École nationale supérieure d'ingénieurs de Poitiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
École Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Poitiers
École nationale supérieure d'ingénieurs de Poitiers
Devise Ingénierie pour la protection de l'environnement
Informations
Fondation 1984
Type École Nationale Supérieure d'Ingénieurs
Budget 6,8 millions d'euros[1]
Localisation
Coordonnées 46° 34′ 07″ nord, 0° 23′ 01″ est
Ville Poitiers
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Campus Domaine universitaire de Poitiers
Direction
Président Christian Coste
Directeur Jean-Yves Chenebault
Chiffres clés
Enseignants 175 (43 permanents et 132 vacataires)[1]
Enseignants-chercheurs 29[2]
Étudiants 384 (en 2015-2016)[3]
Niveau Bac+5 (ingénieur), master, doctorat (bac +8)
Diplômés/an 130 environ
Divers
Mascotte Raton laveur
Affiliation Groupe concours polytechniques
CDEFI (Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs)
Fédération Gay-Lussac
CTI (Commission des titres d'ingénieur)
Université confédérale Léonard de Vinci
Site web site officiel

Géolocalisation sur la carte : Poitiers

(Voir situation sur carte : Poitiers)
École Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Poitiers

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
École Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Poitiers

L’école nationale supérieure d'ingénieurs de Poitiers (ENSI Poitiers) est l'une des 210 écoles d'ingénieurs françaises habilitées à délivrer un diplôme d'ingénieur.

Créée en 1984 sous le nom d'ESIP, elle se trouve au cœur du campus de l’université de Poitiers, au bâtiment B1. L'école change de nom en 2010 et devient l'ENSI Poitiers. Elle forme des élèves dans plusieurs domaines sur un thème principal : l'Ingénierie pour la protection de l'environnement. Les deux grandes branches sont l'Énergie d'une part, et l'Eau et le Génie Civil d'autre part. Les enseignements proposés vont de l'acoustique et l'énergétique au traitement des eaux et à la géothermie.

Historique[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

En 1969,l'Université de Poitiers créait un diplôme d’études supérieures pratiques spécialité Traitement des eaux, puis fondait l'UER Institut de sciences et techniques de Poitiers en 1971[4] qui était habilitée à délivrer les maîtrises de Sciences et Techniques de Traitement des eaux, d’Énergétique et de Matériaux de construction. Il pouvait également, depuis 1981, délivrer la maîtrise nommée Éclairage, Acoustique et Climatisation. Ces anciennes maîtrises expliquent les noms et les spécialités aujourd'hui enseignées à l'ENSI Poitiers.

L'École supérieure d’ingénieurs de Poitiers (ESIP) a été créée en 1984[5] à Poitiers en remplacement de l'Institut de sciences et techniques de Poitiers. Elle est habilitée par la CTI à délivrer un diplôme d'ingénieur dans 4 spécialités, héritées des maîtrises auparavant enseignées :

  • Eau et Environnement;
  • Génie Civil;
  • Éclairage, Acoustique et Climatisation;
  • Énergétique.

Ces quatre habilitations à délivrer des diplômes d'ingénieur seront suivies en 2002[5] d'une cinquième habilitation par la CTI pour la spécialité Génie Électrique et Automatique.

Localisation de l'ENSI Poitiers sur la carte de Poitiers
ENSI Poitiers
Voir l’image vierge
Localisation de l'ENSI Poitiers sur la carte de Poitiers

L'école recrute de 1998 à 2009 sur concours e3a à travers le groupe Archimède[6]. Et elle adhère au concours G2E depuis 1999.

Elle a déménagé ses locaux sur le domaine universitaire de Poitiers en 1996, dans un bâtiment au design moderne, numéroté B1. L'école se situe rue Marcel Doré, du nom du chimiste et directeur de l'ESIP[7] qui déménagea les locaux dans les bâtiments actuels, depuis l'inauguration de cette rue en septembre 2011[8]. Auparavant, de 1996 à 2011, l'adresse postale était celle de l'avenue du recteur Pineau. Un amphithéâtre se nomme Abel Brillanceau en hommage à cet ancien enseignant de l'école. Elle détient aussi les bâtiments B16 (plateforme eaux), B17 (laboratoire d'études aérodynamiques) et une partie du B25. On peut s'y rendre en bus en empruntant la ligne 1 desservant l'arrêt Cité U de Vitalis.

