École supérieure des sciences commerciales d'Angers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La typographie de cet article ou de cette section ne respecte pas les conventions de Wikipédia (mars 2017).

Vous pouvez corriger, en discuter sur l’Atelier typographique ou créer la discussion.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.

La forme de cet article ou de cette section n'est pas encyclopédique et ressemble trop à un catalogue de vente, un dépliant publicitaire ou une offre commerciale (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour aider à le transformer en article neutre et encyclopédique ou discutez-en.

École supérieure des sciences commerciales d'Angers
Image illustrative de l'article École supérieure des sciences commerciales d'Angers
Devise Créateurs d'avenirs.
Informations
Fondation 1909
Fondateur Université catholique de l’Ouest
Type École de commerce constituée en Association loi 1901, EESPIG
Régime linguistique Mandarin, Français, Anglais
Localisation
Coordonnées 47° 28′ 38″ nord, 0° 36′ 02″ ouest
Ville Angers, Paris, Aix en Provence, Bordeaux, Cholet, Lyon, Budapest, Shanghai
Pays Drapeau de la France France, Drapeau de la République populaire de Chine Chine, Drapeau de la Hongrie Hongrie
Campus Angers, Paris, Aix en Provence, Bordeaux, Cholet, Lyon, Budapest, Shangai
Direction
Directeur Catherine Leblanc
Chiffres clés
Enseignants 485, dont 116 professeurs permanents
Étudiants 3500
Diplômés/an 650
Divers
Affiliation CGE, Chapitre des écoles de management, FESIC, Université Catholique de l'Ouest, Université Bretagne Loire, CEEMAN, EFMD
Site web essca.fr

L’École supérieure des sciences commerciales d'Angers (ESSCA) est une grande école de commerce spécialisée dans la la finance, le management et le marketing. Elle est implantée principalement à Angers avec des antennes à Paris, Aix-en-Provence, Lyon, Bordeaux, Budapest et Shanghai. Créée en 1909 au sein de l'Université catholique de l'Ouest, elle recrute ses étudiants directement après le baccalauréat.

Un seul de ses diplôme est habilité par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche au grade de Master (« programme Grande École »). Les autres sont habilités par la seule Conférence des grandes écoles (Mastère spécialisé et Mastère en sciences) dont elle fait parti.

Histoire[modifier | modifier le code]

Création et développement[modifier | modifier le code]

Fondée en 1909[1] par le doyen de la faculté de droit de l'Université catholique de l’Ouest, Paul Baugas[2],[3], l’ESSCA devient une association loi 1901 en 1967 et un EESPIG en 2016.

En 1969, l'école s'installe sur le campus de Belle-Beille à Angers[4], et la durée des études est portée à quatre ans. La formation par alternance fait son apparition en 1974, et en 1977, l'ESSCA est la première école post-bac à intégrer la Conférence des Grandes Écoles[réf. nécessaire] et le Chapitre des grandes écoles de management. En 1980, elle obtient l'habilitation à délivrer un diplôme visé[pas clair]. En 1987, un nouveau bâtiment (3 500 m2) est inauguré sur le site de Belle-Beille[4]. En 1992, sous l'impulsion de la CCI de Cholet, l'ESSCA crée l'ESIAME (École supérieure pour l'innovation et l'action vers les métiers de l'entreprise), qui délivre un diplôme Bachelor (Bac+3)[pas clair] . En 1993, l'ESSCA ouvre deux nouveaux sites à Paris et à Budapest. Dans le cadre de la Réforme Licence-Master-Doctorat, la durée des études est portée à 5 ans en 1998[5], .

