Éantide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Éantide (en grec: Αἰαντίς) est un poète et dramaturge de la Grèce antique ayant vécu au IIIe siècle av. J.-C.

Biographie[modifier | modifier le code]

On ne sait rien de sa vie, sinon le fait qu'il fait partie, selon le canon alexandrin, des sept poètes de la Pléiade tragique. Son nom est cité dans les scholies d'Héphestion du grammairien et diacre byzantin Georgius Choeroboscus[1], ainsi que dans les écrits de Lycophron[2]. On suppose qu'il a vécu à Alexandrie sous le règne de Ptolémée II (-284/-247) qui cherchait à faire de sa ville un haut lieu du théâtre tragique comme en Attique. Dans d'autres listes, son nom est substitué à côté de Sosiphane à ceux de Dionysias et d'Euphronios.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Choerobosci Exeg ». In: Hephaest. Encheir. ed. Wilhelm Hörschelmann 74, 14ff. (in Studemund-Schöll Anecd. I)
  2. Anton Westermann, « Vit. Lycophr. » In: Βιογράϕοι, Vitarum scriptores graeci minores, edidit Antonius Westermann, Brunsvigae : sumptum fecit G. Westermann, 143, 5, 1845

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Auguste Couat, La Poésie alexandrine, Bordeaux, 1882, rééd. Bruxelles, 1968