École nationale supérieure d'architecture de Grenoble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
École nationale
supérieure d'architecture
de Grenoble
Image illustrative de l'article École nationale supérieure d'architecture de Grenoble
Informations
Fondation 1927
Type Établissement public
Régime linguistique Français
Budget 11,5 millions[1]
Localisation
Coordonnées 45° 09′ 38″ nord, 5° 44′ 01″ est
Ville Grenoble
Pays France
Direction
Directeur Marie Wosniak
Chiffres clés
Enseignants 50
Étudiants 965 (2013)[1]
Divers
Affiliation Architecture, AGERA
Site web http://www.grenoble.archi.fr/

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
École nationalesupérieure d'architecturede Grenoble

Géolocalisation sur la carte : Grenoble

(Voir situation sur carte : Grenoble)
École nationalesupérieure d'architecturede Grenoble

L'École nationale supérieure d'architecture de Grenoble (ENSAG) est un établissement public à caractère administratif d'enseignement supérieur sous tutelle du ministère de la Culture. Installée au 60 avenue de Constantine à Grenoble, l'école est l'un des cinq grands établissements d'enseignement supérieur localisés au cœur de la métropole de Grenoble.

L’établissement est associé à la communauté Université Grenoble-Alpes, labelisée par l'Initiative d'excellence en janvier 2016[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Connue sous le nom d'école d'architecture de Grenoble depuis sa création en 1925 puis d'École régionale d'architecture[3], l'établissement, implanté dans le centre de Grenoble à proximité de l'École supérieure d'art, s'installe en 1978 au cœur du nouveau quartier de la Villeneuve, fruit d'un projet urbain novateur : mixité sociale, appartements et aménagements intérieurs conçus par des architectes de renom, nombreux équipements publics, écoles ouvertes avec une pédagogie expérimentale.

Le bâtiment de 6 736 m2 est l'œuvre de l'architecte Roland Simounet et de Michel Charmont[4]. Il figure sur la " liste indicative d'édifices du XXe siècle présentant un intérêt architectural majeur pouvant justifier une protection au titre des Monuments Historiques ou des zones de protection du Patrimoine architectural urbain et paysager " diffusé par le ministère de la Culture et de la Communication. En 1998, une extension est réalisée par l'Agence Félix-Faure Macary Page, portant la superficie totale de l'école à 12 851 m2[1].

Notoriété[modifier | modifier le code]

En 2012, associée à l’Institut national de l'énergie solaire et aux Grands Ateliers de L'Isle-d'Abeau, l'école remporte le Solar Decathlon avec son prototype Canopéa constitué d'une seule habitation par étage[5].

L'ENSAG s'efforce depuis 35 ans de faire revivre la construction en terre avec notamment son laboratoire CRAterre[6]. Ainsi en 2016, des étudiants de l'école participent à la construction d'un prototype d'immeuble en terre et bois appelé Terra Nostra dans le quartier Flaubert en cours de reconversion à Grenoble[7],[8]. L'édifice qui préfigure un type de construction aux vertus écologiques doit servir de vitrine aux différentes techniques d'éco-construction.

Études[modifier | modifier le code]

L’école nationale supérieure d'architecture de Grenoble prépare aux diplômes suivants :

Les études sont d’une durée de 5 ans. En 2013, environ 20% des étudiants sont étrangers. Elles sont composées de deux cycles de formation (licence et master) comprenant des enseignements répartis dans des unités d’enseignement (UE) semestrielles. La licence (Diplôme d’études en architecture) peut être obtenue en 3 ans (6 semestres) et doit l’être en 4 ans maximum. Le master (Diplôme d’État d’architecte) doit être obtenu en 2 ans (4 semestres) et doit l’être en 3 ans maximum. Ce cursus peut être complété par une sixième année professionnalisante (HMONP), par des études dans un master spécialisé ou par un doctorat.

Licence[modifier | modifier le code]

D’une durée de trois ans, le cycle licence permet à l’étudiant d’acquérir les bases d’une culture architecturale ainsi que les outils, les concepts et la méthodologie qui lui sont nécessaires pour développer des projets.

L’enseignement touche les domaines de la pratique du projet architectural, de l’histoire et de la théorie de l’architecture, des sciences et des techniques de la construction, des arts et des sciences sociales. Le cycle licence comprend deux stages : un stage ouvrier ou de chantier en seconde année et un stage de première pratique en troisième année.

À l’issue de la validation des six semestres du cycle licence, l’étudiant est titulaire du Diplôme d’études en architecture.

Master[modifier | modifier le code]

D’une durée de deux ans, les enseignements du cycle master permettent à l’étudiant de s’inscrire dans des perspectives d’insertion dans les différents métiers de l’architecture, de la maîtrise d’œuvre ou de la recherche. L’enseignement touche les domaines de la pratique du projet architectural et urbain, des villes et des sociétés, des techniques, de l'environnement et des arts.

Le cycle master comprend un stage : un stage de formation pratique en seconde année. L’étudiant doit également rédiger un mémoire et présenter un projet de fin d’études (PFE) devant un jury.

À l’issue de la validation des quatre semestres du cycle master, l’étudiant est titulaire du Diplôme d’État d’architecte. Les diplômés peuvent exercer une activité salariée dans les agences d’architecture, les entreprises, les services publics ou encore les collectivités locales, en tant qu’architecte.

Habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre[modifier | modifier le code]

Le titulaire d’un Diplôme d’État d’architecte ne peut pas s’inscrire à l’Ordre des architectes, ni réaliser un projet sous sa propre responsabilité. Pour cela, il doit suivre un cursus d’un an supplémentaire. Cette formation comprend 150 heures d’enseignement et une mise en situation professionnelle de six mois minimum. Elle permet aux architectes d’approfondir et d’actualiser leurs connaissances dans trois champs spécifiques : la responsabilité du maître d’œuvre, l’économie du projet et les réglementations, normes et usages.

Le diplôme est décerné par le directeur de l’établissement au nom de l’État, après décision d’un jury composé d’au moins deux tiers d’architectes praticiens. Un étudiant titulaire de son Diplôme d’État d’architecte peut entrer dans la vie active, puis venir quelques années plus tard devant le jury pour présenter son parcours afin d'obtenir son Habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre.

Accès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]