Écume de mer (mer)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Écume de mer à Ocean Beach, San Francisco.

L'écume de mer est une mousse d'eau de mer provoquée par un vent violent qui recouvre temporairement des zones de l'estran, voire déborde jusqu'à quelques centaines de mètres sur le continent.

Le mécanisme de formation[modifier | modifier le code]

Pour que de l'écume de mer se forme, il faut un vent violent et une mer très agitée ; sa formation est facilitée par la présence de la matière organique (du phytoplancton, principalement des micro-algues du genre phaeocystis qui, quand elles se multiplient, forment une substance visqueuse comme de la gélatine)[1].

En bordure des côtes, une forte tempête suffit à la formation temporaire d'écume de mer : lorsque l'eau de mer heurte violemment les rochers, ou tout autre obstacle du littoral, elle est violemment agitée, ce qui provoque l'apparition de fines bulles d'air. Ces bulles contiennent également d'autres éléments : de l'eau, du sel, des particules organiques en suspension (protéines, enzymes), des déchets divers de taille microscopique, qui facilitent la formation d'écume de mer[2].

Exemples[modifier | modifier le code]

À Saint-Guénolé (Penmarc'h), l'écume de mer a envahi les rues du port après la tempête du 5 février 2014.

Le 28 janvier 2013, une énorme écume de mer, allant jusqu'à trois mètres de hauteur, a recouvert Mooloolaba, petite cité balnéaire située sur la côte est de l’Australie[3]. Ce phénomène naturel rare a été provoqué par les vents violents générés par le cyclone Oswald[4].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :