Ébauches SA

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ébauches SA
Histoire
Fondation
Successeur
ASUAG
Fusionné dans
1931
Cadre
Type
Domaine d'activité
Pays

Ébauches SA est une holding horlogère suisse fondée à Neuchâtel le [1],[2], spécialisée dans la production d'ébauches et de pièces détachées.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'entreprise est fondée par A. Schild SA, la Fabrique d'Horlogerie de Fontainemelon (FHF) et A. Michel SA[3]. Dès ses débuts, elle donne du travail à près de 6 000 personnes[4].

Son objectif est de stabiliser les prix de la production suisse tout en maintenant l'indépendance de ses membres. Elle s'oppose à l'exportation des chablons d'un mouvement pour éviter une production de montres à l'étranger sous le label suisse[5],[3].

Ébauches SA[6] rejoint l'ASUAG en 1931[3]. En 1960, Ébauches SA était dirigée par Sydney de Coulon[7].

En 1969, le groupement donne du travail à 10 000 employés. Il prend ensuite le contrôle de la société française Lip[8] en difficulté. En 1974, cette holding détient 25 % du marché mondial des mouvements mécaniques[3]. Cinquante ans après sa création, en 1976, le groupement totalise 1 136 millions d'ébauches produites[9].

L’ensemble de ses membres fusionnent entre 1978 et 1982 sous la dénomination ETA Fabrique d'Ébauches SA avant que l'entité ne soit renommée, en 2003, ETA Manufacture Horlogère Suisse SA[10] au sein du groupe Swatch.

Liste des membres d'Ébauches SA avec leur date d'entrée dans le groupe[11][modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Loertscher-Rouge, La politique de la F.O.M.H. dans l'horlogerie lors de la crise des années 30, vol. 42, t. XV : Revue européenne des sciences sociales, Librairie Droz, , p. 143
  • « L’importance d’Ebauches S.A., son expansion et sa croissance », Le Monde Diplomatique,‎ (lire en ligne)
  • Philippe de Coulon, Les ébauches, deux siècles d'histoire horlogère, Neuchâtel, La Baconnière, (OCLC 712737960, lire en ligne)
  • « 150e anniversaire de la Fabrique de Fontainemelon », La Fédération Horlogère Suisse, no 58e année, N° 43,‎ , p. 21, p. 23 (lire en ligne)

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'Impartial, La Chaux-de-Fonds, (lire en ligne), Chronique horlogère, p. 3
  2. (en) « Ebauches SA », sur Watch Wiki (consulté le )
  3. a b c et d German Vogt, « Ebauches » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  4. J. M. Nussbaum, L'Impartial, La Chaux-de-Fonds, (lire en ligne), p. 25e anniversaire d'Ébauches SA, p. 1, p. 7.
  5. Dr. h.c. Eugène Péquignot, Revue économique et sociale : bulletin de la Société d'Etudes Economiques et Sociales, Lausane, (lire en ligne), Tome 1, Cahier 1, p. 15
  6. L'Express, Neuchâtel, (lire en ligne), bilan d'Ebauches SA pour 1929, p. 5
  7. « Ebauches SA » Accès libre [html], sur Site de la Radio Télévison Suisse, (consulté le )
  8. François Burgat, Structure de l'offre horlogère mondiale et forme des marchés, Université de Neuchâtel, (lire en ligne), p. 50
  9. CPS, L'Express, Neuchâtel, (lire en ligne), Informations horlogères, p. 2
  10. « ETA SA Manufacture Horlogère Suisse (Granges) », sur Dictionnaire du Jura (consulté le ).
  11. (de) « Ebauches SA », sur Watch-Wiki (consulté le )