École nationale des finances publiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un bâtiment de l'École nationale des finances publiques à Noisiel

L’École nationale des finances publiques (ENFiP) est un service à compétence nationale, rattaché au Directeur Général des Finances publiques. Elle a été créée par l'arrêté du [1]. Son siège est situé à Noisy-le-Grand en région Île-de-France.

Elle regroupe les moyens, missions et compétences dévolues en la matière aux deux anciennes directions générales (des impôts et de la comptabilité publique).

Les Missions de l'ENFiP[modifier | modifier le code]

L’ENFiP conduit tout à la fois des actions de recrutement, de formation professionnelle initiale et de formation professionnelle continue pour la DGFIP, à savoir[2] :

  • l’organisation des concours et sélections internes, ainsi que les préparations qui leur sont associées ;
  • la formation professionnelle initiale et une partie de la formation continue ;
  • les actions menées en faveur de la diversité, notamment par le biais des Classes préparatoires intégrées (CPI) ;
  • les missions de production documentaire à vocation pédagogique et, plus largement, la publication des circulaires de la DGFiP ;
  • les partenariats avec d’autres écoles du Réseau des Écoles du service Public (RESP) ;
  • les actions de coopération internationale, en particulier la formation d’élèves étrangers.

Les établissements[modifier | modifier le code]

En plus de son siège qui se situe à Noisy-le-Grand, et de son centre des concours de Lille, l’ENFiP possède des établissements de formation initiale et continue sur l’ensemble du territoire métropolitain, ainsi qu’en Martinique et à la Réunion. Les différents établissements de formation initiale forment aux trois catégories A, B et C selon l’organisation suivante :

Établissement de Clermont-Ferrand
Les écoles de l'ENFiP et les catégories auxquelles elles préparent
Catégorie A Catégorie B Catégorie C
Noisy-le-Grand
Noisiel
Nevers
Clermont-Ferrand
Lyon
Toulouse

Précision : Les formations informatiques et foncières se déroulent à Toulouse.

Les concours[modifier | modifier le code]

L’École Nationale des Finances publiques organise les concours pour intégrer la Direction Générale des Finances Publiques[3]. Tous les concours sont gratuits[réf. nécessaire].

Le concours de catégorie C[modifier | modifier le code]

Le concours de catégorie C est accessible aux ressortissants de l’Union Européenne titulaires du brevet des collèges ou d’un diplôme équivalent.

Ce concours est commun à trois directions des ministères économiques et financiers : la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP), la Direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI), et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Le concours d’agent d’administration principal des finances publiques de 2ème classe se déroule en trois phases :

  • Une épreuve de pré-admissibilité comprenant un QCM destiné à vérifier les connaissances de base en matière d’orthographe, de vocabulaire et de grammaire, de connaissances générales et de calcul, ainsi que les capacités de raisonnement du candidat.
  • Une épreuve écrite d’admissibilité consistant en la résolution de cas pratiques.
  • Une épreuve orale d’admission permettant d’apprécier la motivation du candidat.

Les concours de catégorie B[modifier | modifier le code]

Les concours de catégorie B sont accessibles aux ressortissants de l’Union Européenne titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent.

Contrôleur des Finances Publiques de 2ème classe[modifier | modifier le code]

Le concours de contrôleur généraliste se déroule en trois phases :

  • Une première phase de pré-admissibilité comprenant un QCM de connaissances générales, français, mathématiques et raisonnement logique.
  • Une seconde phase d’admissibilité comprenant 3 épreuves écrites :

1) La réponse à des questions et/ou cas pratique à partir d’un dossier composé de documents à caractère économique et financier

2) Une épreuve écrite au choix : mathématiques ; économie ; droit ; comptabilité privée

3) Une épreuve facultative de traduction en anglais, allemand, espagnol ou italien.

  • Une dernière phase d’admission avec une épreuve orale de motivation.

Contrôleur des Finances Publiques Programmeur[modifier | modifier le code]

Le concours de contrôleur programmeur se déroule en deux phases :

  • Une première phase d’admissibilité comprenant la réponse à des questions et/ou cas pratique à partir d’un dossier composé de documents à caractère économique et financier, une épreuve écrite d’établissement de l’algorithme (sous forme d’ordinogramme) correspondant à la solution d’un problème simple et écriture des séquences de programme demandées correspondantes ; et une épreuve facultative de version anglaise à partir d’un texte issu d’une revue ou d’une documentation informatique.
  • Une seconde phase d’admission avec une épreuve orale de motivation et une épreuve d’exposé oral d’informatique.