Développements récents[modifier | modifier le code]

En 2001, le site angevin est agrandi de 2 500 m2 [4]. En 2004, suite à la refonte de son programme intégrant la Réforme Licence-Master-Doctorat, une des formation de l'école acquiert le grade Master. Le programme grande école obtient une première accréditation internationale en 2006 : l'EPAS de l'EFMD[6]. L'ESSCA est la première école de commerce post-bac à obtenir cette accréditation[réf. nécessaire]. La période 2006-2010 est marquée par l'ouverture du site de Shanghai (2007), l'agrandissement du site historique d'Angers (2009) et le déménagement du site parisien à Boulogne-Billancourt (2010), afin d'accueillir des effectifs plus importants. Après une période de sommeil, l'alternance réapparait en 2012, avec l'ouverture d'une première spécialisation du programme grande école en apprentissage[réf. nécessaire].

En 2014, l'ESSCA obtient une seconde accréditation internationale (AACSB)[7] ; puis une troisième en 2016 (EQUIS)[8].

Organisation[modifier | modifier le code]

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Constituée en association, la gouvernance de l’ESSCA repose sur un conseil d'administration, un comité stratégique international et un directeur général.

Le conseil d’administration, composé des membres fondateurs (Université catholique de l’Ouest, chambre de commerce et d’industrie, réseau des diplômés) se réunit quatre fois par an. Il traite des questions budgétaires et des objectifs globaux, afin de s’assurer du respect de la stratégie définie. Il est présidé depuis janvier 2016 par Yves Gevin, Directeur Général de la BPCE rives de Paris[9].

Le comité stratégique international est composé d'institutions académiques étrangères et de dirigeants d’entreprise. Réuni une fois par an, ce comité débat des enjeux stratégiques de l’école. Le président du conseil d’administration préside également ce comité[10],[11],[12].

Historique des directeurs[modifier | modifier le code]

Depuis la rentrée 2007, la directrice générale du groupe est Catherine Leblanc. Les différents directeurs depuis l'origine sont donnés dans le tableau suivant.

Liste des directeurs de l'ESSCA
Nom Années
Paul Baugas de 1909 à 1941
Jacques Neveu de 1941 à 1952
Joseph Cocard de 1952 à 1967
Jean Lotte de 1967 à 1974
ClaudeTreyer de 1974 à 1976
Dominique Waquet de 1977 à 1980
Michel Caste-Ballereau de 1980 à 1990
Jean Beucher de 1990 à 1995
Michel Poté (1946-) de 1995 à 2007
Catherine Leblanc (1955-) Depuis 2008[13]

Enseignement et recherche[modifier | modifier le code]

Formations[modifier | modifier le code]

 Locaux angevins de l'ESSCA
locaux de l'ESSCA (2006) à Angers

Le programme grande école[modifier | modifier le code]

Il s'agit du programme principal de l'école[réf. nécessaire], le seul accrédité par l’État. La formation, dite « PGE », s'effectue en cinq ans et est structurée en deux cycles, dans le respect du standard LMD. Elle comporte plusieurs périodes de stages et/ou d'alternance, ainsi qu'une expérience internationale obligatoire d'au moins douze mois (2 x 6 mois).

Le 1er cycle (3 ans) permet l’acquisition d’une formation généraliste en management, reposant sur l'apprentissage de la gestion d’entreprise, l’acquisition d'expériences professionnelles, l'ouverture internationale, les compétences entrepreneuriales[14], le travail en équipe.

Le 2d cycle (2 ans) est organisé en quatre semestres, qui offrent un choix de filières (4e année) puis de spécialisations (5e année). Deux stages de 4 mois minimum en entreprise sont réalisés au cours de ce cycle. Il est également possible de se former à l'étranger ou en alternance. Le cursus se conclut par la rédaction d'un mémoire de master. Pour les spécialisations suivies en alternance, les étudiants alternent dès le Master 1 formation théorique (2 semaines à l’école) et pratique (3 semaines en entreprise).

En 5e année, 18 spécialisations ou majeures[15] sont proposées, dont certaines en alternance ou en double diplôme, dans des domaines tels que la Finance (Audit-Expertise...), le Management[16], le Marketing[17]...

