Écaille martre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arctia caja

L’Écaille martre ou Écaille hérissonne (Arctia caja) est un insecte lépidoptère de la famille des Erebidae (ou des Arctiidae selon les classifications), de la sous-famille des Arctiinae, de la tribu des Arctiini.

Description[modifier | modifier le code]

Chenille : elle peut atteindre 60 mm lors de son dernier stade de développement. Son corps est brun-noir et recouvert de touffes de soies serrées, issues de petites verrues blanches. Les soies dorsales et latérales sont plus longues, d'un brun sombre plus clair à l'apex. Les soies ventrales en revanche sont plus courtes et rousses. Sa tête est relativement petite, d'un noir luisant.

Imago : son envergure peut atteindre 65 mm. Ses ailes antérieures sont d'un blanc crème, maculé de taches brunes dont la forme et les proportions peuvent varier. Ses ailes postérieures, cachées par les antérieures lorsque l'insecte est au repos, sont orangées et ornées de taches d'un bleu métallisé.

Biologie[modifier | modifier le code]

L'écaille martre n'a qu'une génération par an[1]. Vers le mois de juillet, la femelle pond sous les feuilles quelques centaines d'œufs[2] ronds et vert clair. Les jeunes chenilles naissent au cours du mois d'août, se développent jusqu'en automne, puis entrent en hibernation. Elle reprennent leur développement au début du printemps et atteignent leur dernier stade larvaire vers la fin-juin. Elles tissent alors un cocon au sol dans lequel elles effectuent leur nymphose.

La chenille est polyphage et se nourrit de nombreuses plantes : saules, orties, chardons, pissenlit ou oseilles. Bien qu'elle soit couverte de soies, cette chenille n'est pas dangereuse et peut être manipulée avec précautions.

Répartition[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. D.J. Carter et B. Hargreaves, Guide des chenilles d'Europe, Paris, Delachaux et Niestlé, , 311 p. (ISBN 978-2-603-00639-9), p. 234
  2. André Lequet, « L'écaille martre », Insectes,‎ , p. 3 (ISSN 0994-3544, lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]