Échographie obstétricale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Profil d'un embryon de 14 semaines

Cet article fournit diverses informatrions concernant les échographies lors de la grossesse.

Aspects techniques[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'examen[modifier | modifier le code]

Indications et dates des examens au cours de la grossesse[modifier | modifier le code]

En France, la Sécurité sociale admet le remboursement de 3 échographies au cours de la grossesse : autour des 12e, 22e et 32e semaines d'aménorrhée (date des dernières règles). Ces dates correspondent aux moments les meilleurs pour faire le dépistage des anomalies morphologiques pouvant exister. Cependant, si l'état de la grossesse l'exige, des échographies supplémentaires seront réalisées et prises en charge.

Au Québec, la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) prévoit une échographie à la 20e semaine d'aménorrhée, et une seconde à la 32e semaine d'aménorrhée.

Utérus gravide[modifier | modifier le code]

Diagnostic précoce de la grossesse intra-utérine[modifier | modifier le code]

Période embryonnaire et datation de la grossesse[modifier | modifier le code]

Fœtus normal[modifier | modifier le code]

Le sexe du bébé peut en général être déterminé à partir de 16 semaines, souvent au cours de l'examen prévu après 20 semaines de grossesse. C'est également la meilleure époque pour un examen échographique vu que la plupart des fœtus ont la même taille à ce stade de leur développement, même vers la 12ème semaine et surtout pour un garçon.

Annexes du fœtus[modifier | modifier le code]

Croissance et vitalités du fœtus[modifier | modifier le code]

Grossesses multiples[modifier | modifier le code]

Pathologie fœtale[modifier | modifier le code]

Echographie à visée non médicale ou dite échographie "de complaisance"[modifier | modifier le code]

Depuis quelques années, en parallèle à ces examens médicaux réalisés par des techniciens formés ou des médecins gynécologues, des échographies à visée non médicale ou "échographies de convenance" sont proposées aux parents en demande de souvenirs. En Belgique, le Conseil supérieur de la santé a émis un avis défavorable au développement de ces pratiques en raisons du peu de données scientifiques sur la sécurité de cette exposition non médicale des fœtus aux ultrasons, le manque de garantie de conformité de l'équipement utilisé et d'une formation inadéquate du personnel qui opère sans encadrement médical[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Echographies prénatales médicales et non médicales », Avis du Conseil Supérieur de La Santé No 8635, Conseil Supérieur de la Santé,‎ décembre 2013 (consulté le 28 février 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]