École communale des garçons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
École communale des garçons
Städtischen Knabenschule
École élémentaire Saint-Eucaire
Présentation
Type
Bâtiment public
Destination initiale
Établissement scolaire
Destination actuelle
Établissement scolaire
Style
néo-Renaissance allemande
Architecte
Construction
1890-1891
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Metz
voir sur la carte de Metz
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Moselle
voir sur la carte de Moselle
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lorraine
voir sur la carte de Lorraine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L’école communale des garçons, ou Städtischen Knabenschule, est située dans le quartier Saint-Eucaire, 6 Rue de l'Épaisse Muraille, à Metz.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Pendant l’annexion, Metz se transforme sous l’action des autorités allemandes qui décident de faire de son urbanisme une vitrine de l’empire wilhelmien. L’éclectisme architectural se traduit par l’apparition de nombreux édifices de style néoroman, tels la poste centrale, le temple Neuf ou une nouvelle gare ferroviaire ; de style néogothique tels le portail de la cathédrale et le temple de Garnison, ou encore de style néorenaissance tel le palais du Gouverneur. L’école de style néo-Renaissance allemande de Conrad Wahn[1] illustre cette politique de germanisation par l’architecture, déployée par Guillaume II pour asseoir son emprise sur la ville.

Construction et aménagements[modifier | modifier le code]

Dans son projet de 1890, Conrad Wahn conçoit un établissement scolaire de dimensions moyennes, pour les élèves de confession protestante, nombreux à Metz du fait de l’annexion allemande[2]. L’architecte de la ville de Metz projette un édifice de style néo-Renaissance allemande, en pierre de Jaumont et en moellons enduits, posé sur un soubassement de basalte[1]. Les murs de l’édifice quadrangulaire sont percés de larges baies, pour laisser pénétrer un maximum de lumière. Les fenêtres sont surmontées de frontons au second niveau. Du côté de l’entrée, un écu ovale portant le blason de la ville de Metz surmonté d’un heaume, est encadré par deux quadrilobes indiquant les dates de construction et d'achèvement de l'édifice. L'ensemble est surmonté d'un fronton renaissance portant l'inscription Städtische Knabenschule, « École communale des garçons ».

L’édifice, doté de douches et d’un chauffage central, est à la fois fonctionnel et esthétique. Il servira de modèle aux autres établissements scolaires de Metz, et inspirera notamment la Volksschule du boulevard Paixhans.

Affectations successives[modifier | modifier le code]

L’école est reprise par la France en 1919. L'édifice, toujours destiné à l’enseignement, reçoit aujourd’hui l'école élémentaire Saint-Eucaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Journée du patrimoine 2012 sur metz.fr
  2. Christiane Pignon-Feller : Metz impérial, Serge Domini Editeur, Vaux, 2011 (p.160).