Elle a intégré le prestigieux groupe de recrutement sur concours CCP en 2009 car l'école a satisfait les « exigences en matière de placement des étudiants et une activité de recherche suffisante »[9].

Les 5 diplômes (Eau et Environnement, Génie Civil, Éclairage/Acoustique/Climatisation, Énergie, Génie Électrique et Automatique) fusionnent pour n'en donner plus que 2 en 2009, « Énergie » et « Eau et Génie civil », avec des spécialisations pour chaque diplôme.

En 2010, elle change de nom et devient l'« École Nationale Supérieure d'Ingénieurs de Poitiers »[10], profitant de l'occasion pour organiser une manifestation du 7 au 17 mars 2011[11].

L'ENSI Poitiers rejoint la Fédération Gay-Lussac en 2014[12],[13]. Les premiers élèves venant de la Fédération arrivent à l'école à la rentrée 2016, pour suivre le diplôme Eau et Génie Civil.

À la rentrée 2016, le nombre de nouveaux étudiants entrant en première année est d'environ 140[14]. Elle propose depuis cette année le contrat de professionnalisation pour les élèves en 3e année.

En 2017 elle scinde la spécialité Construction et géotechnique en Géotechnique et matériaux de construction et Géotechnique et travaux souterrains. Un parcours transversal disponible pour les deux diplômes est également créé : CReE (Création et Reprise d’Entreprise).

Le , l'ENSIP intègre le groupe Bordeaux INP Nouvelle-Aquitaine.

Directeurs[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2013, le directeur de l'école était le spécialiste de la chimie de l'eau Bernard Legube, qui a succédé à Jean-Hugues Thomassin. Christian Coste, ex-directeur R&D de la Lyonnaise des eaux est le président et Jean-Yves Chenebault était le directeur des études[15].

Le 20 mars 2013, Jean-Yves Chenebault, diplômé de l'école promotion CG 1990, a été élu pour succéder à la tête de l'école[16].

Voici la liste des directeurs, dans l'ordre chronologique[17]:

Formation[modifier | modifier le code]

Filières[modifier | modifier le code]

Diplôme d'ingénieur[modifier | modifier le code]

Photo du bâtiment principal de l'ENSI Poitiers
Le bâtiment principal B1 vu de face.

Depuis 2017, l'école délivre deux diplômes d'ingénieurs, comprenant au total six spécialités différentes :

  • Génie de l'Eau et Génie Civil[20]:
    • Parcours Traitement des eaux et nuisances (TEN)
    • Parcours Géotechnique et matériaux de construction (GMC)
    • Parcours Géotechnique et travaux souterrains (GTS)
  • Énergie[21]:
    • Parcours Énergétique industrielle (EI)
    • Parcours Éclairage, acoustique, thermique (EAT)
    • Parcours Maîtrise de l’énergie électrique (MEE)

Diplôme national de Master[modifier | modifier le code]

Les étudiants de troisième année peuvent, s'ils le souhaitent, suivre un double cursus en s'inscrivant dans l'un des deux Masters proposés[22]:

  • Qualité et Traitement de l’Eau (QUATRO) : co-habilité avec l'Université de Limoges et l'ENSCR. Ce Master est l'héritier de la spécialité « Chimie et Microbiologie de l’Eau » qui est enseignée depuis 1982 (à l'époque sous forme d'un DEA. Ce Master s'appuie sur des connaissances en chimie organique et minérale, en analyse et en physico-chimie, et permet la modélisation de réacteurs biologiques, la compréhension des mécanismes des traitements ou encore la connaissance des risques chimiques et microbiologiques dans l'usage de l'eau[23].
  • Automatique et Applications. Il s'agit plutôt d'un cursus destiné à la recherche, permettant ensuite de continuer thèse ou de travailler dans la R&D. Ce Master est très lié au parcours MEE de l'école et avec le LIAS

L'ENSI Poitiers participe également à l'enseignement du master international en turbulence, proposé en partenariat avec l'ENSMA et l'École centrale de Lille[24]. Cette formation s'effectue intégralement en langue anglaise, sur deux ans et aboutit au diplôme de Master of Science.

Un partenariat avec l'IAE de Poitiers permet d'obtenir un diplôme en double compétence dans l'administration des entreprises[25],[26].

