Éditions Ambroise Vollard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Éditions Ambroise Vollard
Repères historiques
Création 1894
Disparition 1939
Fondée par Ambroise Vollard
Fiche d’identité
Siège social Paris (France)
Spécialités Albums d'estampes, bronzes, livres d'art

Les éditions Ambroise Vollard sont une ancienne structure éditoriale française rattachée à la galerie d'art fondée par le marchand Ambroise Vollard. Elles publièrent, sous la forme de multiples, des bronzes, des estampes et des livres d'art, produits en collaboration avec des artistes majeurs de la première moitié du XXe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1893, Ambroise Vollard ouvre une galerie d'art à Paris, au 37-39 de la rue Laffitte, qui déménage ensuite au no 6 de la même rue. Il réédite en 1894 la Suite Volpini de Paul Gauguin, soit les onze zincographies exécutées par cet artiste en 1889[1]. Vollard, après quelques tentatives avortées, se lance ensuite pleinement dans l'édition d'estampes. Son premier projet abouti fin 1895 est L'Album des peintres-graveurs tiré à cent exemplaires, comprenant vingt compositions originales en couleurs exécutées par différents artistes, empruntant à différentes techniques de gravure comme l'eau-forte, la lithographie et la xylographie ; l'imprimeur-tireur principal est Auguste Clot. En 1897, Vollard lance une série intitulée L'Album d'estampes originales de la galerie Vollard, avec cette fois 31 compositions, expérience qu'il renouvelle en 1898, avec seulement dix compositions, et ne l'édite pas, mettant ainsi fin à cette collection[2].

Survient alors une activité d'éditeur de livres d'art composés avec des artistes comme Pierre Bonnard (Parallèlement de Paul Verlaine, 1900), Auguste Rodin (1902), Maurice Denis (1911), ou Pablo Picasso, une production particulièrement soignée et originale pour l'époque. En 1910, Vollard fait éditer à cinq exemplaires dans le bronze, une sculpture de Picasso, Femme agenouillée se coiffant (1906). Dans les années trente, Vollard édite entre autres Le Chef-d’œuvre inconnu illustré par Picasso (1931) et Passion illustré par Georges Rouault (1939)[3]. L'une des plus célèbres pièces de cette dernière période reste la Suite Vollard composée de nouveau avec Picasso[4].

En 1914, Vollard écrit et publie la première monographie illustrée sur Paul Cézanne[5]. Peu après guerre, la galerie déménage au 28 de la rue de Martignac.

En décembre 1930, la galerie Le Portique (Paris) expose les productions éditoriales de Vollard et publie à cette occasion un catalogue illustré[6].

En 1945, le marchand d'art Henri Marie Petiet (1894-1980) rachète le fonds gravé Vollard[7].

Extrait du catalogue[modifier | modifier le code]

Albums d'estampes[modifier | modifier le code]

Les baigneurs, chromolithographie de Cézanne, 1898.
Couverture de l'album lithographié de Vuillard (1899, The MET).

Bronzes[modifier | modifier le code]

  • vers 1895 : Masque Fang du Gabon, moulage originel réalisé par Vollard d'une pièce appartenant à André Derain.
  • vers 1900 : Jeune Fille agenouillée d'Aristide Maillol.
  • 1902 : Surtout de table de Pierre Bonnard[9].
  • 1902 : Léda d'Aristide Maillol.
  • 1903 : La Femme au crabe d'Aristide Maillol.
  • 1906-1907 : Masque de Pablo Picasso.
  • 1910 : Femme agenouillée se coiffant de Pablo Picasso.
  • Vers 1919 : Tête de Vénus d'Auguste Renoir.

Livres d'art illustrés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’acquisition de deux zincographies de Gauguin issues de la “suite Volpini” », notice du catalogue Bretagne-Musées — en ligne.
  2. a b c et d « Albums édités par Ambroise Vollard », in: Janine Bailly-Herzberg, Dictionnaire de l'estampe en France 1830-1950, AMG-Flammarion, 1985, p. 361.
  3. [PDF] « Édition Limitée. Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres », communiqué de presse de l'exposition du Petit-Palais, printemps 2021 — en ligne.
  4. (en) Richard Dormant, « Picasso, The Vollard Suite, British Museum, review », The Daily Telegraph, Londres,‎ (lire en ligne).
  5. « Paul Cézanne / Ambroise Vollard », notice du catalogue général de la BNF.
  6. « Catalogue complet des Éditions Ambroise Vollard : exposition du 15 déc. 1930 au 15 janv. 1931 au Portique », notice de la Bibliothèque Kandinsky, sur le site du Centre Pompidou.
  7. « Édition Limitée. Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres », exposition du Petit-Palais, janvier-mai 2021 — notice en ligne.
  8. A. Vollard, Souvenirs (1937, p. 309).
  9. « Sortir du cadre : le surtout de Pierre Bonnard », Library Matters, 3 février 2020 sur le site McGill University Library News.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Mellerio, La Lithographie originale en couleurs, Éditions de l'Estampe et l'Affiche, 1898.
  • A. Vollard, Souvenirs d'un marchand de tableaux, Albin Michel, 1937.
  • (en) Una E. Johnson, Ambroise Vollard Editeur. Prints, Books, Bronzes, New York, The Museum of Modern Art, 1977 — réédition revue et corrigée de celle de 1944 chez Wittenborn.
  • Clara Roca (dir.), Édition Limitée Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres, catalogue de l'exposition au Petit-Palais, Paris-Musées, 2021, (ISBN 9782759604982).

Liens externes[modifier | modifier le code]