Édouard Bouillière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Édouard Bouillière
Edouard Bouillière Bulletin municipal Toulouse décembre 1935.tif
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
ToulouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Édouard Bouillière[1]
Nationalité
française
Activités
peintre paysagiste
Autres activités
professeur
Formation
Mouvement
école toulousaine

Édouard Bouillière, né le à Lille[1], mort le à Toulouse[1] est un peintre paysagiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire d'une famille périgourdine, Édouard Bouillière est né à Lille en 1900. Après avoir suivi des études à Auch, il entre à l'École des beaux-arts de Toulouse où il côtoie Marc Saint-Saëns, André Arbus et Joseph Monin. Il passe un an à Paris et revient à Toulouse où il expose à la Galerie Chappe-Lautier à partir de 1917 et au Salon des Artistes méridionaux à partir de 1921. Il est nommé professeur à l'Ecole des beaux-arts de Toulouse le 11 janvier 1934. Il est président de la Société des artistes méridionaux de 1950 à 1967.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Utilisant sépias, gouache et aquarelle, il a beaucoup représenté les paysages et les villes de la région du Languedoc dans la lignée du courant post-impressionniste. Bien que plus à l'aise dans la réalisation d'œuvres de petit format, il a également participé à la réalisation des décors de deux bâtiments majeurs des années 30 à Toulouse : le Parc municipal des sports et la Bibliothèque municipale.

  • Les Arènes d'Arles, Musée des Augustins, 1920-1967
  • Les Balcons de la rue Mage, Musée des Augustins, vers 1932
  • Le Triomphe d'Amphitrite, Parc Municipal des Sports de Toulouse,
  • La Lecture, Bibliothèque municipale de Toulouse, 1935
  • L'Éducation de l'enfance, carton du vitrail réalisé par le maître verrier Rapp pour la bibliothèque municipale de Toulouse, 1935
  • La Porte Miègeville à Saint-Sernin et le marché aux puces, Musée du Vieux Toulouse, vers 1935
  • Nature morte aux coquelicots, Musée des Augustins, 1941
  • Ensemble d'aquarelles sur papier représentant le Musée des Augustins, Musée des Augustins, vers 1944
  • Lapeyrere, Musée des Augustins, vers 1954
  • Le Vieux Montauban, Musée des Augustins, vers 1967

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Louis Peyrusse et Luce Barlangue, Les artistes de la bibliothèque municipale : Toulouse 1935 : centenaire de la Société des artistes méridionaux [exposition, Toulouse, Bibliothèque d'étude et du patrimoine, bâtiments de la rue de Périgord, 15 novembre 2005-15 janvier 2006], Toulouse, Bibliothèque de Toulouse,

Liens externes[modifier | modifier le code]