Technicien géomètre du corps des géomètres-cadastreurs des Finances Publiques[modifier | modifier le code]

Le concours de contrôleur géomètre se déroule en deux phases :

  • Une première phase d’admissibilité comprenant la réponse à des questions et/ou cas pratique à partir d’un dossier composé de documents à caractère économique et financier et une épreuve écrite au choix de résolution d’un ou plusieurs problèmes ou exercices de mathématiques ou de topographie & systèmes d’information géographique.
  • Une seconde phase d’admission avec une épreuve orale de motivation.

Les concours de catégorie A[modifier | modifier le code]

Les concours de catégorie A sont accessibles aux ressortissants de l’Union Européenne titulaires d’une licence ou d’un autre titre ou diplôme classé au moins au niveau II, ou d’une qualification reconnue comme équivalente à l’un de ces titres ou diplômes dans les conditions fixées par le décret n°2007-196 du [4].

Inspecteur des Finances Publiques[modifier | modifier le code]

Le concours d’Inspecteur Généraliste se déroule en deux phases :

  • Une première phase d’admissibilité comprenant 2 épreuves écrites :

Épreuve écrite n°1 : la rédaction d’une note de synthèse à partir d’un dossier relatif aux questions économiques et financières

Épreuve écrite N°2 au choix du candidat lors de l’inscription : droit constitutionnel et administratif ; institutions, droit et politiques communautaires ; droit civil et procédures civiles ; droit des affaires ; analyse économique ; économétrie et statistique ; mathématiques, gestion comptable et analyse financière ; finances et gestion publiques.

  • Une seconde phase d’admission comprenant un oral de motivation, un oral d’exposé sur un sujet parmi deux tirés au sort sur une option de l’épreuve écrite d’admissibilité n° 2, et une épreuve de traduction écrite dans l’une des langues suivantes : allemand, anglais, espagnol ou italien.

Inspecteur des Finances Publiques Programmeur de Système d’Exploitation (PSE)[modifier | modifier le code]

Le concours d’Inspecteur PSE se déroule en deux phases :

  • Une première phase d’admissibilité comprenant 2 épreuves écrites : la rédaction d’une note de synthèse à partir d’un dossier relatif aux questions économiques et financières, et une épreuve écrite de Technologie des systèmes d’information.
  • Une seconde phase d’admission comprenant un oral de motivation, un oral d’exposé sur l’informatique et une épreuve écrite de version anglaise à partir d’un texte issu d’une revue ou d’une documentation informatique.

Inspecteur des Finances Publiques Analyste[modifier | modifier le code]

Le concours d’Inspecteur Analyste se déroule en deux phases :

  • Une première phase d’admissibilité comprenant 2 épreuves écrites : la rédaction d’une note de synthèse à partir d’un dossier relatif aux questions économiques et financières, et une étude de cas d’informatique de gestion.
  • Une seconde phase d’admission comprenant un oral de motivation, un oral d’exposé sur l’informatique et une épreuve écrite de version anglaise à partir d’un texte issu d’une revue ou d’une documentation informatique.

Déroulement des inscriptions[modifier | modifier le code]

Les inscriptions aux concours s’effectuent en ligne[5].

Calendrier des concours[modifier | modifier le code]

Le calendrier est publié sur le site[6].

Les classes préparatoires intégrées (CPI)[modifier | modifier le code]

Les classes préparatoires intégrées préparent les personnes qui souhaitent passer les concours généralistes A (inspecteurs des finances publiques) et B (contrôleurs des finances publiques) de la DGFiP[3],[7]. Ces classes sont ouvertes sur critères sociaux (étudiants boursiers, demandeurs d’emploi, lycéens de zone d’éducation prioritaire) et sont complètement gratuites.

Les établissements de l’ENFiP qui proposent des classes préparatoires pour préparer le concours d’inspecteur (A) sont ceux de Noisiel et Clermont-Ferrand. Le concours de contrôleur (B) est préparé dans les établissements de Nevers, Noisy-le-Grand et Clermont-Ferrand.

La mise en place de ces classes s’inscrit dans la politique générale menée en faveur de la diversité, qui est une des priorités de la politique de ressources humaines des ministères économiques et financiers et constitue l’un des engagements de la charte pour la promotion de l’égalité dans la fonction publique signée en 2008 par les ministres en charge de la fonction publique.

Les préparants ne sont pas rémunérés. Toutefois, ils peuvent bénéficier sous certaines conditions (assiduité aux séances et participation effective au concours préparé par l’établissement), de l’allocation diversité, prévue dans le cadre de l’opération « parrainage fonction publique ». Ils ont également accès aux services scolaires (bibliothèque, restaurant administratif) ainsi qu’à internet.

