École nationale supérieure d'art et de design de Nancy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

École nationale supérieure d'art et de design de Nancy
logo
Localisation
Localisation Nancy (Drapeau de la France France)
Coordonnées
géographiques
48° 40′ 30″ nord, 6° 10′ 13″ est
Informations
Nom original École des beaux-arts de Nancy
Fondation XVIIIe siècle
Directeur Christelle Kirchstetter
Type École nationale supérieure
Particularités École nationale

Membre du projet Artem

Niveau Bac +3 à bac+5
Site web www.ensa-nancy.fr


L'École nationale supérieure d'art et de design de Nancy (ENSAD) est une école d'art créée à Nancy pendant la seconde moitié du XIXe siècle sous le nom d'École des beaux-arts de Nancy, qui faisait elle-même suite à l'école de peinture et de dessin de Nancy, elle-même héritière de l'Académie de peinture et de sculpture créée en 1702 par le Duc Léopold de Lorraine.

Elle s'est inscrite dans la continuité du mouvement artistique resté dans la postérité sous le nom d'École de Nancy. Depuis le , l'école a le statut d'établissement public national à caractère administratif placé sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication[1]. Elle participe du projet Artem[2].

Présentation[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

1708

L'école est fondée en 1708 par les Ducs de Lorraine[3]. À l’origine, l’histoire de l’École nationale supérieure d’art et de design de Nancy est ducale et académique. En effet, l’École puise ses origines dans l’Académie de peinture et de sculpture instituée en 1702 par Léopold 1er, duc de Lorraine, une Académie rénovée par Stanislas, duc de Lorraine de 1737 à 1766.


1789

À la révolution française, cette ancienne académie est, comme d’autres, d’abord fermée et ensuite rouverte sous une forme qui l’annexe au musée de Nancy, et ceci jusqu’en 1870.


1846, 1882

Pendant cette période, l’École aura le statut d’une école communale (1846) et ensuite celui d’une école municipale et régionale (1882).


1909

Date de la construction de son bâtiment actuel, elle a statut d’école régionale des beaux-arts et des arts appliqués.


1946

L’École accède au statut d'École nationale et passe sous l’égide de l’État.


1919 à 1940

Pour l’histoire vingtièmiste de l’École, le mouvement de l’École de Nancy sera influant dans les domaines des arts décoratifs et appliqués, tout comme la direction de l’établissement par Victor Prouvé de 1919 à 1940 sera déterminante. (Victor Prouvé succède en 1904, en effet, à Emile Gallé à la présidence de l’école de Nancy, autrement connue comme Alliance provinciale des industries d’art).


1966, 1984, 1998

En plus des distinctions classiques et historiques, comme les Prix de Rome (dont on peut facilement répertorier une quinzaine depuis le XVIIIe siècle, dans les domaines de la peinture, de la sculpture et de l’architecture), l’École connaît un certain rayonnement à cette époque ; ainsi, elle contribue activement à la création de l’école d’art de Metz en 1951 et de l’école d’art d’Épinal en 1966.


1984

L’École est désignée comme établissement pilote par le Ministère de la Culture pour expérimenter la maquette pédagogique de ce qui sera le diplôme national supérieur d'expression plastique (DNSEP).

En 1999, l’école s’engage dans ARTEM, au cours des festivités nancéiennes marquant le centenaire du mouvement de l’École de Nancy. À l’instar de cet exemple historique, dans la continuité d’un rêve de modernité et d’un art nouveau, l’École fait le pari d’un projet d’avenir : projet d’enseignement et de recherche inter-et-trans-disciplinaires de matières souvent encore cloisonnées aujourd’hui – les arts, les sciences et le management.

Le, la première pierre de la future École nationale supérieure d’art de Nancy imaginée par les architectes de l’agence Dietrich et Untertrifaller est posée.

Alliance ARTEM[modifier | modifier le code]

L’ENSAD, Mines Nancy et ICN Business School constituent un réseau pédagogique, l’Alliance Artem, dont l’objectif premier est de développer une offre d’enseignement transdisciplinaire, reposant sur les compétences respectives et complémentaires des trois établissements (art et création, ingénierie des matériaux et de la production, management).

En , l’ENSAD s’est installée sur le campus Artem.

Médiathèque Artem[modifier | modifier le code]

L'école possède une bibliothèque contenant plus de 15 000 ouvrages et 46 abonnements à des revues françaises et internationales.


Depuis 2016, la Bibliothèque a rejoint la Médiathèque du Campus Artem où elle partage et mutualise services aux abonnés et collection.

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Artistes formés à l'ENSAD[modifier | modifier le code]

Directeurs de l'école[modifier | modifier le code]

  • Louis-Théodore Devilly, directeur de l'École au début du XXe siècle.
  • Jules Larcher (1849-1920), directeur de l'École à la fin du XIXe siècle.
  • Victor Prouvé, professeur de composition décorative puis directeur de 1919 à 1940.
  • Charles Mathonat, après la seconde guerre mondiale.
  • Christian Debize, de 2010 à 2019.
  • Christelle Kirchstetter, depuis le .

Professeurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]