École supérieure d'art de Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir École des beaux-arts et École supérieure d'art.
École supérieure d’art de Lorraine
logo
Localisation
Localisation Metz, Drapeau de la France France
Informations
Nom original École des beaux-arts de Metz
Fondation 1951
Directeur Nathalie Filser
Type École publique
Niveau bac+5
Site web http://esalorraine.fr/

L’école supérieure d’art de Lorraine (ÉSAL), établissement public de coopération culturelle, est née du regroupement de l’École de l’Image d’Épinal et de l’École supérieure d’art de Metz Métropole en janvier 2011. Épinal et Metz ont conservé les lieux d’enseignement dirigés chacun par un directeur de site, le siège de l’EPCC est à Metz, regroupant la direction générale et l’administration. Habilitée par le ministère de la Culture à dispenser des enseignements supérieurs inscrits dans le système européen (licence, master, doctorat), l’ÉSAL délivre des diplômes d’enseignement supérieur dans les secteurs de l’art et de la communication, en trois ans (diplôme national d’arts plastiques) et en cinq ans (diplôme national supérieur d’expression plastique).

En janvier 2014, l’EPCC ÉSAL a intégré le Cefedem de Lorraine, Centre de formation des enseignants en danse et en musique : l’ÉSAL — Cefedem est actuellement un des trois établissements nationaux publics plurisectoriels sous la tutelle pédagogique du Ministère de la culture et de la communication. À ce titre, il délivre des diplômes nationaux et l’enseignement est organisé conformément aux arrêtés ministériels.

Historique[modifier | modifier le code]

L’école des beaux-arts de Metz a été créée en 1951[réf. nécessaire]. Elle porte successivement les noms d’école supérieure d’art de Metz, école supérieure d’art de Metz-Métropole, école supérieure d’art de Lorraine.

Cet établissement est un acteur culturel dynamique qui organise des expositions et d'autres événements[réf. nécessaire] et dispose d'une politique éditoriale. L'ÉSAL prend part au paysage des écoles d'art européennes, avec lesquelles elle bénéficie d'une convention Erasmus facteur de mobilité estudiantine. Le territoire de la Grande Région lui confère un statut d'ouverture particulier qui la destine à un espace transfrontalier privilégié. Par ailleurs le réseau inter-écoles avec l'école supérieure d’art d’Épinal favorise la construction de complémentarités pédagogiques enrichissantes.

L’arrivée de la LGV Est européenne et l’installation du centre Pompidou-Metz sont perçues comme autant de facteurs de projets artistiques innovants.

En 1997 les enseignements se sont considérablement diversifiés et les disciplines enseignées à l’Ésamm ne se limitèrent plus à peinture, à la gravure ou à la photographie : l’école propose alors des cours d’édition, hypermédia, infographie, installations multimédias interactives, son, scénographie et vidéo. L’Ésamm possède un plateau de prise de vue pour la vidéo, la photographie et la performance et a aménagé un atelier technique de recherche sonore unique dans l’est de la France.

71 % des anciens élèves travaillent aujourd’hui dans un secteur d’activité en relation avec leurs études : pratique artistique libérale, postes dans les filières culturelles et éducatives, secteurs de la communication graphique, de la production audiovisuelle, de la création multimédia et numérique, de la scénographie, du design et de la création d’évènements[1].

Missions et statuts[modifier | modifier le code]

L'institution compte 29 enseignants et chargés de cours et accueille une moyenne de 130 à 150 étudiants dont les origines géographiques dépassent largement l’agglomération[réf. nécessaire].

Habilitée par le ministère de la Culture pour la tutelle administrative, actuellement placée sous la direction de Nathalie Filser, elle dispense des enseignements supérieurs professionnels inscrits dans le projet « technologies nouvelles ». Le cursus en cinq années conduit au diplôme national supérieur d'expression plastique.

En raison d'excellents résultats obtenus depuis sa création[réf. nécessaire], l’école bénéficie des subventions du conseil général et du conseil régional ainsi que du ministère de la Culture et de la Communication en complément d'un budget essentiellement à la charge de la communauté d’agglomération de Metz-Métropole.

Enseignants de l'Ésal[modifier | modifier le code]

Enseignants actuels de l'Ésal[modifier | modifier le code]

  • Cemren Altan, anglais
  • Aurélie Amiot, image imprimée
  • Marc Aufraise, critique de la communication
  • Éléonore Bak, son
  • Sally Bonn, philosophie
  • Célia Charvet, transversalité
  • Alain Conradt, perspective, 3D
  • Cécile Férard, peinture
  • Jean-Denis Filliozat, interfaces, installations interactives
  • François Génot, dessiner designer
  • Agnès Geoffray, photographie
  • Christophe Georgel, histoire de l’art
  • Franck Girard, dessin
  • Christian Globensky, pratique/théorie des arts multimédia
  • Marco Godinho, art et pratiques plastiques
  • Agnès Gorchkoff, couleur
  • Hélène Guillaume, vidéo
  • Jérôme Knebusch, design graphique et typographie
  • Élamine Maecha, design éditorial
  • Constance Nouvel, photographie
  • Émilie Pompelle, transmédia
  • Charles Redon, cinéma & scénario et découpage
  • Jean-Christophe Roelens, volume technique et matériaux
  • Frédéric Thomas, transmédia, animation & FabLab

Anciens enseignants de l'Ésal[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Chevalier, gravure
  • Jean-Jacques Dumont
  • Yan Lindingre, illustration
  • Didier Erard, projets multimédia
  • Alain Georges Leduc
  • Gérard Hutt
  • Daniel Kommer, atelier bois et métal
  • Jean-Luc Tartarin, photographoe
  • Christine Decruppe, anglais
  • Julien Chavès, peinture

Partenaires et lieux d'art en Lorraine[modifier | modifier le code]

Partenaires culturels[modifier | modifier le code]

  • LORA — LOrraine Réseau Art contemporain
  • Centre Pompidou-Metz
  • 49 Nord 6 Est — FRAC Lorraine
  • galerie Faux-Mouvements à Metz
  • Le Castel-Coucou à Forbach
  • galerie Octave Cowbell à Metz
  • festival des Musiques volantes

Partenaires pédagogiques[modifier | modifier le code]

  • Université de Lorraine
  • Supélec — Metz
  • ESITC

Partenaires institutionnels[modifier | modifier le code]

  • Metz Métropole
  • Ministère de la Culture et de la Communication
  • Région Lorraine
  • ANdÉA
  • Erasmus
  • Art Accord
  • CampusArt

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Plaquette « Taxe d’apprentissage » de l’Ésamm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]