Certaines spécialisations permettent d'obtenir un double-diplôme àl'issue de leur formation, titulaires du diplôme de l'ESSCA et de celui de l'institution partenaire. En France, trois parcours menant à un doubles-diplôme sont proposés. À l'étranger[18], des accords avec 15 institutions partenaires, bénéficiant d'accréditations internationales (AACSB, AMBA, EPAS et/ou EQUIS), permettent l'obtention de 20 double-diplômes[19].

Autres programmes de formation[modifier | modifier le code]

Cycles Bac+5 et plus[modifier | modifier le code]

Trois mastères en sciences, accrédités par la seule Conférence des grandes écoles) proposent des formations spécialisés[20].

Un mastère spécialisé[21] lui aussi accrédité par la seule Conférence des grandes écoles est aussi dispensés[22].

Cycles Bachelors[modifier | modifier le code]

Deux Bachelors (Bac+3) sont proposés :

  • Le Bachelor management international, visé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche[pas clair] , se déroule sur les sites de Cholet et Paris[23],[24].
  • Le Bachelor digital management est accessible sur les campus d'Aix-en-Provence, de Bordeaux, Lyon et Paris[25].
Formation Continue[modifier | modifier le code]

Destinés aux professionnels en activité, ces programmes sont dispensés sur les différents campus et accueillent chaque année plusieurs centaines de participants :

  • le Programme Grande École en formation continue se déroule sur 2 ans et est réservé aux personnes justifiant d'une expérience professionnelle (2 à 9 ans, soumis à une validation des acquis par l'expérience).
  • Bilan d'aptitude délivré par les grandes écoles[26]
  • ESSCA Executive Certificates : Ces parcours visent à dispenser des formations ciblées et directement applicables, dans des domaines tels que l'ingénierie d'affaires, le management opérationnel ou le digital[27].
MOOC (Formation en ligne)[modifier | modifier le code]

Le MOOC (Massive Online Open Course) "Creative Box"[28] est un cours en ligne d'innovation ouvert à tous. Il a obtenu le prix "MOOC of the year" 2016, décerné par MyMooc, Google et le JDN pour le meilleur MOOC conçu par une école ou une université[29].

Recherche[modifier | modifier le code]

Laboratoire de recherche[modifier | modifier le code]

Conduits au sein du laboratoire de recherche ESSCA research lab, les travaux de recherche portent sur quatre axes principaux : « Digital organisations », « Entrepreneuriat, business-models et innovation », « Europe-Asie », « Finance et gestion des risques »[réf. nécessaire].

Les publications des membres du laboratoire sont indiquées ci-dessous pour ces dernières années[30] :

Année 2015-16 2014-15 2013-14 2012-13
Articles publiés dans des revues classées (CNRS/FNEGE) 61 58 45 41
Articles publiés dans des revues à comité de lecture 18 29 N.A. N.A
Ouvrages 12 14 12 10
Articles International Audience 89 49 29 N.A.
Etoiles CNRS 150 94 56 43

Chaires[modifier | modifier le code]

Des chaires, répondant à un besoin d'un secteur d’activité, ont été créées en partenariat avec des entreprises. Ces chaires développent des formations initiales et continues ; ainsi que de conduire des travaux d’études, de conseil et de recherche pour leur communauté de rattachement. Il existe trois chaires :

  • KPMG Génération Talents (Comment la génération "talents", aussi appelée génération Y, conçoit et construit sa motivation, sa satisfaction et son engagement vis-à-vis des organisations.)
  • Distribution & Services Automobiles (Fondée en 1991 en partenariat avec la branche professionnelle des services de l’automobile)
  • Jean Monnet (Relations Sino-européennes, financée par la Commission Européenne).

Instituts[modifier | modifier le code]

Trois instituts de recherche sont hébergés à l'ESSCA :

  • "EU-Asia institute"[31] s'intéresse aux relations entre l'Europe et l'Asie.
  • L'institut marketing du digital (IMD)[32] se consacre à la place de la culture digitale dans les entreprises et le marketing.
  • L'institut de pédagogie avancée (IPA)[33] s'intéresse aux nouveaux modèles d'enseignement.