Programme[modifier | modifier le code]

Le premier semestre est commun à tous les élèves ingénieurs. Lors du second semestre, les cours sont répartis pour une moitié dans le tronc commun école et pour l'autre moitié dans le tronc commun de diplôme. En deuxième année, les deux troncs communs et l'enseignement de parcours pèsent chacun pour 1/3 du programme. En 3e année, la majeure partie est occupée par le tronc commun de diplôme, suivi par l'enseignement de parcours. Le tronc commun de l'école est alors minime.

En ce qui concerne les stages, les élèves de première année doivent effectuer un stage ouvrier de juillet à septembre d'une durée minimale de 4 semaines (en pratique de 1 à 1 mois et demi). Pour les élèves de deuxième année, il doit durer au minimum 10 semaines de juin à septembre, en tant qu'assistant ingénieur (dans les faits, de 2,5 à 4 mois). Enfin, les élèves de troisième année effectuent leur stage ingénieur de fin d'études de 14 semaines minimum d'avril à septembre (4 à 6 mois). À l'issue de la formation, plus de la moitié des élèves-ingénieur ont réalisé un stage à l'étranger.

L'apprentissage de l'anglais est obligatoire et une note minimale au TOEIC valide le diplôme d'ingénieur. De plus, il est possible d'apprendre une seconde langue vivante : l'allemand ou l'espagnol. Ces enseignements sont dispensés à l'ENSIP mais d'autres langues peuvent être pratiquées grâce aux UFR de l'Université de Poitiers parmi lesquelles le japonais, le chinois, le polonais, le russe, l'italien, etc.

En tronc commun, les élèves-ingénieurs effectuent un projet annuel et en programmation informatique, le langage enseigné est Python depuis 2011, en remplacement du C.

Admissions[modifier | modifier le code]

L'admission à l'ENSI Poitiers pour le diplôme d'ingénieur se fait par plusieurs biais, selon la filière choisie :

Recherche[modifier | modifier le code]

Vue de l'intérieur de l'ENSI Poitiers, avec au fond les laboratoires de l'école.

Les entités[modifier | modifier le code]

Les doctorats sont possibles dans l'un des trois laboratoires rattachés à l'école :

  • IC2MP : Institut de Chimie des Milieux et des Matériaux de Poitiers
  • LIAS : Laboratoire d'Informatique et d'Automatique pour les Systèmes dont une partie des bâtiments (ex-LAII) longe l'ENSI Poitiers au sud (B25).
  • Institut P' (se dit P prime) : matériaux, mécanique et énergétique. Ce grand regroupement dispose de 38 000 m²[27].

Comme il s'agit de grands groupements, les doctorants effectuent leur thèses dans les laboratoires rattachés à l'ENSI Poitiers, répartis en six départements: LACCO, LCME, HydrASA, LEA, LET et LAII.

Les rapprochements[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 2010, certains laboratoires rattachés à l'ENSI Poitiers : le LEA (Laboratoire Études Aérodynamiques) et le LET (Laboratoire Études Thermiques) fusionnent avec quatre autres laboratoires afin de former l'Institut P' à dimension nationale, qui est l'acronyme de Pôle Poitevin de Recherche pour l'Ingénieur en Mécanique, Matériaux et Énergétique[28].

Le 1er janvier 2012, le LAII (Laboratoire Automatique et Informatique Industrielle) de l'ENSI Poitiers fusionne avec le LISI (Laboratoire d’Informatique Scientifique et Industrielle) de l'ENSMA pour former le LIAS (Laboratoire d'Informatique et d'Automatique pour les Systèmes).

Le même jour, c'est l'IC2MP qui a été créé. Il regroupe une majorité de laboratoires de l'ENSI Poitiers : le laboratoire HydrASA (HYDRogéologie, Argiles, Sols, Altération) au sud du campus, situé au bâtiment B35, le LACCO (LAboratoire Catalyse en Chimie Organique) implanté au sein même de l'école et le LCME (Laboratoire Chimie et Microbiologie de l'Eau), également implanté directement dans l'école. Un laboratoire de l'université de Poitiers a également rejoint l'institut.

Vie de l'école[modifier | modifier le code]

Autour de l'école[modifier | modifier le code]

Deux voitures de l'école lors du 4L Trophy

Les frais d'inscription sont uniquement les droits universitaires. Le régime des élèves est un externat avec la possibilité de se loger dans les résidences CROUS: les cités Rabelais, Descartes et Marie Curie ainsi que les résidences Francine Poitevin et Jules Caisso. Il est possible de manger aux RU Rabelais et Champlain.

