Économie du Lot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article décrit l'économie du Lot.

Portail internet[modifier | modifier le code]

Portail internet présentant l'économie du département du Lot initié par le Conseil général du Lot, avec l'appui technique de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Lot: http://economie.lot.fr/

L'industrie[modifier | modifier le code]

L'activité industrielle dans le Lot se polarise autour de quatre grands secteurs : la construction électrique (Cahors), l'aéronautique, la mécanique (Arc industriel Figeac/Saint-Céré), l'agro-alimentaire. L'organisation en réseaux de compétences permet aux entreprises lotoises de se positionner en partenaires dans les programmes de production nationaux les plus ambitieux. Le pôle mécanique fait preuve d'un savoir-faire reconnu et recherché dans le domaine des machines spéciales de production et de contrôle. Le pôle aéronautique (1 300 salariés) s'organise autour de Ratier-Figeac dont les équipements mécaniques et hydrauliques s'inscrivent dans les principaux programmes avioniques civil et militaire.

Ce partenariat actif résulte d'une stratégie clairement manifestée par les chefs d'entreprises : afficher la haute technicité de leurs compétences afin de conquérir les marchés porteurs, y compris à l'international. (Aperçu non exhaustif des entreprises de la sous-traitance industrielle du Lot)

Découvrez un résumé de l'histoire de l'industrie lotoise

L'agroalimentaire[modifier | modifier le code]

Sur les terroirs lotois, riches en productions reconnues, l'excellence du goût est une valeur partagée par tous.

Qu'ils soient intégrés dans un processus industriel ou confectionnés dans un cadre artisanal, les produits du Lot portent la marque de la qualité et de l'authenticité. Les confituriers lotois (Andros (entreprise) - Boin : 800 salariés) confortent leur place dans la production française en pratiquant une politique dynamique d'innovation-produit et d'offensive commerciale à l'export.

Dans le secteur agricole, les professionnels ont su s'organiser en filières modernes de production et de commercialisation, garantissant la traçabilité du produit, du producteur au consommateur.

Après les viticulteurs, détenteurs de l'AOC Cahors depuis 1971, les éleveurs d'ovins et caprins voient leurs efforts récompensés par le succès des procédures de labellisation, de même que les producteurs de noix.

L'élevage équin du lot est aussi très actif notamment avec les races anglo arabe et pur sang arabe (très recherchés dans les émirats) de nombreux chevaux nés dans le lot ont brillé en compétition sportive et en course soit dans l'hexagone, soit hors de nos frontières. Le lot voit tous les ans à Montcuq se dérouler une des courses d'endurance équestre les plus réputées avec les 2x100 km épreuve classée internationale[réf. nécessaire].

Sans oublier l'activité des métiers de bouche et de la restauration, qui s'inspire également d'une tradition gastronomique dont la réputation n'est plus à faire.

L'artisanat[modifier | modifier le code]

L'artisanat lotois est un secteur prépondérant pour l'économie du département si l'on en juge par l'importance de la population concernée : 1 actif sur cinq travaille dans une entreprise artisanale.

Les initiatives développées par les artisans sont pour le moins originales. Ainsi par exemple le succès rencontré par la Route des Métiers d'Art participe à une redynamisation de ces métiers en même temps qu'à une promotion du département du Lot. Près de 50 artisans d'art sont aujourd'hui adhérents de cette démarche collective de promotion et de valorisation de l'artisanat sur le département