Écury-sur-Coole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Écurie (homonymie).
image illustrant une commune de la Marne
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Marne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Écury-sur-Coole
Aérodrome à Écury-sur-Coole.
Aérodrome à Écury-sur-Coole.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Châlons-en-Champagne
Canton Châlons-en-Champagne-3
Intercommunalité Communauté de communes de la Moivre à la Coole
Maire
Mandat
Catherine Dethune
2014-2020
Code postal 51240
Code commune 51227
Démographie
Gentilé Ecuriots, Ecuriotes
Population
municipale
480 hab. (2014)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 45″ nord, 4° 20′ 08″ est
Altitude Min. 82 m – Max. 142 m
Superficie 18,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Écury-sur-Coole

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Écury-sur-Coole

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Écury-sur-Coole

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Écury-sur-Coole

Écury-sur-Coole est une commune française située dans le département de la Marne et la région Grand Est en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le village se situe dans la vallée de la Coole, rivière qui le traverse.

Communes limitrophes d’Écury-sur-Coole
Coolus Sarry
Cheniers Écury-sur-Coole Sogny-aux-Moulins
Nuisement-sur-Coole Breuvery-sur-Coole, Saint-Quentin-sur-Coole Mairy-sur-Marne

Transports[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de la commune, on trouve un terrain d'aviation, l'aérodrome de Châlons - Écury-sur-Coole. Il est ouvert à la circulation aérienne publique. Il héberge un club de vol à voile (l'ACVV, Association Châlonnaise de Vol à Voile), un club de vol moteur (l'aéroclub Farman-Clément) et des activités ULM. Le terrain a été utilisé en septembre 2015 pour une durée de quatre semaines afin de réaliser les essais d'atterrissage et de décollage sur piste en herbe de l'A400M[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune, antérieurement membre de la Communauté de communes de la Vallée de la Coole, est membre, depuis le 1er janvier 2014, de la Communauté de communes de la Moivre à la Coole.

En effet, conformément au schéma départemental de coopération intercommunale de la Marne du 15 décembre 2011[2], cette Communauté de communes de la Moivre à la Coole est issue de la fusion, au 1er janvier 2014, de la Communauté de communes de la Vallée de la Coole, de la Communauté de communes de la Guenelle, de la Communauté de communes du Mont de Noix et de la Communauté de communes de la Vallée de la Craie[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1876 après 1877 Lebonvalet[4]    
2001 2008 Pierre Huet PS[5]  
2008[6] 2014 Catherine Dethune   Réélue pour le mandat 2014-2020[7]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 480 habitants, en augmentation de 3,67 % par rapport à 2009 (Marne : 0,82 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
320 348 328 432 357 369 326 331 308
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
308 320 319 324 357 354 339 345 326
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
347 324 313 285 278 285 271 290 288
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
272 312 370 403 399 391 453 460 480
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006 [11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église d'Écury.
  • L'église Saint-Alpin est l'une des plus anciennes églises gothiques du centre de la Marne et l'une des rares ayant un clocher flammé. Elle date approximativement de 1170[12]. À l'intérieur, on trouve un christ en croix du XIVe siècle et d'environ 1,30 m de hauteur, qui est classé monument historique au titre objet depuis 2002[13].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'Airbus A400M sur le terrain en herbe d'Ecury-sur-Coole
  2. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], Tout savoir sur votre SDCI, Association nationale des Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP),‎ (consulté le 19 juillet 2015), p. 2.
  3. « Arrêté préfectoral du 29 mai 2013 portant création du nouvel Établissement public de coopération intercommunale issu de la fusion de la Communauté de communes de la Guenelle, de la Communauté de communes du Mont de Noix, de la Communauté de communes de la Vallée de la Coole et de la Communauté de communes de la Vallée de la Craie », Bulletin d'information et recueil des actes administratifs de la préfecture de la Marne, no 5 ter,‎ , p. 21-24 (lire en ligne [PDF]).
  4. Almanach historique administratif et commercial de la Marne, de l'Aisne et des Aerdennes, Matot-Braine, Reims 1877, p162.
  5. Annuaire des mairies de la Marne, EIP/ Les Editions Céline, coll. « Annuaire des mairies de France », 2006-2007 (ISBN 9782352581512), p. 79
  6. Liste des maires de la Marne au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  7. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne,‎ (consulté le 19 juillet 2015).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « L’église Saint Alpin à Écury-sur-Coole », sur site du Diocèse de Châlons-en-Champagne,‎ (consulté le 14 janvier 2013).
  13. « Statue : Christ en croix à Écury-sur-Coole », base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 14 janvier 2013.
  14. Jean-Paul Barbier, Des Châlonnais célèbres, illustres et mémorables,