De nombreux événements ont lieu chaque année grâce aux ENSIPiens (nom donné aux élèves-ingénieurs de l'ENSI Poitiers): la soirée terroir, le gala, la nuit des shérifs, des nuit consacrées à un sport en particulier comme le volley, la Noche, Woodstock...

En sus de s'investir dans l'association des anciens élèves, l'AAEE (membre de l'IESF) et de la junior entreprise Hélios, les étudiants sont encouragés à fonder leur start-up[29]. L'association de communication des étudiants de l'ENSI Poitiers a créé un partenariat avec l'hebdomadaire 7 à Poitiers et y rédige des articles de vulgarisation scientifique. C'est aussi elle qui organise, conjointement avec les différents clubs de l'école, la Semaine de l'ENSI Poitiers, qui a lieu depuis 2011 en mars et qui rassemble le FFE (Festival du Film Environnemental), des conférences, une pièce de théâtre des élèves, et autres expositions dans les locaux[30].

Plusieurs manifestations sont par ailleurs organisées dans les locaux et à l'initiative de l'ENSI Poitiers, telles les Journées Information Eaux, la Journée des Métiers de l'Ingénieur et la Journée Des Entreprises, permettant aux élèves de rencontrer des personnes insérées dans le milieu professionnel et faisant intervenir des personnalités politiques invitées comme Hubert Curien, Ségolène Royal, Jean-Pierre Raffarin et Martin Schulz[31]. Les élèves de l'école animent également, après plusieurs mois de préparation, les journées de l'écomobilité[32], dont 2016 a vue la 4e édition. L'objectif de cette journée est de montrer aux Poitevins de nouveaux modes de déplacement, principalement la voiture électrique, et ce avec l'aide de Vitalis, de concessionnaires qui prêtent des voitures ou encore d'un représentant d'EDF.

Les différents bureaux d'élèves sont organisés comme suit :

  • BDE (Bureau des Élèves) : c'est celui dont le champ d'action est le plus vaste (organisation du WEI, soirée de Noël... ; gestion des clubs et associations)
  • BDS (Bureau des Sports) : il s'occupe du sport uniquement pour l'ENSI Poitiers, des différentes nuits du sport et de la vente des vêtements à l'effigie de l'école.
  • BDA (Bureau des Arts) : Il s'occupe d'organiser des sorties culturelles (théâtres, concerts...) et gère les clubs ayant un rapport avec l'art (fanfare, club musique...)
  • BDK (Bureau de la Kfête) : on lui doit l'organisation de toutes les fêtes et les soirées. Il entretient la Kfête, salle où se trouve un bar et une piste de danse. Elle a été totalement rénovée durant l'année scolaire 2010-2011.

Enfin, il est possible de s'inscrire aux nombreux clubs, tels que la SAV (Service AudioVisuel), le Club Musique ou la Fanfare, le Club Ski, le Club de danse rock, le Club Cuisine, le Club Œnologie, ou encore le club 4L Trophy (qui permet de participer à la fameuse course humanitaire en 4L).

L'école fait partie des Tournoi Inter ENSI, le rassemblement sportif d'écoles d'ingénieurs. La mascotte de l'ENSI Poitiers est un raton laveur.

Parmi les partenaires de l'école, la Société générale prend une place très importante et propose une offre spécialement conçue pour les ENSIPiens.

Le sport à l'ENSI Poitiers[modifier | modifier le code]

Photo de l'équipe de football de l'ENSI Poitiers
L'équipe 1 de football en 2013.

Le sport de manière générale est présent au sein de l'école. En effet, l'ENSI Poitiers étant située sur le domaine universitaire de Poitiers (Université de Poitiers), les élèves peuvent, chaque semestre, pratiquer un sport au SUAPS (Service Universitaire des Activités Physiques et Sportives). En dehors des sports traditionnels comme le football, le handball, le basketball, le badminton ou encore le tennis (5 cours extérieurs et 2 cours intérieurs), on peut également pratiquer de l'escalade, l’aïkido, du golf (au parcours des Châlons), du canoë kayak ou encore de la voile à La Rochelle sur First Class 8.

