Éditions Claire Paulhan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Éditions Claire Paulhan sont une maison d'édition française de littérature établie à Paris.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondée en 1996 par Claire Paulhan, cette petite maison d’édition indépendante est spécialisée dans la littérature autobiographique : journaux intimes, correspondances littéraires, textes autobiographiques et mémoires inédits, rédigés par des écrivains des XIXe et XXe siècles, couvrant la période comprise entre l'Affaire Dreyfus et Mai 1968. Claire Paulhan a repris à son catalogue certains des journaux intimes et correspondances qu'elle avait publiés autrefois chez les éditeurs qui lui apprirent le métier : Ramsay (1985-1991), Seghers (1991-1994) ou Verdier (1995).

Catalogue[modifier | modifier le code]

  • Gabriel Astruc, Mes scandales, édition préfacée par Émile Vuillermoz (1936), introduite par Myriam Chimènes et Olivier Corpet, 2013.
  • Jacques Audiberti, Paris fut, édition établie et préfacée par Josiane Fournier, 1999.
  • Ferdinand Bac, Livre-Journal 1919, édition établie, annotée et introduite par Lawrence Joseph, 2000.
  • Ferdinand Bac, Livre-Journal 1920, édition établie, annotée et introduite par Lawrence Joseph, 2013.
  • Marc Bernard, Jean Paulhan, Correspondance 1928-1968, édition établie et annotée par Christian Liger et Guillaume Louet, 2013.
  • Rachel Bespaloff, Lettres à Jean Wahl - 1937/1947, édition établie, annotée et préfacée par Monique Jutrin, 2003.
  • Jean-Richard Bloch, André Spire, Correspondance 1912-1947, édition établie, annotée, et préfacée par Marie-Brunette Spire, 2011.
  • Jean-Richard Bloch, Jean Paulhan, Correspondance 1926-1940, édition établie, annotée et préfacée par Bernard Veuilliot, 2014.
  • Marguerite Bloch, Sur les routes avec le peuple de France, édition établie et annotée par Philippe Nigret et Claire Paulhan, 2010.
  • Édith Boissonnas, Henri Michaux, Jean Paulhan, Mescaline 55, édition établie, annotée et préfacée par Muriel Pic, 2014.
  • Pierre Buffet, L'Esprit de l'île - Mémoires de Port-Cros, entretien avec Claire Paulhan, 2014.
  • André Castel, Michel Leiris, Correspondance 1938-1958, édition établie et annotée par Annie Maïllis, 2002.
  • Gaston Chaissac, Lettres 1944-1963 à Jean Paulhan, édition établie, annotée et préfacée par Dominique Brunet et Josette-Yolande Rasle, 2013.
  • Jacques Copeau, Journal 1901-1915 et Journal 1916-1948, édition établie et annotée par Claude Sicard, 1999.
  • Paul Éluard, Jean Paulhan, Correspondance 1919-1944, édition établie et annotée par Odile Felgine et Claude-Pierre Pérez, 2003.
  • Jean Follain, Agendas 1926-1971, édition établie et annotée par Claire Paulhan, 1999.
  • Jean Grenier, Sous l'occupation, édition établie et annotée par Cl. Paulhan et Gisèle Sapiro, 1997.
  • Jean Grenier, Carnets 1944 - 1971, édition établie par Claude Paulhan, 1999.
  • Jean Guehenno, La Jeunesse morte, édition établie par Philippe Niogret, Patrick Bachelier et Jean Kely Paulhan, 2008.
  • Mireille Havet, Carnaval, édition établie, présentée et annotée par Claire Paulhan, 2005.
  • Mireille Havet, Journal 1918-1919, édition établie par Pierre Plateau, annotée par Claire Paulhan, avec la collaboration de Pierre Plateau, Dominique Tiry, et Roland Aeschimann, 2003.
  • Mireille Havet, Journal 1919-1924, édition établie par Pierre Plateau, préfacée par Béatrice Leca, et annotée par Claire Paulhan, avec la collaboration de Pierre Plateau et Dominique Tiry, 2005.
  • Mireille Havet, Journal 1924-1927, édition établie par Pierre Plateau, préfacée par Laure Murat, et annotée par Claire Paulhan, avec la collaboration de Dominique Tiry et de Roland Aeschimann, 2008.
  • Mireille Havet, Journal 1927-1928, édition établie par Pierre Plateau, préfacée par Patrick Kéchichian, et annotée par Claire Paulhan, avec la collaboration de Pierre Plateau, Dominique Tiry et Roland Aeschimann, 2010.
  • Mireille Havet, Journal 1929, édition établie par Pierre Plateau, préfacée par Roland Aeschimann, et annotée par Claire Paulhan, avec la collaboration de Pierre Plateau et Dominique Tiry, 2012.
  • Hélène Hoppenot, Journal 1918-1933, édition établie, annotée et présentée par Marie France Mousli, 2012.
  • Georges Hyvernaud, Lettres de Poméranie 1940-1945, édition présentée par Andrée Hyvernaud & annotée par Guy Durliat, 2002.