Ces instituts contribuent aux axes de recherche du laboratoire ESSCA research lab, tout en contribuant à l'évolution des enseignements et de la pédagogie. Ainsi, la salle P.E.C.T. (pédagogie en environnement collaboratif et technologique)[34], les classe modulaires[35] et le développement de la collaboration entre ingénieurs pédagogiques et enseignants[36] ont trouvé leur origine dans les recherches de l'IPA.

Classements internationaux et nationaux[modifier | modifier le code]

Plusieurs classements existent pour ce qui est des écoles de management et des business schools. Au niveau mondial, le classement le plus connu est celui du Financial Times, que l'ESSCA a intégré en 2015[37]. En France, plusieurs journaux et revues publient des classements des écoles de management, en distinguant parfois les post-bac et les post-prépas. Ne sont retenus ici que les classements permettant de comparer des formations délivrant le garde de Master. L'ESSCA figure régulièrement parmi les 20 premières écoles de commerce françaises[réf. nécessaire].

Palmarès universitaires internationaux
Palmarès 2016 2015 2014
Financial Times - Classement mondial des Master en Management[38] 49 51e[39]
Classements nationaux
Classements 2016-17 2015-16 2014-15
Le Figaro - Palmarès des écoles de commerce 13e[40] 25e[41] 26e[42]
Le Parisien - Palmarès des écoles de commerce post-bac 20e[43] 21e[44]

Campus et implantations[modifier | modifier le code]

Les huit campus (près de 28 000 m2) de l’école sont installés en France, à Budapest et à Shanghai.

En France[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Les campus de l'ESSCA en France

Angers est le campus historique de l'ESSCA, où elle a été créé en 1909. Le campus est situé sur le campus de Belle-Beille depuis 1969. Il s'étend sur 4 hectares, et compte 17 200 m2 de bâtiments HQE. Le site angevin propose la plupart des formations du groupe et héberge une partie significative des activités de recherche.

Implantée à Paris depuis 1993 , l'ESSCA y occupe une surface de 7 000 m2 en bord de Seine, à Boulogne-Billancourt (métro Pont de Saint-Cloud)[45]. Outre le premier cycle et certaines spécialisations de Master, le site parisien accueille aussi des programmes en formation continue. Ce site héberge aussi l'incubateur / la pépinière ESSCA Entreprendre, l’Institut du Marketing Digital[46] et « la Maison de l’ESSCA » (espace d'accueil des partenaires et des anciens).

L'ESSCA est aussi implantée à Bordeaux (1 350 m2), à Lyon (1 250 m2) et à Aix-en-Provence (bâtiment neuf[Quand ?] de 1 222  m²)[47].

Hors de France[modifier | modifier le code]

Budapest est la première implantation historique hors de France (1993). L'ESSCA y dispose de locaux dédiés (650 m2), intégrés à un bâtiment de 23 000 m2 en centre ville, au bord du Danube, qu'elle partage avec l'université Corvinus. Les étudiants peuvent ainsi accéder aux ressources de cette université (Bibliothèque, Wi-Fi, restauration etc.)[48]. Chaque année, des étudiants ont la possibilité de suivre en Hongrie un ou deux semestres de cours ou d’y effectuer des stages.

En 2007, l’ESSCA a ouvert un centre à Shanghai (1 200 m2)[49]. Celui-ci partage ses locaux avec l'Alliance française, à proximité du Bund. Ce centre forme des étudiants en anglais (étudiants de l'ESSCA et d'universités chinoises partenaires) et propose des cours de langue chinoise. Il recrute aussi des étudiants chinois dans les programmes ESSCA, qui intègrent ensuite les différents campus.

Élèves[modifier | modifier le code]

Admissions[modifier | modifier le code]

L'entrée à l'ESSCA se fait sur concours directement au niveau bac[50].

