Édouard Daliphard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Édouard Daliphard
Incendie du moulin.jpg
Incendie du moulin de l'arche 14 (moulin Duvivier) dans la nuit du 2 au 3 novembre sur l'ancien pont de Poissy par Daliphard, novembre 1869.
Naissance
Décès
(à 43 ans)
RouenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Michel-Louis-Édouard Daliphard
Nationalité
Français
Activité
Formation
Maître

Édouard Daliphard ( à Blangy[1], à Rouen[2]) est un peintre paysagiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Édouard Daliphard étudie d'abord à l'école des beaux-arts de sa ville natale chez Gustave Morin, puis à l'Académie de Bruxelles dans l'atelier de Joseph Quinaux. Il présente au Salon de 1864 Vue prise à Poissy et Entrée d'un village dans la Campine[3]. Il obtient une médaille de 3e classe au Salon de peinture de 1873. Il expose trois toiles au Salon en 1874 : Le Printemps au cimetière, Notre-Dame de Paris et La Seine au bac de Juziers[4]. En 1875, il y présente Mélancolie[5], médaillée au Salon de 1875, a été acquise par le musée de sa ville natale et, en 1876 une Entrée de village au crépuscule[6]. Il habite 1 rue de Paris à Poissy dans les années 1860 puis 18 rue de la Glacière à Paris.

Il avait fait un long séjour en Orient, d’où il rapporta de nombreuses études et de remarquables aquarelles[7]. Il repose au cimetière monumental de Rouen.

Sa collection est vendue aux enchères à Blangy-sur-Bresle le 26 mai 1878.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Un cimetière au printemps, Rouen, musée des beaux-arts ;
  • Mélancolie, Rouen, musée des beaux-arts ;
  • Paysage, Rouen, musée des beaux-arts.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jules Hédou, « Daliphard, peintre rouennais », Précis analytique des travaux de l'Académie des sciences, belles lettres et arts de Rouen pendant l'année 1881-1882,‎ , p. 491-522

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Victor Flachon (dir.), « Les Départements », La Lanterne, no 116,‎ 1re année (lire en ligne, consulté le 29 mai 2018).
  2. « Échos de Paris », Le Gaulois : littéraire et politique, no 3221,‎ , p. 1 (lire en ligne, consulté le 4 août 2018).
  3. Alfred Darcel, Les Artistes normands au Salon de 1864, Rouen, D. Brière et fils,
  4. Alfred-Robert de Liesville, Les Artistes normands au Salon de 1874, Paris, Honoré Champion,
  5. Alfred-Robert de Liesville, Les Artistes normands au Salon de 1875, Paris, Honoré Champion,
  6. Alfred-Robert de Liesville, Les Artistes normands au Salon de 1876, Paris, Honoré Champion,
  7. La Chronique des arts et de la curiosité : supplément à la Gazette des beaux-arts, Paris, , 280 p. (lire en ligne), chap. 28, p. 277.