Ève Péclet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ève Péclet
Fonctions
Députée de La Pointe-de-l'Île à la Chambre des communes du Canada
Élection 2 mai 2011
Prédécesseur Francine Lalonde
Successeur Mario Beaulieu
Biographie
Date de naissance (28 ans)
Lieu de naissance Montréal
Nationalité Canadienne
Parti politique Nouveau Parti démocratique

Ève Péclet (3 décembre 1988 - ) est une étudiante, activiste communautaire[1] et femme politique canadienne. Elle a représenté la circonscription de La Pointe-de-l'Île, située dans l'est de l'île de Montréal, à la Chambre des communes du Canada sous la bannière du Nouveau Parti démocratique de 2011 à 2015.

Formation[modifier | modifier le code]

Ève Péclet est diplômée en Droit de l’Université de Montréal. Durant ses études, elle a été vice-présidence du comité des débats de la faculté de droit et finaliste à la coupe Gale, le concours canadien de plaidoiries en droit pénal. Son engagement communautaire a pris diverses formes. Elle a donné des cours bénévolement aux jeunes décrocheurs, a été militante dans le mouvement étudiant et a été présidente du comité Amnistie Internationale de la Faculté de droit. Elle a aussi été finaliste au prix d’excellence Desjardins/Chambre de commerce de Montréal (2006) pour son engagement social.

Elle a travaillé pour une compagnie d’assurances et plusieurs entreprises exerçant leurs activités dans différents secteurs.

Ève Péclet est aussi connue pour son passage à la téléréalité Un souper presque parfait diffusée à V Télé en février 2011[2].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Mme Péclet a été élue députée de La Pointe-de-l'Île lors de l'élection fédérale canadienne de 2011, l'emportant par 7 555 voix sur sa plus proche rivale, Ginette Beaudry du Bloc québécois. Candidat à sa succession lors de l'élection fédérale canadienne de 2015, elle obtient 14 698 voix (26,68 %) et termine troisième, devancée par la candidate libérale (15 740 voix et 28,57 %) et Mario Beaulieu (18 535 voix et 33,64 %), président du Bloc québécois.

Responsabilités[modifier | modifier le code]

Le 19 avril 2012, elle a été nommée porte-parole adjointe de l’opposition officielle en matière d’affaires étrangères[1]. Mme Péclet était auparavant membre du Sous-comité des droits internationaux de la personne et du Comité du commerce international de la Chambre des communes. Du 3 au 9 décembre 2011, elle était en Europe dans le cadre d’une délégation du Comité du commerce international, en marge des discussions sur l’Accord économique et commercial global Canada-Union européenne[3]. La députée néo-démocrate a aussi participé à une mission internationale de surveillance des élections parlementaires du , en Ukraine[4]. Dans ses fonctions, elle a aussi été présente à une série de rencontres avec l’Organisation des États américains.

À la suite du remaniement du cabinet fantôme en août 2013, Mme Péclet reçoit un nouveau mandat et devient porte-parole adjointe à la Justice[1].

De mai 2014 à la fin de son mandat de députée, Ève Péclet a présidé le Caucus fédéral des jeunes néo-démocrates.

Projet de loi C-584[modifier | modifier le code]

Ève Péclet a présenté à la Chambre des communes, en mars 2014, un projet de loi privé intitulé Loi sur la responsabilité sociale d’entreprise des sociétés extractives à l'étranger[5]. Elle y proposait la création d’un poste d’ombudsman qui veillerait au respect des droits des travailleurs, de l’environnement et des droits de la personne, par les entreprises canadiennes œuvrant à l’étranger dans le secteur de l’extraction des ressources naturelles[6]. Appuyé par les libéraux, ce projet de loi a été rejeté en deuxième lecture par la majorité conservatrice en octobre 2014.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection fédérale de 2011
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Mathieu Drolet Conservateur +03 661, 7,69 %
     Ginette Beaudry Bloc québécois +15 466, 32,48 %
     Olivier L. Coulombe Libéral +04 373, 9,18 %
     Ève Péclet NPD +23 001, 48,31 %
     David J. Cox Vert +00898, 1,89 %
     Claude Brunelle Marxiste-léniniste +00215, 0,45 %
Total 47 614 100 %


Élection fédérale de 2015
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Guy Morrissette Conservateur +04 398, 7,98 %
     Mario Beaulieu Bloc québécois +18 535, 33,64 %
     Marie-Chantale Simard Libéral +15 740, 28,57 %
     (sortante) Ève Péclet NPD +14 698, 26,68 %
     David Cox Vert +01 124, 2,04 %
     Ben 97 Benoit Rhinocéros +00360, 0,65 %
     Geneviève Royer Marxiste-léniniste +00104, 0,19 %
     Jean-François Larose Forces et Démocratie +00134, 0,24 %
Total 55 093 100 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]