouard Duleu
Description de cette image, également commentée ci-après
Edouard Duleu en 1972 à Gauré. Archives de Toulouse
Informations générales
Nom de naissance Édouard Duleu
Naissance
Wattrelos, France
Décès (à 92 ans)
Gauré, France
Activité principale accordéoniste, compositeur, comédien
Genre musical valse, musette, chanson française
Années actives de 1945 à 2001
Labels Philips - Vogue

Édouard Duleu (né le à Wattrelos - mort le à Gauré) est un musicien accordéoniste et compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après être entré à l'âge de onze ans à la Société des accordéonistes du Laboureur de Wattrelos comme élève de Charles Verstraete père[1], Édouard part à Paris où il exerce la profession de pompier dans les années 1930. Lorsque la France est occupée, Édouard Duleu se réfugie en zone libre, à Toulouse où il enchaîne les bals populaires et se fait connaître. De retour à Paris, il entre dans la maison de disques Philips et signe ses premiers disques avant de s'installer en 1954 à Gauré dans le domaine de la Coda.

Ami de Georges Brassens, d'André Verchuren et de Maurice André, Édouard Duleu est l'un des principaux représentants accordéonistes de la seconde moitié du XXe siècle. Au cours de sa carrière, il totalise 140 albums, sept disques d'or et plus de 25 millions de disques vendus pour quelque mille morceaux enregistrés[2].

Après sa mort, l'association des amis d'Édouard Duleu organise en 2014 le premier festival d'accordéon à Gauré intitulé Festival de la Boîte à punaises.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Grand Prix du disque de l'Académie Charles-Cros en 1955
  • Chevalier dans l'ordre des Palmes académiques en 1989
  • Commandeur dans l'ordre des Arts et Lettres en 1994[3].

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Trompette-Musette
  • Marianne
  • Printemps sans amour
  • L'Arrivée du tiercé
  • Bal champêtre
  • Le Gondolier

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ma vie sur un air d'accordéon, 1981. Préface par Georges Brassens.

Notes et références[modifier | modifier le code]