École Vitruve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vitruve (homonymie).

L’école Vitruve est une école publique située à Paris, bénéficiant d'une pédagogie différente au sein de l’Éducation nationale.
Elle doit son nom à son implantation initiale en 1962, rue Vitruve, et l’a conservé après son déménagement en 1992 au 3 passage Josseaume, dans le quartier Réunion du XXe arrondissement de Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'école a été créée par une équipe d'instituteurs en 1962 et initiée par Robert Gloton, pédagogue, inspecteur de l'Éducation Nationale, et militant du courant pédagogique d'Éducation nouvelle au sein du GFEN.

L'école était originellement située rue Vitruve, dans une circonscription où l'échec scolaire était important : 30 % des élèves avaient redoublé au cours préparatoire, 50 % à la fin du primaire. Avec une équipe constituée d'instituteurs volontaires, Robert Gloton monte un projet de lutte contre l'échec scolaire englobant l'école Vitruve, qui affiche alors les plus mauvais résultats, et des écoles avoisinantes. Ce projet sera également connu sous le nom de Groupe expérimental du XXe arrondissement de Paris.

L'expérience est concluante : l'ensemble des élèves accède à la classe de 6e, ce qui nécessitait à l'époque le passage d'un examen[1]. Elle ne continuera cependant qu'à l'école Vitruve ; il n'a pas eu l'effet « tache d'huile » escompté par Robert Gloton, et les autres écoles de sa circonscription continuent à travailler selon des méthodes traditionnelles.

L'école Vitruve continue à fonctionner en équipe depuis cette date.

Statut[modifier | modifier le code]

Pédagogie[modifier | modifier le code]

L'école fonctionne en pédagogie de projet.

La pédagogie mise en place par les membres de l'équipe pédagogique s'apparente au mouvement Freinet, dite pédagogie de l'expérience.

Personnalités issues de l'école[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • On est pas des minus (1984), réalisé par Jean-Michel Carré, production Les Films Grain de Sable.
  • Vitruve, une école de la République (2003), réalisé par Richard Hamon, production Mosaïque Films.
  • On ne peut pas faire boire un cheval qui n'a pas soif (2009), réalisé par Maud Girault et Jonathan Duong

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]