École du meuble de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Métier à tisser à l'École du meuble en 1948

L'École du meuble de Montréal était une maison d'enseignement dépendant du ministère de la Jeunesse du Québec, née en 1935 et qui disparut avec la réforme de l'éducation scolaire des années 1960. Elle était située au 1097, rue Berri à Montréal dans le quartier Latin. Jean-Marie Gauvreau en fut le premier directeur. Il avait acquis une formation d'ébéniste à l'École Boulle de Paris. Elle fut un des lieux de la fermentation culturelle qui donna lieu au manifeste du Refus global.

Témoignage[modifier | modifier le code]

Maurice Perron la décrit en ces termes: « J'étais allé à l'École du Meuble pour apprendre le métier d'ébéniste. J'étais tout à fait ignorant de ce qu'on enseignait à part l'ébénisterie. Je ne m'étais pas tellement renseigné sur le genre de cours qu'on recevait à l'École du Meuble. C'était en fait très diversifié. On y faisait du dessin industriel, du dessin libre avec Borduas, de la décoration, ce qu'on appelle aujourd'hui le design, avec Julien Hébert. On faisait de la décoration intérieure avec un professeur qui s'appelait Beaulac, qui est mort il y a quelques années et qui a été assez bien connu. On avait un cours d'histoire de l'art avec Maurice Gagnon et un cours de sculpture sur bois avec Elzéar Soucy. On avait aussi, une fois par semaine, un cours d'anglais et un cours de comptabilité. C'était une espèce de salmigondis. On avait même un cours, je me souviens, de maître André Montpetit qui enseignait le droit. On y touchait des questions légales concernant les meubles, les immeubles et la construction. En somme, l'École du Meuble dispensait une variété de cours où on touchait à la matière de façon très superficielle. Cela découlait de la volonté du directeur Jean-Marie Gauvreau de faire de l'École une faculté de l'Université de Montréal. » [1]

Données[modifier | modifier le code]

Un répertoire datant de 1956 la décrit ainsi:
« ÉCOLE DU MEUBLE
1097, rue Berri PL 5061
Affiliation: Gouvernement Provincial
Buts: Enseigner le dessin industriel dans la fabrication de meubles.
Membres: 575 étudiants - 402 jeunes gens - 173 jeunes filles.
Langue: Français
Ressources financières: Octrois du Gouvernement Provincial
Bourses: 22 bourses ont été données en 1953-1954.
Personnel: 45 professeurs - 3 professeurs à temps partiel.
Programme

  • Cours du jour: 105 étudiants
  • Cours du soir: 470 étudiants
  • Apprentissage - cours de 3 ans.
  • Diplôme - cours de 4 ans.
  • Arts mineurs:
    • Céramique
    • Décoration d'intérieur
    • Sculpture du bois
    • Tissage
  • Exposition annuelle des travaux d'étudiants - entrée libre. » [2]

Suite[modifier | modifier le code]

En 1958, l'École du meuble est devenue l'Institut des arts appliqués, et en 1969, elle est intégrée au Cégep du Vieux Montréal.Cégep du Vieux Montréal : Bibliothèque.

En 1984, le gouvernement du Québec a convenu une entente avec le milieu des métiers d’art concernant la formation et les services spécialisés offerts aux artisans. Cette entente donna lieu au Plan national de formation en métiers d'art. Le cégep du Vieux Montréal, chargé de mettre en œuvre ce plan pour l'ouest du Québec, a créé l'Institut des métiers d'art (IMA), un organisme chargé de maintenir des partenariats avec des écoles-ateliers afin de dispenser le programme de formation collégiale technique de métiers d’art avec ses huit voies de spécialisation (céramique, construction textile, impression textile, ébénisterie artisanale, joaillerie, lutherie-guitare, maroquinerie, verre).

En 2007, le programme de formation technique en ébénisterie artisanale est devenu officiellement une école-atelier indépendante, l'École d'ébénisterie d'art de Montréal (ÉÉAM).


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Perron : photographies, Musée du Québec, 1998, pp. 20-21. (OCLC 48828394 )
  2. Les arts de Montréal, rapport d'une enquête des ressources artistiques à Montréal, La ligue de la jeunesse féminine inc., The jewish junior welfare league, The junior league of Montreal inc., Montréal, 1956.BAnQ