Édith de Mercie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Édith au Col de cygne.
Ealdgyth
Biographie
Naissance
Père
Fratrie
Edwin
Burgheard (d)
MorcarVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints

Édith ou Ealdgyth est une princesse anglo-saxonne du XIe siècle qui est successivement reine consort de Gwynedd, puis d'Angleterre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Édith est la fille du comte de Mercie Ælfgar et la sœur d'Edwin et Morcar. Elle épouse en premières noces Gruffydd ap Llywelyn, sans doute vers 1057. On ne leur connaît qu'une fille, Nest, qui épouse par la suite un baron anglo-normand du Herefordshire, Osbern FitzRichard[1].

Après la mort de Gruffydd en 1063, Édith se remarie avec Harold Godwinson à une date inconnue. Celui-ci cherche vraisemblablement à s'assurer le soutien de la puissante famille de sa nouvelle épouse. Lors de l'invasion normande de 1066, les frères d'Édith la font conduire de Londres à Chester pour plus de sécurité. On ignore ce qu'il advient d'elle après cela[1].

Édith donne naissance à un fils posthume du roi, également nommé Harold, après Hastings. Un autre fils d'Harold, Ulf, pourrait aussi bien être le fils d'Édith que de la concubine Édith au Col de cygne, auquel cas Harold et Ulf seraient jumeaux[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Maund 2004.
  2. Barlow 2013, p. 168-170.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Frank Barlow, The Godwins: The Rise and Fall of a Noble Dynasty, Routledge, (1re éd. 2002) (ISBN 978-0-582-78440-6).
  • (en) K. L. Maund, « Ealdgyth (fl. c.1057–1066) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, (lire en ligne).