École supérieure d'art et de design d'Orléans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

École supérieure d’art et de design d’Orléans
Image illustrative de l’article École supérieure d'art et de design d'Orléans
École supérieure d'art et de design d'Orléans
Généralités
Création 1787
Pays France
Académie Orléans-Tours
Coordonnées 47° 54′ 10″ nord, 1° 54′ 39″ est
Adresse 14 rue Dupanloup
45000 Orléans
Site internet http://www.esad-orleans.com
Cadre éducatif
Réseau écoles d’art en France
Type Établissement public de coopération culturelle
Pouvoir organisateur ministère de la Culture
Directeur Emmanuel Guez
Population scolaire 300
Enseignants 55
Niveau Bac+3, Bac+5
Formation DNA diplôme national d'arts / grade Licence

DNSEP diplôme national supérieur d'expression plastique / grade Master

Options Option design, deux mentions :

« Design visuel et graphique » « Design objet et espace »

Localisation
Géolocalisation sur la carte : Europe
(Voir situation sur carte : Europe)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Orléans
(Voir situation sur carte : Orléans)
Point carte.svg
Ancien logo de l'ÉSAD

L’École supérieure d’art et de design d’Orléans ou ÉSAD Orléans, est un établissement d'enseignement supérieur public français institué sous forme d'établissement public de coopération culturelle situé à Orléans dans le département du Loiret et la région Centre-Val de Loire.

Elle accueille des étudiants après le bac et délivre des diplômes nationaux jusqu'au grade MASTER II. Il Elle fait partie du réseau des écoles d’art en France. L’école accueille annuellement environ 300 étudiants sous la responsabilité d’une équipe pédagogique de 55 enseignants.

L’ÉSAD Orléans est située au 14 de la rue Dupanloup, à proximité de la cathédrale Sainte-Croix, du musée des beaux-arts et de l'hôtel de ville. Depuis le 1er octobre 2019, l'école est dirigée par Emmanuel Guez.

L'école a successivement portée les noms d’École gratuite de dessin de la ville d’Orléans, d’École des beaux-arts puis d’Institut d'arts visuels.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ÉSAD est l'héritière de l'ancienne « École gratuite de dessin de la ville d’Orléans », qui existe depuis 1787. Devenue « École des Beaux-Arts », puis « Institut d'arts visuels » (IAV) en 1976. L’École a depuis longtemps introduit le design dans son cursus[1].

Statut[modifier | modifier le code]

Au , l'Institut d'arts visuels prend le nom d'« École supérieure d'art et de design d'Orléans» et acquiert le statut d'établissement public de coopération culturelle. Ce statut autonome était nécessaire pour s'inscrire dans le système européen. L'établissement public est financé en grande majorité par Orléans Métropole et est sous tutelle pédagogique du ministère de la Culture.

Projet pédagogique[modifier | modifier le code]

L’enseignement à l’ÉSAD Orléans trouve sa spécificité dans l'articulation entre formation sensible et ancrage dans une réalité sociale. L’objectif est de permettre à chaque étudiant de se situer dans un milieu professionnel, de trouver une autonomie, un langage d’expression et une orientation pour son avenir.

La création est abordée comme une recherche qui permet de faire émerger une démarche personnelle où l’approche artistique reste essentielle. Les outils du design et de la communication font donc l’objet d’apprentissages spécifiques.

Les domaines enseignés sont nombreux (dessin, design, communication, illustration, graphisme, gravure, vidéo, photographie, maquette, multimédia…)

Cette diversité doit permettre à l’étudiant d’être à l’aise demain dans les différents secteurs de création mais aussi de prendre position en connaissance de cause dans la société civile, pour être aussi bien concepteur qu’auteur, réalisateur ou acteur face à des clients, ce qui ne l’empêchera pas d’être pleinement artiste, en fonction de l’envie et de son talent.

Des contacts sont pris avec le monde professionnel par le biais de stages, de rencontres et de participation à des concours.

Cursus et enseignements[modifier | modifier le code]

Les enseignements sont organisés autour de deux filières : la filière design « visuel et graphique » et la filière design « objet et espace ».

Chaque filière comporte deux cursus :

La filière « design visuel et graphique » s’appuie sur un pôle « image fixe » (photographie) et animé (cinéma/vidéo) et un pôle « graphisme/édition » ; la filière « design objet et espace » s’appuie sur un pôle « volume/maquette ». Cependant, il existe des transversalités et des projets communs. Les studios transversaux en dessin, représentation, infographie et multimédia y contribuent de même que le studio culture générale qui propose des conférences communes.

Échanges et relations internationales[modifier | modifier le code]

Comme toutes les écoles supérieures d'art habilitées par le ministère de la Culture, le cursus de l'école est désormais harmonisé avec le système européen, sanctionné par des crédits facilitant les échanges entre les différentes écoles.

Depuis de nombreuses années, l'ÉSAD Orléans a noué des liens avec les réseaux des écoles d'art et design à l'international. Les étudiants, notamment en 4e année, sont vivement incités à partir à l'étranger un semestre (échanges Erasmus, BCI...).

L'ÉSAD Orléans fait partie du réseau international des écoles d'art et de design Cumulus.

Galerie photo[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Directeurs[modifier | modifier le code]

Anciens professeurs[modifier | modifier le code]

Anciens élèves notoires[modifier | modifier le code]

Thomas Vuille alias Monsieur Chat

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Une spécificité affirmée », sur www.iav-orleans.com, École supérieure d’art et de design d’Orléans (consulté le 4 février 2011)
  2. a et b Le registre national de certification professionnelle délivre les niveaux de certification sur une échelle de I à V. Le plus élevé est le niveau I.