Économie contributive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'économie contributive, ou économie de la contribution, est un modèle de création de valeur basé sur la contribution.

Elle se caractérise par la non-dissociation entre producteur et consommateur : dans le cadre d'une économie contributive, l'usager du service est potentiellement à la fois consommateur et producteur du service. Par exemple, Wikipédia et ses projets frères ou sœurs reposent tous sur le modèle de l'économie contributive : les rédacteurs des articles et autres contributeurs sont aussi des utilisateurs de l'encyclopédie, de Wikiversité, Wikilivres, Wikimedia Commons, etc.

C'est le cas aussi des logiciels libres, où un certain nombre d'usagers apportent leur contribution en améliorant le logiciel qu'ils utilisent.

L'économie contributive est un concept développé en particulier par Bernard Stiegler[1] et l'association Ars Industrialis.

Caractères du modèle contributif[modifier | modifier le code]

L'association Ars Industrialis définit l'économie contributive par trois caractéristiques principales[2].

  1. Producteurs et consommateurs sont assimilés en tant que contributeurs.
  2. La valeur produite par les contributeurs n'est pas intégralement monétarisable.
  3. La production crée à la fois du savoir-faire et du savoir-vivre, et dépasse ainsi la simple subsistance.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notamment dans son ouvrage Mécréance et Discrédit, tome 3 : L'Esprit perdu du capitalisme, 2006 (ISBN 2718607157)
  2. http://arsindustrialis.org/economie-de-la-contribution

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]