  • Pierre Jean Jouve, Lettres 1925-1961 à Jean Paulhan, édition établie et annotée par Muriel Pic, 2006.
  • Valery Larbaud, Journal, 1931-1932, édition établie par Claire Paulhan et Patrick Fréchet, introduction de Patrick Fréchet, 1998.
  • Valery Larbaud, Journal 1934-1935, édition établie par Claire Paulhan et Patrick Fréchet, introduction de Claire Paulhan, 1999.
  • Valery Larbaud, Notes pour servir à ma Biographie (an uneventful one), notes et postface de Françoise Lioure, 2006.
  • Valery Larbaud, Jacques Rivière, Correspondance 1912-1924, édition établie, annotée et introduite par Françoise Lioure, 2006.
  • Michel Leiris, André Castel, Correspondance 1938-1958, édition établie et annotée par Annie Maïllis, 2002.
  • Michel Leiris, Jean Paulhan, Correspondance 1926-1962, édition établie et annotée par Louis Yvert, 2000.
  • Jacques Lemarchand, Journal 1942-1944, édition établie, introduite et annotée par Véronique Hoffmann-Martinot, avec le concours de Guillaume Louet, 2012.
  • Jacques Lemarchand, Journal 1944-1952, édition établie, introduite et annotée par Véronique Hoffmann-Martinot, 2016.
  • Jean José Marchand, Écrits critiques 1941-2011, édition établie, présentée et annotée par Guillaume Louet, en 5 vol., coédition Le Félin, 2011.
  • François Mauriac, Jean Paulhan, Correspondance 1925-1967, édition établie et annotée par John E. Flower, 2001.
  • Jean Paulhan, Marc Bernard, Correspondance 1928-1968, édition établie et annotée par Christian Liger et Guillaume Louet, 2013.
  • Jean Paulhan, Jean-Richard Bloch, Correspondance 1926-1940, édition établie, annotée et préfacée par Bernard Veuilliot, 2014.
  • Jean Paulhan, Paul Éluard, Correspondance 1919-1944, édition établie et annotée par Odile Felgine et Claude-Pierre Pérez, 2003.
  • Jean Paulhan, François Mauriac, Correspondance 1925-1967, édition établie et annotée par John E. Flower, 2001.
  • Jean Paulhan, Catherine Pozzi, Correspondance 1926-1934, édition établie et annotée par Françoise Simonet-Tenant, 1999.
  • Jean Paulhan, La Vie est pleine de choses redoutables, édition établie et annotée par Claire Paulhan,1997.
  • Jean Paulhan, F.F. ou le Critique, édition établie et annotée par Claire Paulhan, 1998.
  • Jean Paulhan, Lettres de Madagascar, 1907-1910, édition établie et annotée par Laurence Ink, 2007.
  • Jean Paulhan, Georges Perros, Correspondance 1953-1967, édition établie et annotée par Thierry Gillyboeuf, 2009.
  • Georges Perros, Jean Paulhan, Correspondance 1953-1967, édition établie et annotée par Thierry Gillyboeuf, 2009.
  • Catherine Pozzi, Journal de jeunesse : 1893-1906, édition établie par Claire Paulhan, annotée par Claire Paulhan avec la collaboration d'Inès Lacroix-Pozzy, 1997.
  • Catherine Pozzi, Journal : 1913-1934, préface de Lawrence Joseph, édition et annotation de Claire Paulhan, 1997.
  • Catherine Pozzi, Jean Paulhan, Correspondance 1926-1934, édition établie et annotée par Françoise Simonet-Tenant, 1999.
  • Jehan-Rictus, Journal quotidien 1898-1899, édition établie et annotée par Véronique Hoffmann-Martinot, 2015.
  • Jacques Rivière, Valery Larbaud, Correspondance 1912-1924, édition établie, annotée et introduite par Françoise Lioure, 2006.
  • SLJP (Société des Lecteurs de Jean Paulhan), Bulletins
  • André Spire, Jean-Richard Bloch, Correspondance 1912-1947, édition établie, annotée, et préfacée par Marie-Brunette Spire, 2011.
  • Henri Thomas, Carnets 1934-1948, texte établi par Nathalie Thomas, préfacée par Jérôme Prieur et annotée par Luc Autret, 2008.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Au milieu des années soixante, Jean Paulhan a calligraphié, dans un petit carnet d'autographes que sa petite-fille lui a présenté, l'étrange phrase suivante : « Si j'étais une huître, je ne cultiverais pas ma perle ». Dans un entretien récent avec Marie Étienne, Claire Paulhan explique que deux lectures de cette énigme s'offrent à elle maintenant : « soit mon grand-père m'incitait à renoncer à faire avec soin le travail pour lequel j'étais peut-être programmée (et j'aurai alors résisté à cette injonction moqueuse); soit il désirait m'entraîner à cultiver la perle des autres, et c'est ce que je fais, me semble-t-il » [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Nouvelle Quinzaine littéraire no 1124, du 16 au 31 mars 2015, p. 12-13

Lien externe[modifier | modifier le code]