École de design et haute école d'art du Valais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
École de design et Haute école d'art du Valais (EDHEA)
Logo.edhea.png
Image dans Infobox.
Histoire et statut
Fondation
1949
Type
Régime linguistique
Français
Directeur
Jean-Paul Felley
Membre de
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
>200
Localisation
Ville
Pays
Géolocalisation sur la carte : canton du Valais
(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Point carte.svg

L'École de design et Haute école d'art du Valais (EDHEA)[1] se trouve à Sierre dans le canton du Valais. Elle rassemble sous le même toit une école d’arts appliqués (ED) membre des Swiss Design Schools et une haute école d’art (HEA) de niveau tertiaire universitaire, une situation unique en Suisse. De plus, elle dispose d’un institut de recherche.

En 2019, l’EDHEA, dans son ensemble, a intégré officiellement la HES-SO Valais-Wallis, une structure qui relève de l’enseignement tertiaire. Sa haute école d’art fait partie du domaine Design et Arts Visuels de la Haute École spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO). L’enseignement secondaire II dispensé par l’EDHEA est placé sous mandat du Service de la formation professionnelle (SFOP) du Canton du Valais.

Formations[modifier | modifier le code]

Haute école d'art[modifier | modifier le code]

Bachelor en arts visuels[modifier | modifier le code]

Le Bachelor en arts visuels de l’EDHEA amène les étudiant·e·s à développer leur propre pratique artistique dans un cadre transdisciplinaire. Articulé sur trois années d’étude, le programme privilégie une approche expérimentale, qui décloisonne la relation entre théorie et pratique.

Master of Arts in Public Spheres[modifier | modifier le code]

Le MAPS - Master of Arts in Public Spheres - est un programme multi-sites et agile qui met en avant les voyages et les déplacements dans l’approche expérimentale de la recherche artistique. Ce cursus de deux ans s'inscrit dans le cadre de la HES-SO et s'adresse aux artistes qui souhaitent explorer la relation existante entre l'art et les dimensions environnementales, politiques, culturelles et médiatiques propres à l'espace public.

École de design[modifier | modifier le code]

Graphiste CFC / MP[modifier | modifier le code]

D’une durée de quatre ans, la formation professionnelle graphiste CFC /MP débouche sur un double diplôme : un certificat fédéral de capacité (CFC) et une maturité professionnelle arts visuels et arts appliqués (MP1-Arts).

Maturité professionnelle post-CFC[modifier | modifier le code]

La maturité professionnelle arts visuels et arts appliqués post-CFC (MP2-Arts) est une formation en école à plein temps d’une année, essentiellement théorique, destinée aux titulaires d’un CFC apparenté à la filière choisie ou qui souhaitent se réorienter.

Propédeutique Art & Design[modifier | modifier le code]

L’année de propédeutique prépare aux concours d’entrée des Hautes écoles d’art et de design et donne accès aux filières arts visuels, communication visuelle et cinéma. Un enseignement sous forme de tutorat est proposé aux élèves qui souhaitent entrer en design mode ou en design architecture d’intérieur.

Maturité spécialisée en arts visuels (MSAV)[modifier | modifier le code]

La Maturité spécialisée en arts visuels (MSAV) s’adresse aux élèves ayant obtenu un certificat d’une école de culture générale. Elle permet d’accéder aux hautes écoles d’art et de design, plus spécifiquement aux filières arts visuels, communication visuelle et cinéma.

Formations continues[modifier | modifier le code]

L'EDHEA organise également des formations continues à destination du grand public.

Historique[modifier | modifier le code]

L'artiste peintre Fred Fay ( - ) enseignait la peinture à Montana et, pour répondre au désir de la jeunesse valaisanne, il créa en 1949, l’École cantonale des beaux-arts. En raison d'une pénurie de locaux en ville de Sion, c'est à Saxon que l'académie vit le jour.

Ce n'est qu'en 1950 que les autorités de Sion entreprennent les démarches pour que l'école puisse s'installer dans l'ancien « Vidomat » de la résidence du château de la Majorie. Dès lors, l'institution prend un développement réjouissant, en un temps relativement court, avec des professeurs comme Oscar Kokoschka, Alberto Sartoris, Willy Vuilleumier, Jean Lurçat, Joseph Martin... Les branches principales enseignées sont alors le dessin, la peinture, le modelage, la décoration, les arts graphiques, l'anatomie et l'histoire de l'art[2].

En 1972, le graphiste Harald Schulthess reprend la direction de l’école. Sous sa conduite, celle-ci ouvre une section de graphisme, une branche qui occupera une place de plus en plus importante dans les activités de l’institution.

Le directeur suivant, Walter Fischer, un ancien élève de l’école, restera à sa tête de 1986 à 1997. Dès 1988, l’École cantonale des beaux-arts dépend de la Fondation de l'École Cantonale d'Art du Valais qui ne sera dissoute qu’en 2019. Elle est également subventionnée par l’Office fédéral de l’industrie, des arts et métiers et du travail. En cette même année, une bibliothèque ouvre ses portes, regroupant une multitude d'ouvrages d’art et de graphisme.

En 1990, l’école passe le cap des cent étudiants. Sept ans plus tard, en 1997, elle se déplace de quelques kilomètres à l’est pour s’établir à Sierre, dans l'ancien hôpital rénové[3]. À changement de lieu, changement de nom : la voici devenue ECAV (École cantonale d’art du Valais). Changement de tête également, puisque la direction est confiée à l’artiste et chercheur Georges Pfründer. Dans le même élan, elle joue les pionnières en se dotant d’un institut de recherche. L’année suivante, en 1998, elle met l’accent sur les nouveaux médias (vidéo et informatique) et développe la maturité professionnelle artistique. Puis, en l’an 2000, elle inaugure ses ateliers de sérigraphie, de lithographie, de relief et d’eau-forte, regroupés sous le nom de Multiples-Editions.

Désireuse de s’assurer d'appuis solides, elle accède à la reconnaissance des Hautes écoles spécialisées. Les liens entre les institutions se renforcent avec le temps jusqu’à l’intégration de 2019. Ainsi le Master of Art in Public Sphere (MAPS), mis sur pied en 2004 avec la Hochschule für Gestaltung und Kunst Luzern, intègre dès la volée 2008-2010 la filière d’études master HES-SO en arts visuels.

En 2009, Sibylle Omlin, première directrice d’une école d’art en Suisse, succède à Georges Pfründer alors que l’école compte bientôt plus de 200 élèves et étudiants. Neuf ans plus tard, en 2018, c’est Jean-Paul Felley qui reprend la direction de l’école.

En 2019, à l’occasion de son 70e anniversaire, l’EDHEA adopte une nouvelle identité. Celle qui se nommait ECAV (École cantonale d’art du Valais) change de nom pour mieux souligner ses activités.[4] Cette même année, elle intègre formellement la HES-SO Valais-Wallis.

Bâtiment principal de l'EDHEA

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]