La formation à l'ENFiP[modifier | modifier le code]

Une fois le concours réussi, les lauréats intègrent l’un des 5 établissements de formation initiale de l’ENFiP pour y suivre une formation rémunérée en tant que stagiaires. Cette formation vise à leur offrir un enseignement théorique et pratique afin qu’ils puissent être opérationnels sur leurs futurs postes. Des méthodes pédagogiques interactives (classe inversée, e-formation, MOOC) et l’approche par compétences sont utilisées.

La formation des inspecteurs[modifier | modifier le code]

La formation des inspecteurs se déroule en deux temps sur une durée totale de 12 mois.

Elle comporte une première partie théorique en établissement de formation avec une formation sur un socle commun de compétences de 4 mois se déroulant de septembre à mi-décembre, puis une formation au premier métier de 4 mois également de mi-décembre à avril.

Les stagiaires suivent ensuite une formation pratique probatoire de 4 mois dans leur service d’affectation de mai à août.

La formation des contrôleurs[modifier | modifier le code]

La formation des contrôleurs se déroule en trois temps sur une durée de 12 mois.

Elle comporte une formation de carrière se déroulant en établissement d’octobre à mi-janvier, comprenant un stage de découverte des services de la DGFiP d’une semaine. Ensuite, les stagiaires suivent une formation sur une dominante métier en établissement de mi-janvier à fin avril et enfin un stage d’application dans les services de la DGFiP de 5 mois de mai à septembre.


La formation des géomètres[modifier | modifier le code]

La formation des géomètres se déroule en trois temps sur une période de 18 mois ( la plus longue ).

Elle comporte une formation de carrière se déroulant en établissement de mars à novembre, comprenant un stage de découverte des services de la DGFiP d’une semaine. Ensuite, les stagiaires suivent une formation sur une dominante métier en établissement de décembre à fin avril et enfin un stage d’application dans les services de la DGFiP de 4 mois de mai à fin août.


La formation des agents[modifier | modifier le code]

Les agents stagiaires bénéficient d’une formation générale de 2,5 mois en établissement et de formations au premier métier se déroulant dans leur direction d’affectation.

Les principaux métiers exercés à la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) par domaine d'activité[modifier | modifier le code]

La DGFiP regroupe des dizaines de métiers dans divers domaines. En voici une liste non exhaustive.

Fiscalité[modifier | modifier le code]

Métier Grade associé
Chargé de la gestion, du recouvrement et du contentieux des impôts des professionnels A, B, C
Chargé de la gestion et du contentieux des impôts fonciers A, B, C
Chargé de l'évaluation des locaux professionnels A, B, C
Chargé du plan et de la documentation cadastrale A, B, C
Expert du recouvrement A, B
Huissier A
Technicien du recouvrement forcé A, B, C
Chargé de la gestion et du contentieux des impôts des particuliers B, C
Chargé du recouvrement des amendes et des condamnations pécuniaires B, C
Chargé du recouvrement des impôts des particuliers B, C
Chargé du recouvrement des produits divers B, C
Chargé de la publicité foncière B, C
Chargé de l’enregistrement des données patrimoniales B, C
Chargé des impôts patrimoniaux B, C
Chargé de l’accueil des usagers B, C
Rédacteur contentieux A, B

Gestion publique[modifier | modifier le code]

Métier Grade associé
Chargé de la qualité comptable et bancaire de l’État A, B
Chargé du contrôle financier déconcentré A, B, C
Technicien des comptes A, B, C
Animateur du secteur public local A, B
Expert/conseil de la fiscalité directe locale A, B, C
Expert/conseil du secteur public local A, B
Chargé de la valorisation du patrimoine de l’État A, B, C
Expert/conseil en matière immobilière A, B
Gestionnaire des patrimoines privés A, B, C
Chargé de la comptabilité de l’État B, C
Chargé de la dépense de l’État B, C
Chargé de la comptabilité du secteur public local B, C
Chargé des dépenses du secteur public local B, C
Chargé des recettes du secteur public local B, C
Gestionnaire des comptes individuels retraite B, C
Gestionnaire du droit à l’information retraite B, C

Contrôle[modifier | modifier le code]

Métier Grade associé
Analyste du renseignement A, B
Chargé de la recherche et de la programmation A, B
Chargé du contrôle des impôts patrimoniaux A, B
Chargé du contrôle de la contribution à l’audiovisuel public A, B, C
Chargé du contrôle fiscal externe A, B
Chargé du contrôle fiscal sur dossier A, B, C
Rédacteur chargé du contrôle fiscal A, B

Informatique[modifier | modifier le code]

