École centrale des arts et métiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir École centrale et Arts et métiers.

L'École Centrale des Arts et Métiers (ECAM) est une école supérieure située à Bruxelles. Cet institut supérieur industriel a pour objet la formation d'ingénieurs industriels dans une des spécialités suivantes : automatisation, construction, électromécanique, électronique, géomètre, informatique.

L'ECAM est une institution d'enseignement et de recherche appliquée ayant une expérience centenaire dans la formation des ingénieurs.

Elle fait partie de la Haute École Léonard de Vinci, laquelle appartient au réseau libre subventionné par la Communauté française de Belgique.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est en 1898 qu'est fondée l'une des premières écoles professionnelles de Bruxelles : l'École Notre-Dame du travail. Elle se développe et devient l'École professionnelle des métiers axée principalement sur le laboratoire et l'atelier.

En 1905, une section supérieure s'ajoute aux sections existantes pour former en trois années d'études des « brevetés ». L'établissement prend le nom d'École centrale des arts et métiers : L'ECAM est née. Après 1915, à cause de la guerre, l'Institut technique supérieur est le seul à être maintenu ; il est transformé en une école d'ingénieurs par l'adjonction d'une quatrième année d'études.

L'ECAM s'adapte ensuite à l'évolution de la législation :

  • 1933 : la loi impose le titre d'ingénieur technicien ;
  • 1977 : la loi crée le grade et le diplôme d'ingénieur industriel de niveau universitaire organisé en 4 ans : un premier cycle de 2 ans délivrant le grade de candidat ingénieur industriel et un second cycle de 2 ans, la licence, conférant le titre d'ingénieur industriel.

Deux sections sont alors organisées : l'électromécanique et l'électricité option électronique. Peu après, une troisième section est créée : la construction.

C'est en 1978 qu'est proclamée la première promotion d'ingénieurs industriels en électromécanique et en électricité option électronique, puis en 1979 la première promotion d'ingénieurs industriels en construction.

En 2000, l'école prend le nom de 'ECAM institut supérieur industriel et crée une ASBL associée gérant son patrimoine : le Centre de promotion de l'école centrale des arts et métiers.

Enfin, le décret de 2004 annonce la prolongation de la durée des études à 5 ans : un premier cycle de 3 ans délivrant le titre de bachelor en sciences industrielles et un second cycle de 2 correspondant à un grade de master. La nouvelle structure des études sera organisée graduellement : la première année de bachelor est organisée à partir du 15 septembre 2004.

Ecamiens célèbres[modifier | modifier le code]

  • Brieuc de Meeûs : directeur général de la STIB

Quelques chiffres[modifier | modifier le code]

Année 2012 :

  • près de 900 étudiants
  • plus de 70 enseignants
  • plus de 6.000 diplômés dont près de 1.200 au cours des dix dernières années
  • 6 finalités

Accès[modifier | modifier le code]

Métro de Bruxelles
Ce site est desservi par la station de métro : Alma.

Références[modifier | modifier le code]