Grâce au BDS se rajoutent des sports uniquement destinés aux étudiants de l'ENSI Poitiers. Le BDS dirige également des équipes, aussi bien féminines que masculines, en handball, basketball, volleyball, rugby et football qui participent chaque année à 2 grandes compétitions :

- le championnat de France Universitaire qui oppose les différentes universités, ainsi que les écoles de commerce et d'ingénieurs.

- le championnat de France des Grandes Écoles, qui oppose les différentes Grandes Écoles de Commerce et d'Ingénieurs. Dans ce cadre, l'ENSI Poitiers rencontre chaque année l'ENSMA, l'ESCEM, l'ENSIL ou encore l'ESC La Rochelle.

Le bureau des sports organise régulièrement des événements sportifs comme la Nuit du badminton, du volley, du basket et du futsal, compétitions opposant des équipes de tout Poitiers durant une nuit entière. Au début de l'année scolaire, un défi opposant les promotions 1A et 2A se déroule pendant une semaine, avant que n'ait lieu le week-end d'intégration.

L’école participe également au Tournoi Inter ENSI, réunissant les écoles d’ingénieurs du groupe ENSI. Ce fut dans cette optique que l'école a organisé l'édition 2011. Elle fut annulée par faute de participants de la part des autres écoles impliquées, ceci malgré la présence de toutes les infrastructures et de l'organisation nécessaire pour accueillir la manifestation sportive comme en atteste les soutiens des institutions, du boxeur Mahyar Monshipour et du Stade poitevin volley beach[33].

Hélios Junior Conseil[modifier | modifier le code]

Créée en 2015, la junior-entreprise de l'ENSI Poitiers nommée Hélios Junior Conseil permet de mettre en relation les élèves ingénieurs travaillant pour Hélios et des entreprises ayant un besoin ou une demande spécifique dans les domaines de l’ingénierie enseignés à l'école comme le génie civil, l'énergie, l'éclairage, la géothermie, le traitement des eaux... Les recherches et missions demandées par les entreprises passant un contrat avec Hélios sont gérées entièrement par les élèves, d'une part les administrateurs qui gèrent la junior-entreprise, et d'autre part les intervenants, c'est-à-dire des élèves de l'école qui effectuent le travail ou les recherches demandées par l'entreprise et qui sont en contrepartie rémunérés.

Cette structure permet de mettre en application les compétences apprises par les élèves dans l'école dans un cadre professionnel et de former certains élèves à l'administration et au management via l'expérience acquise au sein de l'administration de Hélios.

Relations internationales[modifier | modifier le code]

Mobilité entrante[modifier | modifier le code]

De nombreux élèves étudiant à l'école viennent de pays étrangers. Certains arrivent après avoir étudié dans leur pays d'origine et viennent se spécialiser à l'ENSI Poitiers en France, quand d'autres ont déjà effectué une classe préparatoire ou un DUT en France. Ces élèves sont présents dans toutes les filières et spécialités. On peut citer parmi les pays d'origine des élèves la Chine, le Maroc, le Tchad, la Mauritanie, le Vietnam...

L'école accueille également des élèves de l'Outre-Mer, notamment de l'île de la Réunion, de la Guyane et de Tahiti.

Mobilité sortante[modifier | modifier le code]

L'école dispose d'autre part de nombreux partenariats avec des universités et écoles étrangères[34], dans des pays du monde entier. Pour y faire un semestre, un élève-ingénieur peut partir soit pendant la deuxième année, soit en dernière année (la majorité des cas). Les stages peuvent être effectués à l'étranger, généralement le 2e ou le 3e. L'ENSI Poitiers dispose des partenariats ARFITEC et PREMER pour l'Amérique du Sud, et repose pour l'Europe sur les universités participant à Erasmus. Dans le cadre des accords, l'étudiant ne paye pas de droits d'inscription dans l'université étrangère qui le reçoit et peut être éligible à des aides financières.

En échange, des étudiants étrangers viennent étudier à l'ENSI Poitiers.

Voici une liste non exhaustive des partenaires :

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2015, un groupe de quatre élèves de l'école a remporté la première place des Trophées de la Performance Globale, un concours organisé par le Centre des Jeunes Dirigeants d'entreprise (CJD) consistant à effectuer un audit dans une entreprise. L'entreprise auditée à cette occasion était la société Aigle[35].