Métier Grade associé
Concepteur – Développeur A, B
Urbaniste du système d’information A
Responsable sécurité du système d’information A+, A
Assistant à maîtrise d’ouvrage A+, A
Chef de projet maîtrise d’ouvrage/ d’œuvre A+, A
Chargé des missions d’assistance A, B, C

Métiers du management / pilotage et amélioration de la performance[modifier | modifier le code]

Métier Grade associé
Manager stratégique A+
Manager fonctionnel A+, A
Manager opérationnel A+, A, B
Auditeur A+, A

Métiers support[modifier | modifier le code]

Métier Grade associé
Gestionnaire des ressources humaines A, B, C
Chargé de la formation professionnelle A, B
Chargé de communication A, B
Documentaliste A, B
Graphiste A, B, C

Rémunérations et perspectives d'évolution[modifier | modifier le code]

À l’issue de leur formation, les agents administratifs principaux de 2ᵉ classe, 2ᵉ échelon, titulaire, perçoivent une rémunération annuelle nette de 20 739  (calculée au , affectation en Île-de-France, hors indemnités liées à des fonctions spécifiques).

Les contrôleurs débutants perçoivent quant-à-eux une rémunération annuelle nette de 23 116  (calculée au , affectation en Île-de-France, hors indemnités liées à des fonctions spécifiques).

À l’issue de leur formation initiale, les inspecteurs perçoivent une rémunération nette annuelle de 27 391 , sur la base des taux en vigueur au 01/01/2019, (rémunération d’un inspecteur titulaire débutant affecté dans le réseau en Île-de-France).

Très vite, les inspecteurs des finances publiques ont la possibilité d’accéder à des fonctions d’encadrement supérieur, d’expertise ou d’audit, par voie de concours ou de sélection (inspecteur principal des finances publiques – catégorie A+).

Les inspecteurs principaux des finances publiques perçoivent une rémunération nette annuelle de 52 358 /an (en Île-de-France, hors avantage familiaux, remboursement de frais et autres éléments à caractère individuel.)

Les partenaires de l'ENFiP[modifier | modifier le code]

L’ENFiP fait partie du Réseau des Écoles de Service Public (RESP)[8]. Composé de 39 écoles, ce réseau a pour objectifs :

  • de répondre à un souci commun de ses membres d’améliorer les méthodes pédagogiques à travers l’organisation de sessions de formation ;
  • de mutualiser leurs compétences et échanger leurs expériences ;
  • de décloisonner la formation post-universitaire de service public ;
  • de mieux faire connaître les métiers d’encadrement des trois fonctions publiques (État, territoriale, hospitalière) et de la sécurité sociale préparé dans ses écoles.

L’ENFiP entretient des partenariats privilégiés avec l'Institut de la Gestion Publique et du Développement Économique (IGPDE), le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) pour le développement et la mise en place d’actions communes (formations, ressources).

Dans le cadre de la promotion des carrières et des missions de la DGFiP, l'ENFiP a signé des conventions de partenariat avec la conférence nationale des IPAG-CPAG (Instituts et Centres de préparation à l’administration générale), le réseau IAE France (Institut d’administration des entreprises) et certains IEP (Institut d’études politiques)[2].

Coopération internationale[modifier | modifier le code]

L’ENFiP réalise des actions de coopération internationale.

Sous le pilotage de la Délégation aux Relations internationales de la DGFiP, l’ENFiP intervient dans trois domaines en matière de coopération internationale :

  • l’accueil de délégations étrangères ;
  • la participation d’experts de l’ENFiP à des missions à l’étranger ;
  • l’accueil dans ses établissements de fonctionnaires étrangers en formation ;
  • la formation en fiscalité d’étudiants étrangers dans le cadre du programme international 227 (grade master 2) à l’université de Paris-Dauphine.

Chaque année, une trentaine d’auditeurs étrangers sélectionnés suivent la formation d’inspecteur des Finances publiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 4 août 2010 portant création d'un service à compétence nationale dénommé « Ecole nationale des finances publiques » (lire en ligne)
  2. a et b « L'Ecole nationale des Finances publiques (ENFiP) », sur impots.gouv.fr, (consulté le 20 mai 2020)
  3. a et b « Je souhaite devenir agent public », sur www.economie.gouv.fr (consulté le 20 mai 2020)
  4. « Décret n° 2007-196 du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d'accès aux corps et cadres d'emplois de la fonction publique. | Legifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 20 mai 2020)
  5. « Inscriptions aux concours »
  6. impot.gouv
  7. « Les Classes préparatoires intégrées CPI 2020 | Portail de la Fonction publique », sur www.fonction-publique.gouv.fr (consulté le 20 mai 2020)
  8. « ENFIP – NOISY-LE-GRAND | RESP » (consulté le 20 mai 2020)