En première année, le concours Accès accueille 5512 candidats. Il est commun à plusieurs écoles françaises, et seule une partie des personnes qui le passe vise directement une intégration dans cette école[51]. 650 places à l'ESSCA sont ouvertes en 2016 par ce biais[52]. Les candidats admissibles présentent 4 épreuves orales (entretien individuel, d'argumentation, collectif et en anglais) qui permettent de déterminer leur admission et leur rang de classement définitif[53]. Pour les élèves résidant en outre-mer ou en dehors de France, une procédure spécifique de recrutement sur dossier existe (100 places en 2016)[54].

L'admission en troisième année se fait sur dossier et oral, et est ouverte aux titulaires d'un Bac+2 ayant obtenu 120 crédits ECTS. L'admission en quatrième année est ouverte aux titulaires de bac+3/4 ayant obtenu 180 crédits ECTS, et se fait sur épreuves écrites (TAGE-MAGE et TOEIC) et orales[55]. Les admissions en troisième et quatrième année, dites parallèles, se font aussi par voir de concours[56][réf. nécessaire].

Vie associative[modifier | modifier le code]

Les activités associatives sont coordonnées par la fédération des associations et regroupées en six pôles : BBMKE (BDE, BDS, gala annuel, foyer), arts et culture, sportif, humanitaire, professionnel, nouvelles associations[57]. Plus de cinquante associations couvrent ces différents centres d'intérêts. Les quatre associations principales (Bureau des élèves, Bureau des sports, Mercure et Kaz) sont regroupées dans un même pôle.

La junior-entreprise ESSCA Junior conseil[58], qui existe depuis 1983, a pour but de proposer des missions rémunérées aux étudiants (administration de questionnaires, études, statistiques...) tout en leur permettant d'enrichir leurs expériences professionnelles.

Démographie et sociologie des élèves[modifier | modifier le code]

Les élèves sont principalement originaires de la région parisienne. Les effectifs évoluent peu au cours de la scolarité, les admissions en 3e et 4e année représentant moins de 10% de l'effectif.

Promotions PGE 1909-1911 1996-2000 2012-17[59] 2013-18[60] 2014-19[61] 2015-20[62] 2016-2021 2017-2022
Taille de la promotion 28 350 477 532 604 644
Effectif féminin 21 N.A. 207 249 296 48%
Effectif masculin 7 N.A. 270 283 308 52%
Effectif à Angers 28 N.A. 235 N.C. N.C. 328 321 350
Effectif à Paris N.A. N.A. 242 N.C. N.C. 316 354 350
Effectif à Aix-en-Provence 26 100
Effectif à Bordeaux 72 120
Effectif à Lyon 75 150
% de mentions au bac N.A. N.A. 80% 83% 80% 80% 80%

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Le Réseau des diplômés ESSCA [63] anime le réseau des 13 000 diplômés de l'ESSCA[réf. nécessaire].

Parmi les anciens élèves, on compte :

Relations avec son environnement[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Cet article ou cette section est en cours de recyclage. (14juillet 2016)

Un ou plusieurs contributeurs travaillent à la réorganisation et à la clarification du contenu. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (24/08/2016).

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.

Liens avec le monde de l'entreprise[modifier | modifier le code]

L'école entretient des liens avec le monde de l'entreprise. En 2016, deux des trois chaires d'enseignement et de recherche actives sont financées par des entreprises partenaires. 2 500 entreprises sont en relation avec l'école, et une centaine d'entre elles ont établi des conventions avec l'ESSCA[67].

