École universitaire de recherche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

En France, une école universitaire de recherche (EUR) est un type de composante d'une université créé par la convention du entre l'État et l'Agence nationale de la recherche (ANR) relative au Programme d'investissements d'avenir (PIA)[1],[2],[3]. Associant les établissements d’enseignement supérieur et les organismes de recherche, les écoles universitaires de recherche « comportent une forte dimension internationale et entretiennent dans la mesure du possible des liens étroits avec les acteurs économiques »[2].

Les écoles universitaires de recherche ont été créées pour « financer en France le modèle reconnu internationalement des Graduate Schools » en rassemblant « des formations de master et de doctorat ainsi qu'un ou plusieurs laboratoires de recherche de haut niveau »[4],[5].

Historique et définition[modifier | modifier le code]

Avec la convention du entre l'État et l'Agence nationale de la recherche (ANR) relative au Programme d'investissements d'avenir (PIA), les écoles universitaires de recherche sont créées[1].

Le 28 août 2019, les 24 lauréats de la deuxième vague de l'appel à projet « Écoles universitaires de recherche » du Programme d'investissements d'avenir PIA 3 sont dévoilés. Les projets de seize universités ont été sélectionnés, dont cinq de l'Université fédérale de Toulouse-Midi-Pyrénées et trois de l'Institut polytechnique de Paris[6].

Les projets sélectionnés sont financés par la Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation pour une durée maximale de dix ans. Chaque projet reçoit une dotation, pour un budget total de plus de 100 millions d'euros étalé sur dix ans permettant de financer le développement d'une « école universitaire de recherche »[7],[2],[8].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Selon la convention du relative au Programme d'investissements d'avenir (PIA), les écoles universitaires de recherche définissent elles-mêmes les modalités de recrutement de leurs étudiants tant en master qu'en doctorat[1].

Elle précise que « tous les établissements et sites qui se distinguent par leur excellence dans un domaine spécifique ont vocation à créer des écoles universitaires de recherche qui pourront inclure notamment des projets déjà labellisés et financés par le PIA, en particulier des Laboratoires d'excellence (LabEx) et contribuer le cas échéant à spécialiser les sites, à simplifier et à structurer le paysage français de l'enseignement supérieur et de la recherche »[1].

Liste des écoles universitaires de recherche[modifier | modifier le code]

Première vague (2017)[modifier | modifier le code]

Les résultats de la deuxième vague sont annoncés le [9].

Aix-Marseille Université :

École d'économie de Paris :

  • EUR PGSE — Paris Graduate School of Economics

Université du Mans :

  • EUR IA-GS — Institut d'Acoustique Graduate School

Sorbonne Université :

Université de Bordeaux :

  • EUR DPH — Graduate School in Digital Public Health
  • EUR LIGHTS&T — Advanced Graduate program in Light Sciences & technologies
  • EUR UBGSNeuro — Advanced Graduate School “Bordeaux Neurocampus”

Université Bourgogne - Franche-Comté :

  • EUR EIPHI — Innovation through Physics and Engineering

Université Côte d'Azur :

  • EUR DS4H — UCA Digital Systems for Humans

Université Paris-Cité :

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne :

  • EUR REDPOP — Graduate School Network in Demography and Population sciences

Université Paris Lumières :

Université Paris-Saclay :

  • EUR SPS — Saclay Plant Sciences Graduate School of Research

Université de Strasbourg :

  • EUR EURIDOL — Graduate School of Pain
  • EUR IMCBio — Integrative Molecular and Cellular Biology
  • EUR QMat — Quantum Nanomaterials and Nanoscience
  • EUR CSC-IGS : Chemistry of Complex Systems Int Grad School

Université fédérale de Toulouse-Midi-Pyrénées :

  • EUR CHESS — Toulouse GS in Economics and Social Sciences
  • EUR NanoX — NanoScale Science and Engineering

Université de Lyon :

  • EUR MANUTECH SLEIGHT (Surfaces Light EngineerinG Health and SocieTy) Graduate School
  • EUR H2O’Lyon - Ecole Universitaire de Recherche des Sciences de l’eau et des Hydrosystèmes

Deuxième vague (2019)[modifier | modifier le code]

Les résultats de la deuxième vague sont annoncés le [10].

École des Hautes Études en Sciences Sociale (EHESS) :

  • EUR GSST - Gender and Sexuality Studies

Université d'Angers :

  • EUR LUMOMAT - Matériaux moléculaires pour l’électronique organique et la photonique

Université d'Avignon :

  • EUR Implanteus - Sustainable Mediterranean Agriculture for Health

Université de Bretagne Occidentale :

  • EUR ISblue - Ecole Universitaire de Recherche en Sciences et Technologies Marines

Université de Limoges :

  • EUR Ceramics & ICT - TACTIC - Transverse Actions between Ceramics & TIC

Université de Rennes 2 :

  • EUR CAPS - Creative Approaches to Public Space - Approches Créatives de l'Espace Public
  • EUR DIGISPORT - Digital Sport Sciences

Université de Rennes 1 :

  • EUR CYBERSCHOOL - Ecole Universitaire de Recherche en Cybersécurité

Université Sorbonne-Paris-Nord :

  • EUR M&CS - École Universitaire de Recherche Math & Computer Science

Normandie Université :

  • EUR XL-Chem - Ecole Universitaire de Recherche en chimie

Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne :

  • EUR LIVE - Trajectoires et Vulnérabilité en Santé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Convention du 14 février 2017 entre l'Etat et l'Agence nationale de la recherche relative au Programme d'investissements d'avenir (action « Ecoles universitaires de recherche ») - Légifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le )
  2. a b et c « Ecoles universitaires de recherche », sur Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (consulté le )
  3. « Les Investissements d'avenir », sur Agence nationale de la recherche (consulté le )
  4. « Écoles Universitaires de Recherche (EUR) », sur Université de Paris, (consulté le )
  5. « Article - Convention du 14 février 2017 entre l'Etat et l'Agence nationale de la recherche relative au Programme d'investissements d'avenir (action « Ecoles universitaires de recherche ») - Légifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le )
  6. « Ecoles universitaires de recherche : à quoi sert la dotation des lauréats ? », sur www.letudiant.fr (consulté le )
  7. Agence nationale de recherche, « Écoles universitaires de recherche — Deuxième appel à projets ouvert aux établissements qui ne sont pas parties prenantes d’une IdEx ou d’une ISITE », sur anr.fr, (consulté le )
  8. « EUR | Aix-Marseille Université », sur www.univ-amu.fr (consulté le )
  9. « Résultats de la première vague de l'appel à projets Ecole universitaires de recherche du P.I.A. 3 », sur Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (consulté le )
  10. « Les 24 lauréats de la deuxième vague de l'appel à projet "Ecoles universitaire de recherche" du PIA 3 sont désormais connus ! »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]