École supérieure d'art et design Saint-Étienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir École des beaux-arts.
ESAD Saint-Étienne
LogoESADSE+SE.jpg
Histoire et statut
Type
École supérieure d'art
Nom officiel
École supérieure d'art et design
Saint-Étienne
Régime linguistique
français
Directeur
Claire Peillod
Localisation
Campus
Manufacture Plaine-Achille
Localisation
Pays

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Saint-Étienne

(Voir situation sur carte : Saint-Étienne)
Point carte.svg
Chiffres-clés
Étudiants
300 environ
Enseignants
35 environ
Budget
4 279 500  (hors moyens mutualisés 2015)
Divers
Site web

L'École supérieure d'art et design Saint-Étienne (ESADSE) est une école supérieure d'art post-bac préparant ses étudiants dans deux spécialisations : art et design.

Placée sous le contrôle pédagogique du ministère de la Culture, l’école intègre, à la rentrée 2009, les nouveaux locaux de la Cité du design situés dans une partie de l'ancienne Manufacture d'armes de Saint-Étienne.

Historique[modifier | modifier le code]

La Manufacture d'armes de Saint-Étienne au XIXe siècle (La France illustrée).

Fondée en 1803 sous le nom d'École de dessin, elle est installée dans un ancien couvent du quartier des Ursules en 1857 avec un statut municipal. Rebaptisée École régionale des arts industriels en 1884, École régionale des beaux-arts en 1923, puis École supérieure d'art et design en 2006, l'école est depuis son origine étroitement liée à l'essor industriel et au développement économique d'une ville qui fut, pendant tout le XIXe siècle, à la pointe de la modernité industrielle.

Son histoire épouse celle des arts industriels et met en jeu toutes les tensions qui s'y rattachent : art et économie ; esthétique et fonctionnalité ; souveraineté et commande ; beaux-arts, arts appliqués et arts décoratifs.

C'est cette histoire qui a conduit l'école, sous la direction de Jacques Bonnaval, à transformer le département environnement en département design à partir de 1990 et à créer, en 1998, la Biennale internationale du design de Saint-Étienne. Cette dynamique se poursuit aujourd'hui au sein de l'établissement public de coopération culturelle (EPCC) réunissant l'école et la Cité du design.

Structure de la formation[modifier | modifier le code]

Diplômes[modifier | modifier le code]

L'école propose deux options : Art et Design. La première année est généraliste, elle a pour vocation de constituer un tronc commun pour tous les étudiants. Le choix de l'option se fait donc en deuxième année. La formation est composée de deux niveaux de diplômes nationaux :

  • le DNAP, diplôme national d’art plastique, à l’issue de la troisième année ;
  • le DNSEP, diplôme national supérieur d’expression plastique, à l’issue de la cinquième année ;
  • Un post-diplôme Design et Recherche, produisant la revue Azimuts[1].

Mentions[modifier | modifier le code]

À partir de la quatrième année, les étudiants choisissent une dominante dans leurs options:

  • En Art : dominante Constructions ou dominante Images
  • En Design : mention Objet, Espace, Média (filières pratiques numériques contemporaines ou graphisme)

Formations en partenariat[modifier | modifier le code]

Partenariats[modifier | modifier le code]

Entreprises et Institutions[modifier | modifier le code]

Différents partenaires industriels et culturels sont engagés aux côtés de l'école pour proposer des interventions pédagogiques, des opportunités de fabrication ou d'exposition pour les étudiants.

Écoles partenaires[modifier | modifier le code]

Biennale internationale du design de Saint-Étienne[modifier | modifier le code]

Cité du design.

La Biennale internationale du design de Saint-Étienne est à l'origine une émanation de l'école des beaux-arts de Saint-Étienne. Les étudiants et professeurs organisent la première édition de l'évènement en 1998. Aujourd'hui, c'est la Cité du Design qui se charge du commissariat et de la production de la Biennale.

Les étudiants participent à l'évènement en y présentant des projets (à travers leurs productions dans des ateliers, l'identité de la biennale qui est toujours faite — à part en 2013 — par des étudiants, ou à travers l'exposition des diplômes de l'année précédente) ou, plus indirectement, en prenant part au montage ou à la surveillance des expositions.

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Couverture du Crassier n°16, fanzine des étudiants de l'ESADSE.
Couverture du Crassier n° 16, fanzine des étudiants de l'ESADSE.
  • Association actuelle :
    • Bureau des étudiants
  • Anciennes associations :
    • Le Garage, association de promotion du logiciel et de la culture libre
    • La Cueillette, ciné-club de l'école
    • Le Crassier, fanzine satirique

Professeurs[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Olivier Arnaud
  • Emmanuelle Becquemin
  • Françoise Bernicot
  • François Brument
  • Denis Coueignoux
  • Sophie Dupré
  • Rodolphe Dogniaux
  • Karim Gaddhab
  • Cécile Giraud
  • Laurent Grégori
  • Rémy Hysbergue
  • Éric Jourdan
  • Denis Laget
  • David-Olivier Lartigaud
  • Fabrice Lauterjung
  • Vincent Lemarchands
  • Stéphane Le Mercier-Dauny
  • Michel Lepetitdidier
  • Christophe Marx
  • Romain Matthieu
  • Kader Mokaddem
  • Marc Monjou
  • Frédéric Rossi-Liegibel
  • Philippe Roux
  • Jérémie Nuel
  • Valérie Orgeret
  • Jean-Claude Paillasson
  • Marie-Anne Pearce
  • Emilie Perotto
  • Michel Philippon
  • Yves Rozet
  • Anouk Schoellkopf
  • Éric Suchère
  • François Cusset

Anciens professeurs[modifier | modifier le code]

  • Léon Bosramiez (1923-2005), sculpture
  • Hervé Audouard
  • Jacques Barry
  • François Bauchet
  • Jacques Bonnaval (1950-2018), culture générale
  • Marc Charpin (1935-2014), design (sculpteur)
  • Maurice Coussirat, video (photographe)
  • Jean-Louis Cluzel, communication
  • Yann Fabes
  • Philippe Favier
  • Jean-François Gavoty, culture générale
  • Joseph Girodon, couleur (peintre)
  • Philippe Louisgrand, dessin
  • Frédéric Migayrou, culture générale
  • François Méchain, photographie
  • Gilles Roussi, design (sculpteur)
  • Jean-Marc Scanreigh, couleur, gravure,
  • Yann Moulier-Boutang, culture générale
  • Michel Verdier
  • Claude Weisbuch, gravure
  • Assan Smati, dessin
  • Jean-Bastien Savet, dessin, estampe

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]