Un minimum de 12 mois de stages est imposé au cours du cursus, la moyenne des expériences professionnelles cumulées au cours de la formation s'établissant à 17 mois[68]. D'autres activités visent à développer des liens avec le monde de l'entreprise : l'étude de marché de deuxième année[69], des projets tutorés, des conférences en lien avec les enseignements[70],[71] , des rencontres avec des dirigeants[72] ou des forums entreprises[73],[74]. Selon l'enquête 2015[75] de Conférence des grandes écoles sur l'insertion des diplômés des grandes écoles[76], 90% des diplômés ont obtenu un premier emploi en moins de 3 mois, et plus de la moitié (52%) ont signé un contrat avant leur fin d'études. L'insertion des diplômés se fait à 37% dans le secteur de la finance, 29% dans le marketing, 20% dans les fonctions commerciales, 10% dans les activités de conseil et 4% dans les ressources humaines.

Une politique de soutien spécifique à l'entrepreneuriat a été mise en œuvre par l'ESSCA[14]. Outre une spécialisation dans le cursus[77],[78], un dispositif dédié accompagne les créateurs d'entreprise, au travers de [79] :

  • un pré-incubateur à Angers et un incubateur à Paris,
  • une pépinière qui héberge des startup à fort potentiel, fondées ou non par des anciens de l’école,
  • une bourse entreprendre pour soutenir des jeunes diplômés dans la création de leur entreprise[80],[81]. En 2015, la bourse était de 25 000 €[82].

Dimension internationale[modifier | modifier le code]

