École de la deuxième chance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deuxième Chance.

En France, la première École de la 2e Chance (E2C) a été créée à Marseille en 1997, sur la base des principes inscrits dans le Livre Blanc « Enseigner et apprendre : vers la société cognitive »[1], présenté par Édith Cresson et adopté par la Commission européenne en 1995. Associations loi de 1901, les E2C accueillent des jeunes de 18 à 25 ans sortis du système scolaire depuis plus d'un an, sans diplôme et sans qualification. Les E2C visent l'insertion sociale, citoyenne et professionnelle de ces jeunes qui ont décroché. Les missions locales et les points infos jeunesse font partie des prescripteurs habituels des E2C.

En 2015, on comptait 46 Écoles de la 2e Chance en France et 110 sites, répartis dans 11 régions, 51 départements et 4 ultrapériphériques. Leur financement varie d’une école à l’autre ; il peut être assuré par les régions, le FSE, la taxe d'apprentissage, les entreprises partenaires, etc.

Dans ces Écoles, il n'est pas proposé de programme préétabli, mais un cursus personnalisé pour chaque stagiaire. Le concept de l'École de la deuxième chance repose sur le principe de l’alternance en entreprise et sur l’individualisation des apprentissages dans le cadre d’une remise à niveau des savoirs de base (mathématiques, français, informatique). Les stages en entreprises permettent aux stagiaires de découvrir des métiers et de construire un projet professionnel. Les candidats doivent être motivés pour s'inscrire, et comme dans le cadre d'un emploi, ils doivent effectuer une période d'essai en début de parcours. Les jeunes en formation sont considérés comme des stagiaires de la formation professionnelle et touchent une rémunération.

Le parcours, d’une durée variable de 4 à 18 mois, peut être interrompu à tout moment dès l’instant que le stagiaire accède à un emploi ou à une formation qualifiante (le parcours moyen à l’école est de 6 mois). Des rentrées sont organisées tout au long de l'année. En 2015, le taux de sorties positives était de 59% dont 20% vers un emploi (CDI ou CDD), 12% vers un contrat de professionnalisation, 21% vers une formation qualifiante ou diplômante et 6% vers des emplois aidés.

Parmi les partenaires des comités de pilotage des E2C on trouve l’Éducation nationale, les collectivités territoriales, la Commission européenne, des entreprises[2] et des organismes sociaux.

Le label "École de la 2e Chance" reconnu par l'État[modifier | modifier le code]

Logo Réseau E2C France
Logo du Réseau E2C France

Créé en 2009 et actualisé en 2016, le "Guide de Labellisation du Réseau E2C France" permet d'évaluer l'ancrage territorial des Écoles, l'adaptation des méthodes pédagogiques (individualisation des parcours, alternance) et les démarches qualité de chaque École. Les critères de labellisation sont basés sur la "Charte des Principes fondamentaux", définissant l'identité des E2C, et sur les exigences réglementaires immanquables pour tout organisme de formation.

Le décret du 13 décembre 2007 a confié au Réseau E2C France la délivrance du label "École de la Deuxième Chance". Ce label, institué par l’article L214-14 du Code de l'éducation, a reçu les avis conformes des ministères de l'Éducation nationale et de l'Emploi.

Le Conseil National de l’Emploi, de la Formation et de l’Orientation Professionnelle a reconnu officiellement et a inscrit sur sa première liste de certifications et labels « qualité » le label "École de la 2e Chance, pour une durée de trois ans sans conditions. Les E2C sont reconnues conformes aux exigences du décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue.

L'attribution du label E2C est conditionnée par la réalisation d'un audit de la part d'Afnor Certification, puis d'un avis favorable d'une commission indépendante, la Commission Nationale de Labellisation (CNL). Composée des représentants des principaux partenaires des E2C, la CNL émet un avis motivé, sur la base du rapport de l'auditeur pour l'attribution ou le maintien du label pour les organismes candidats.

Les écoles du Réseau[modifier | modifier le code]

À propos de l'E2C Marseille[modifier | modifier le code]

L’École de la deuxième chance de Marseille assure, par l’éducation, l’insertion professionnelle et sociale de jeunes adultes de 18 à 25 ans sortis depuis plusieurs années du système scolaire. L’E2C œuvre pour une insertion durable grâce à des méthodes pédagogiques concrètes et innovantes et un parcours entièrement personnalisé, dans lequel l’entreprise joue un rôle central. Alternant stages en entreprise, élaboration du projet professionnel, projets pédagogiques, culturels et sportifs et renforcement des savoirs de base en français, mathématiques et bureautique, ce parcours sur-mesure débouche pour plus de la moitié des stagiaires de l’E2C sur un emploi ou une reprise de formation qualifiante.

Inaugurée en 1997, l’École de la deuxième chance de Marseille a été le premier dispositif de ce type créé en Europe sous l’impulsion de l’Union européenne. Établissement d’intérêt général, l’École accueille désormais plus de 850 stagiaires chaque année.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Fondation des Écoles de la deuxième chance - Accueil
  2. "Cité Foot, tremplin vers l'insertion" Lorraine et vous, le magazine d'informations de la région Lorraine no 12 (juin-juillet-août 2011) p. 21