École nationale de l'humour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo

L’École nationale de l'humour (ÉNH) est une institution d'enseignement privée sans but lucratif, située à Montréal, au Québec (Canada), qui offre une formation professionnelle aux créateurs qui désirent se spécialiser dans le domaine de l'humour en tant qu'humoristes (auteurs-interprètes) ou auteurs[1]. Elle est reconnue par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur et est soutenue par le ministère de la Culture et des Communications et Patrimoine canadien.

Description[modifier | modifier le code]

Fondée en 1988 par sa directrice actuelle Louise Richer, l'ÉNH est reconnue comme un lieu de convergence des expertises en humour et une institution de l'écosystème culturel québécois.

L'établissement a formé plus de 500 créateurs, humoristes et auteurs, outillés à intervenir sur l'ensemble des plateformes de création : scène, télévision, web, radio, cinéma et publicité. Plusieurs des plus grands noms de l'humour québécois en sont issus: Jean-Michel Anctil, Jean-François Baril, Alexandre Barrette, François Bellefeuille, Philippe Bond, Mehdi Bousaidan, Nicolas Boucher, Donald Bouthillette, Marc Brunet, Korine Côté, Les Denis Drolet, Dominic et Martin, Jay Du Temple, Stéphane Fallu, Roman Frayssinet, José Gaudet, Cathy Gauthier, Pierre Hébert, Louis-José Houde, Patrick Huard, Mario Jean, Philippe Laprise, Sylvain Larocque, Jean-François Léger, Katherine Levac, Peter MacLeod, Maxim Martin, Martin Matte, Claudine Mercier, Jean-François Mercier, François Morency, Louis Morissette, Guy Nantel, Dominic Paquet, Laurent Paquin, Jean-Marc Parent, Alex Perron, Billy Tellier, Mario Tessier, Guillaume Wagner, Mike Ward, etc.

En plus de sa formation professionnelle, l'ÉNH offre un perfectionnement en Scénarisation de comédie télévisée, des services aux entreprises ainsi que des cours récréatifs ouverts à tous. L'ÉNH agit comme chef de file dans la réflexion sur la place et la fonction de l'humour dans la société. Elle travaille à faire reconnaître l’humour comme discipline à part entière, œuvre à la préservation du patrimoine artistique en humour, notamment en ayant créé l’Observatoire de l’humour. 

Références[modifier | modifier le code]

  1. École nationale de l'humour, 2120, rue Sherbrooke Est, Montréal

Lien externe[modifier | modifier le code]