L'école accueille 600 étudiants étrangers (2015)[83]. Il est possible d'obtenir des double-diplômes dans d'autres pays.[84],[85].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Ville d'Angers, « La "Catho" célèbre ses cent vingt-cinq ans : Angers.fr », sur www.angers.fr (consulté le 9 juillet 2016)
  2. « Paul Baugas (1861-19..) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 9 juillet 2016)
  3. Vincent Bernaudeau, « Les enseignants de la faculté libre de Droit d'Angers », Mil neuf cent. Revue d'histoire intellectuelle,‎ , p. 99–121 (ISSN 1146-1225, lire en ligne)
  4. a, b et c L’inscription territoriale et urbaine de l’enseignement supérieur angevin
  5. (fr) Blanchard, Marianne, « Socio-histoire d'une entreprise éducative : le développement des Écoles supérieures de commerce en France (fin du XIXe siècle - 2010) », Thèse de doctorat en sociologie,‎ , Annexes, p.13 (lire en ligne)
  6. Nick Pergoot, « EPAS Accredited Programmes », sur www.efmd.org (consulté le 2 juillet 2016)
  7. (en) « AACSB-Accredited Schools Worldwide », sur www.aacsb.edu (consulté le 2 juillet 2016)
  8. (en) « EQUIS News », sur www.efmd.org,‎ (consulté le 2 juillet 2016)
  9. (fr) « Yves Gevin élu à la présidence de l'Essca » (consulté le 14 juillet 2016)
  10. « Yves Gevin élu à la présidence du Conseil d’administration de l’ESSCA », sur my-angers.fr,‎ (consulté le 10 août 2016)
  11. « Mission de l'ESSCA » (consulté le 10 août 2016)
  12. « Valeureuse ESSCA », sur lapetitemaisonaplumes.fr,‎
  13. « Catherine LEBLANC: biographie et actualités sur EducPros », sur www.letudiant.fr (consulté le 15 juillet 2016)
  14. a et b « AACSB Innovations That Inspire Recipients », sur www.aacsb.edu (consulté le 3 juillet 2016)
  15. (fr) « Programme 5e année » (consulté le 10 juillet 2016)
  16. « Master ingénierie des ressources-humaines », sur U.C.O. (consulté le 14 juillet 2016)
  17. « Master Marketing des services et revenue management », sur Université d'Angers (consulté le 14 juillet 2016)
  18. « Conférence des Grandes Ecoles - ESSCA - Accords internationaux », sur www.cge.asso.fr (consulté le 14 juillet 2016)
  19. (fr) « Doubles Diplômes » (consulté le 14 juillet 2016)
  20. (fr) « Les formations MSc par école - ESSCA », sur www.cge.asso.fr (consulté le 2 juillet 2016)
  21. « Les formations MS par école - ESSCA », sur Conférence des Grandes Ecoles (consulté le 14 juillet 2016)
  22. (fr) « Mastère Spécialisé - Management Digital & Stratégie de marque » (consulté le 6 juillet 2016)
  23. « Bachelor Esiame Management international - ESSCA : Palmarès des écoles de commerce postbac en 3 ans 2016 - L'Etudiant », sur www.letudiant.fr (consulté le 2 juillet 2016)
  24. (fr) « L'Esiame ouvre les portes de l'international » (consulté le 19 juillet 2016)
  25. « Tout savoir sur le Bachelor Digital Management de l'ESSCA », sur Studyrama (consulté le 2 juillet 2016)
  26. (fr) « Les BADGE par école - ESSCA », sur www.cge.asso.fr (consulté le 2 juillet 2016)
  27. (fr) « ESSCA Executive Certificates » (consulté le 6 juillet 2016)
  28. (fr) « MOOC Creative Box » (consulté le 3 juillet 2016)
  29. Lucas Jakubowicz, « Mooc of the Year : voici les lauréats », sur JDN,‎ (consulté le 5 février 2017)
  30. « Articles récents »
  31. « EU-Asia Institute », sur www.essca.fr (consulté le 9 juillet 2016)
  32. « Institut du Marketing Digital », sur www.institutdumarketingdigital.com (consulté le 9 juillet 2016)
  33. (fr) « Institut de Pédagogie Avancée (IPA) », sur IPA Essca (consulté le 9 juillet 2016)
  34. ESSCA, « Enseigner dans une salle de classe intelligente. ESSCA »,‎ (consulté le 3 juillet 2016)
  35. (fr) « Innovation pédagogique - IPA Essca » (consulté le 3 juillet 2016)
  36. Jean-Claude Lewandowski, « Les ingénieurs pédagogiques, défricheurs de l’enseignement », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  37. « Business school rankings from the Financial Times - FT.com », sur rankings.ft.com (consulté le 20 août 2016)
  38. « Business school rankings from the Financial Times - FT.com », sur rankings.ft.com (consulté le 6 janvier 2017)
  39. « Business school rankings from the Financial Times - FT.com », sur rankings.ft.com (consulté le 30 novembre 2015)
  40. « Classement des Grandes Écoles de Commerce 2016 - 2017 », sur Le Figaro Etudiant (consulté le 6 janvier 2017)
  41. « Palmarès des écoles de commerce - 2015 », sur Le Figaro Etudiant (consulté le 28 novembre 2015)