En 2016, un groupe d'environ vingt élèves de l'ENSI Poitiers prend part pour la première fois au concours Ingénieuses, un projet créé par la Commission Formation et Société de la Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs (CDEFI) pour promouvoir l’accès des écoles d'ingénieur auprès des femmes. L'école concourait dans les catégories « Projet le plus original » et « École la plus mobilisée » avec pour thème « Promouvoir le rôle et la place des femmes dans les métiers d'ingénieur(e-s) ». Le groupe remporte le premier prix dans la catégorie « Projet le plus original », devant l'école des Mines de Douai et l'école de biologie industrielle de Cergy-Pontoise. Le prix de 500 euros reçu est reversé à l'association « Toutes à l'école » qui promeut l'accès à l'école pour toutes les jeunes filles habitant au Cambodge[36].

Personnalités liées à l'école[modifier | modifier le code]

Claire Bren, ici en 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Moyens humains matériels et financiers, ensip.univ-poitiers.fr
  2. ENSI POITIERS Ecole Nationale Supérieure d'Ingénieurs de Poitiers, Biopole santé
  3. [1]
  4. Historique : de 1954 à nos jours, UFR Sciences fondamentales et appliquées de l'Université de Poitiers
  5. a et b Historique, ensip.univ-poitiers.fr
  6. Bien choisir son école d'ingénieurs Par Céline Manceau, Google Livres
  7. Une rue pour honorer Marcel Doré, La nouvelle république, 9 septembre 2011, J.-M.G.
  8. La rue Marcel Doré a été inaugurée le 8 septembre 2011, Poitiers.fr, 9 septembre 2011
  9. L’ESIP dans la cour des grands, Magazine de la ville de Poitiers, mai 2009
  10. « arrêté du 21-4-2010 », sur http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr
  11. ESIP devient l’ENSIP et organise une grande manifestation, Une coccinelle à Poitiers, 5 mars 2011
  12. Entrée de l'ENSI Poitiers dans le groupe des écoles de chimie de la Fédération Gay Lussac, Angela Saboureau, ENSIP, 16 décembre 2014
  13. L’École Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Poitiers intègre la Fédération Gay-Lussac, Fédération Gay-Lussac, vu le 26 janvier 2015
  14. : Les futurs ingénieurs font leur rentrée , La nouvelle république, 11 septembre 2016
  15. L'école d'ingénieurs de Poitiers joue dans la cour des grandes, La nouvelle république, 11 septembre 2016
  16. UNIVERSITÉ Un nouveau directeur à l'ENSIP, La nouvelle république, 24 mars 2013
  17. Dictionnaire de l'Université de Poitiers, La Crèche, Joël Dalançon, (ISBN 978-2-84561-942-5)
  18. Bernard Legube quitte la direction de l'ENSIP , La nouvelle république, 24 mai 2012, Vincent Buche
  19. Biographie de Jean-Yves CHENEBAULT, EducPros.fr, mai 2013
  20. Formation > Diplôme d'ingénieur - Eau et Génie Civil, ENSIP
  21. Formation > Diplôme d'ingénieur - Énergie, ENSIP
  22. Formations > Masters, ENSIP
  23. Description et Détail du parcours, site le l'ENSI Poitiers
  24. International Master in Turbulence , École centrale de Lille
  25. ENSIP, Concours communs polytechniques, 2012
  26. Master 2 Administration des entreprises - MAE, IAE Poitiers
  27. Présentation de l'institut, Institut P'
  28. PPRIME, Université de Poitiers
  29. Douze start-up version étudiants se lancent, Info éco, 15 janvier 2015, Mathilde Wojylac
  30. Énergie : une semaine pour moins consommer, 7 à Poitiers, Florent Jacquemin repris par Romain Mudrak, 12 mars 2012
  31. Visite de Martin Schulz à Poitiers, Bernadette Vergnaud
  32. Les étudiants de l'ENSIP roulent à l'électricité, La Nouvelle République, 19 mai 2016, J.-J. B.
  33. TIE 2011
  34. Espace International > Mobilités sortantes et Aides financières, site de l'ENSI Poitiers
  35. Remise des prix du concours, avec les élèves de l'ENSI Poitiers en première place, Youtube
  36. L'ENSI Poitiers remporte le concours "Ingenieuses", La Nouvelle République, Romain Léger, 7 juin 2016
  37. [2] Organigramme de l'agence de l'eau Artois-Picardie en août 2015
  38. La Chartraine Claire Bren championne du monde, L'écho républicain, Romain Léger, 26 juin 2012