Éditions Le Pré aux clercs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Éditions le pré aux clercs)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une maison d’édition image illustrant une entreprise française
Cet article est une ébauche concernant une maison d’édition et une entreprise française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant un sujet propice aux controverses, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les éléments qui le rendent admissible.

logo
Logo de Éditions Le Pré aux Clercs.
Repères historiques
Création 1991
Fiche d’identité
Statut Éditeur élément d'un groupe d'édition
Siège social Paris  (France)
Dirigée par Carola Strang
Spécialités fantasy, fiction française, traités ésotériques, essais et livres illustrés
Titres phares De fièvre et de sang, L'Enfant des cimetières, Traité de Faërie, etc.
Langues de publication Français
Société mère Place des éditeurs
Site web www.lepreauxclercs.com/
Principaux concurrents
Pygmalion, Mnémos, L'Atalante

Les Éditions Le Pré aux Clercs sont une maison d'édition française rattachée à la Place des éditeurs et spécialisée dans la fantasy, le fantastique et l'ésotérisme. Parmi les auteurs publiés, citons Édouard Brasey, qui a remporté le prix Imaginales spécial du jury et le prix de l'Imagerie d'Epinal en 2006, Sire Cédric, prix Merlin 2007, prix Polar 2010 et prix Ciné+ Frisson 2011, Stéphanie Brasey ou l'illustratrice Sandrine Gestin.

Auteurs publiés[modifier | modifier le code]

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Sire Cédric, L'Enfant des cimetières (2009), De fièvre et de sang (2009).
  • Édouard Brasey, L'Encyclopédie du merveilleux, 3 tomes publiés : Des peuples de la lumière (2005), Du bestiaire fantastique (2006), Des peuples de l'ombre (2006). La Petite Encyclopédie du merveilleux (2015).
  • Édouard Brasey et Stéphanie Brasey, Traité de sorcellerie (2011), Histoires vraies de maisons hantées (2011), Traité des arts divinatoires (2012), L'Agenda du merveilleux (2013), La Bible des vampires (2015).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]