  42. « Palmarès des écoles de commerce 2014 », sur lefigaro.fr (consulté le 6 août 2016)
  43. « Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien Etudiant », sur leparisien.fr,‎ (consulté le 6 août 2016)
  44. « 7e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien Etudiant », sur Le Parisien Etudiant (consulté le 28 novembre 2015)
  45. (fr) « A Paris, le campus s'agrandit » (consulté le 9 juillet 2016)
  46. l’Institut du Marketing Digital
  47. « Rentrée 2016 : les nouveautés dans les écoles de commerce », sur Le Parisien (consulté le 14 juillet 2016)
  48. « ESSCA Budapest, un campus au cœur de l'Europe », sur Monde des grandes écoles et des universités,‎ (consulté le 2 juillet 2016)
  49. Claire Bouleau, « ESSCA, EMLyon, SKEMA, KEDGE: les business schools se déploient en Chine », Challenges,‎ (lire en ligne)
  50. (fr) « Admission - Programme Grande Ecole. » (consulté le 3 juillet 2016)
  51. « Statistiques Concours ACCÈS », sur www.concours-acces.com (consulté le 2 juillet 2016)
  52. (fr) « Admission 1re année » (consulté le 3 juillet 2016)
  53. (fr) « Epreuves orales - Admission 1ère année - ESSCA » (consulté le 3 juillet 2016)
  54. (fr) « Admission 1re année voie Internationale et DOM TOM » (consulté le 3 juillet 2016)
  55. (fr) « Admission 4e année » (consulté le 3 juillet 2016)
  56. Campus-Channel, « ESSCA - Admissions parallèles »,‎ (consulté le 3 juillet 2016)
  57. (fr) « Les associations à l'ESSCA » (consulté le 9 juillet 2016)
  58. (fr) « ESSCA Junior Conseil », sur ESSCA Junior Conseil (consulté le 9 juillet 2016)
  59. « L’ESSCA accueille sa promotion 2012 – 2017 | Angers Info », sur www.my-angers.info (consulté le 14 juillet 2016)
  60. (fr) « Accueil de la promotion 2013-2018 du programme Grande École »,‎ (consulté le 14 juillet 2016)
  61. (fr) « L'ESSCA accueille sa promotion 2014-2019 - ESSCA »,‎ (consulté le 28 août 2016)
  62. (fr) « Chiffres clés », sur www.essca.fr (consulté le 28 août 2016)
  63. « ESSCALIEN | Le site du Réseau des Diplômés ESSCA », sur www.esscalien.com (consulté le 3 juillet 2016)
  64. « Le maire - Tours », sur Mairie de Tours (consulté le 1er août 2016)
  65. « Louis LE DUFF | Groupe LE DUFF », sur www.groupeleduff.com (consulté le 3 juillet 2016)
  66. (fr) « La succès story d'un Businessman : Louis le DUFF, ESSCA 1970 et Parrain de la Promotion ESSCA 2008 - ESSCA »,‎ (consulté le 3 juillet 2016)
  67. (fr) « Nos partenaires - Partenariats », sur Essca (consulté le 14 juillet 2016)
  68. « ESSCA, Angers, Paris : Palmarès des grandes écoles de commerce 2016 - L'Etudiant », sur www.letudiant.fr (consulté le 28 août 2016)
  69. « plaquette-grande-ecole-2015-2016 », sur www.essca.fr (consulté le 28 août 2016)
  70. (fr) « Une société solide et généreuse, ça existe ? », sur Ouest France (consulté le 19 juillet 2016)
  71. « Conférence sur le Financement Participatif », sur www.paysdeloire.experts-comptables.fr (consulté le 28 août 2016)
  72. (fr) « Un jour, un entrepreneur, un étudiant... », sur Ouest France (consulté le 19 juillet 2016)
  73. (fr) « Forum Entreprises sur le campus de Boulogne », sur Essca (consulté le 19 juillet 2016)
  74. « Forums entreprises », sur Essca (consulté le 22 août 2016)
  75. Enquête premier emploi sur le site de l'Essca.
  76. « L' Enquête insertion 2015 des diplômés des Grandes écoles », sur www.cge.asso.fr (consulté le 15 juillet 2016)
  77. (fr) « L'école de commerce l'Essca distinguée », sur Ouest-France (consulté le 19 juillet 2016)
  78. (fr) « ESSCA Entreprendre », sur Essca (consulté le 20 août 2016)
  79. « Dossier grandes écoles 2009 », sur L'Expansion.com,‎ (consulté le 20 août 2016)
  80. Yves BOITEAU, « PMR Street, l’itinéraire sans obstacle », sur Angers Mag,‎ (consulté le 24 juillet 2016)
  81. « Ecoles de commerce : Jeunes diplômés et déjà créateurs d'entreprise », sur Le Parisien étudiant (consulté le 19 juillet 2016)
  82. (fr) « Bourse Entreprendre de l'Essca », sur Essca (consulté le 3 juillet 2016)
  83. http://ressources.campusfrance.org/guides_etab/etablissements/en/com_essca_en.pdf
  84. (fr) « Éducation. L’Essca lance un master « franco-chinois » avec une université de Shangaï », sur ouest-france.fr,‎ (consulté le 19 juillet 2016)
  85. « Inauguration du double master Fudan-ESSCA », sur Ambassade de France à Pékin,‎ (consulté le 10 août 2016)