Éclaireurs-parachutistes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le domaine militaire image illustrant la Suisse image illustrant l’aéronautique
Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire, la Suisse et l’aéronautique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Uniforme et équipement de l'unité d'éclaireurs-parachutistes

Les Éclaireurs-parachutistes sont une unité militaire de type troupe aéroportée des forces aériennes suisses. Elle fut créée en 1968[1]. Son emblème est une chauve-souris géante[2].

Recrutement[modifier | modifier le code]

Les futures recrues doivent s'inscrire au cours prémilitaire de parachutisme militaire SPHAIR, d'une durée de deux fois deux semaines[3]. Il s'agit d'une présélection.

Formation[modifier | modifier le code]

Une fois sélectionnés, les élèves éclaireurs parachutistes suivent une formation dans une école de recrue qui dure 43 semaines[3]. Ils doivent également être capable d'accomplir une chute opérationnelle à 8 000 m.

Équipement[modifier | modifier le code]

Les soldats sont équipés du fusil d'assaut 04 (SIG-552), dérivé du fusil d'assaut 90[4].

Engagement[modifier | modifier le code]

Cette unité est rattachée à l'État-Major de conduite de l'armée. Elle opère sans l'appui direct de l'armée. Leur mission principale est l'acquisition de renseignements en territoire ennemi[5] au bénéfice des niveaux opérationnels de l'armée, soit les bataillons de grenadiers[1].

Éclaireurs-parachutistes connus[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mathieu Signorell, Les soldats qui tombent à pic, Le Temps, 7 novembre 2012, p. 3
  • Sören Sünkler: Elite- und Spezialeinheiten Europas. Motorbuch, Stuttgart, 2008 (ISBN 978-3-613-02853-1)
  • Kaj-Gunnar Sievert: Die 17er: Die Fallschirmaufklärer der Schweizer Armee. Motorbuch, Stuttgart, 2010 (ISBN 978-3-613-03292-7)

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Temps, De l'action le parachutiste en aura, par Mathieu Signorell, 7 novembre 2012, p. 3
  2. Le Temps, Les soldats qui tombent à pic, par Mathieu Signorell, 7 novembre 2012, p. 3
  3. a et b https://www.sphair.ch/sphair/web/guest/fallschirmaufklarer
  4. Le Temps, « Les soldats qui tombent à pic », par Mathieu Signorell, 7 novembre 2012, p. 3
  5. http://www.lw.admin.ch/internet/luftwaffe/fr/home/themen/train/howto/parascout.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]