École de Nice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'École de Nice[1] est un courant artistique qui s'est développé à Nice à partir de la fin des années 1950 et qui a regroupé de nombreux artistes devenus internationaux. Elle s'inscrit à la croisée de plusieurs mouvements comme le Nouveau réalisme, Fluxus, Supports/Surfaces...

Artistes ayant appartenu à l'École de Nice (historique)[modifier | modifier le code]

L'histoire de l''École de Nice pour sa constitution consciente et son activité créatrice originale est principalement comprise du début des années soixante à 1975. La première exposition organisée qui en rend compte, galerie Alexandre de La Salle à Vence, (février 1967) présente notamment Marcel Alocco, Arman, Albert Chubac, Jean-Claude Farhi, Claude Gilli, Yves Klein, Robert Malaval, Martial Raysse, Ben (Vautier) et Bernar Venet. S'ajouteront ensuite, au fil des activités, Serge Oldenbourg (Serge III), Pierre Pinoncelli, Bernard Pagès, Noël Dolla, Sacha Sosno, Martin Miguel, Max Charvolen, Vivien Isnard, Serge Maccaferri, Louis Chacalllis, Patrick Saytour et Jean Mas. L'exposition "A propos de Nice" lors de l'inauguration du Centre Beaubourg donne une image assez confuse de l'ensemble, mais marque aussi la dispersion du foyer initial.

George Brecht et Robert Filliou, présents à Villefranche-sur-Mer de 1965 à 1968 avec "La Cédille qui sourit", ont eu une influence certaine, renforçant la présence dans l'École de Nice des Fluxumen niçois.

Les lieux comme le "Laboratoire 32 " de Ben à partir de 1958, La Galerie Alexandre de La Salle à Vence puis à Saint-Paul de Vence, la Librairie Galerie Matarasso, et plus tard la Galerie Ferrero à Nice, les publications "Identités" (1962-1966) et "Open" (1967-1968) ont été importants dans les activités des avant-gardes du temps École de Nice.

On ajoute parfois Louis Cane, Erik Dietman, Daniel Biga, Claude Viallat, Jacques Martinez, Nivèse, et même parfois Niki de Saint-Phalle qui ont participé ponctuellement ou plus tard aux activités niçoises sans faire partie du groupe qui a constitué de 1967 à 1977 le noyau constant des expositions École de Nice.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les catalogues "École de Nice" 1967, 1977, 1987 et 1997, Galerie A. de La Salle, Saint-Paul de Vence
  • Catalogue, À propos de Nice, Mnam Centre National d'Art et de Culture Georges Pompidou, Paris, 1977
  • Catalogue, L'École de Nice et ses mouvements, exposition itinérante États-Unis, Direction des Musées de Nice, 1989
  • The School of Nice and it's Movements, Taipei Fine Arts Museum, 1990
  • Catalogue, Le Roman de l'École de Nice, Edouard Valdman, éd. la Différence, 1991
  • Catalogue, L'École de Nice, mouvements et individualités, Megaro Museum of Art, Tokyo 1995
  • L'École de Nice, Marcel Alocco, éd Demaistre, 1995
  • 20-21e siècles, cahiers du Centre Pierre Francastel, N°2 " Fluxus en France " automne 2005
  • L'École de Nice, Alain Biancheri, Rébecca François, André Giordan, Éditions Ovadia, 2007 reédité en 2017.
  • L'École de Nice - Paroles d'artistes, Franck Leclerc, Rosemary O'Neill, Françoise Armengaud, Verlhac Éditions, 2010.
  • L'École de Nice : mythe et réalité / Morgane Nannini ; préface de Marcel Alocco, Ed. Baie des Anges, 2017
  • F Altmann, "Du Nouveau Réalisme à l’école de Nice", Éditions Ovadia, 2017
  • Les nouveaux réalistes, André Giordan et André Biancheri, Éditions Ovadia, 2017
  • Jean Mas ou le triomphe de l'émergence, André Biancheri, Édition Ovadia, 2017
  • Martine Monacelli et Marcel Alocco, Écrire et Peindre, Editions de l'Ormaie 2017
  • F. Atmann, du Nouveau Réalisme à l'Ecole de Nice, Editions Ovadia, 2017

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]